La rentrée littéraire 2017 de la librairie Decitre

23 Sep

Dans les quelques 581 romans attendus ou particulièrement attendus cette année en littérature française, littérature étrangère, premiers romans,  voici ceux que nos libraires ont remarqués. Quels sont ceux qui vont recevoir un prix ? Le suspense demeure…

Les sujets évoquent l’actualité toujours, avec des thèmes universels ou intimes, ils interrogent la famille, le couple, les racines, l’Histoire, et sont marqués peut-être un peu plus par la légèreté, la fantaisie et la poésie.

Comme l’an dernier à la même époque Olivia de Lamberterie, directrice des pages culture de ELLE Magazine, et responsable de la rubrique « livres » animait la rencontre à la librairie Decitre (31, rue d’Alsace à Levallois) le mercredi 13 septembre 2017, avec 4 auteurs sélectionnés parmi ce paysage littéraire de qualité.

Ils vont tuer Robert Kennedy de Marc Dugain( catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre) Tout d’abord, Marc Dugain, qui est un des grands écrivains français, hanté par l’histoire, les évènements tragiques et les personnages réels. Dans La Malédiction d’Edgar (nouvelle fenêtre) il raconte le parcours de John Edgar Hoover à la tête du FBI de 1924 à 1972, période durant laquelle il assiste à l’élection de John Fitzgerald Kennedy. Ou dans Avenue des géants (nouvelle fenêtre) inspiré par le récit du cheminement intérieur d’un personnage réel, tueur hors du commun ainsi qu’un hymne à la route, aux grands espaces, aux mouvements hippies, dans cette société américaine des années 60 en plein bouleversement, où le pacifisme s’illusionne dans les décombres de la guerre du Vietnam. Et dans ce dernier livre phare de la rentrée littéraire 2017, Ils vont tuer Robert Kennedy (nouvelle fenêtre) , un professeur d’histoire écrivant sa thèse sur le frère cadet de l’ancien président, dont il fut le ministre de la justice, est persuadé que la mort brutale de ses deux parents est liée à l’assassinat de celui qui était alors candidat à l’élection américaine, la même année. John Fitzgerald Kennedy. C’est un roman gigogne, une quête introspective historique palpitante qui se double d’une réflexion sur la morale et la culpabilité.

Les vacances de Julie WolkensteinJulie Wolkenstein s’était attachée à retracer dans sa fresque familiale  Adèle et moi  (nouvelle fenêtre) sa quête des origines. Nous la retrouvons ce soir avec  Les vacances (bientôt disponible à La Médiathèque), roman rafraichissant et tonique dont elle parle avec beaucoup de drôlerie en hommage à Eric Rohmer dans Les petites filles modèles, premier long métrage, jamais sorti au cinéma et disparu. Il s’en suit une  enquête en Normandie, qui mêle des personnages réels ou fictifs  et c’est ce qui donne aussi à cette histoire une profondeur inattendue tant par le ton  plaisant, désinvolte et spirituel, c’est avant tout sur eux-mêmes que Paul et Sophie enquêtent sans s’en rendre compte.

La légende d’un dormeur éveillé de Gaëlle NohantGaëlle Nohant, avec un souffle puissant et généreux, nous avait séduit dans La part des flammes (nouvelle fenêtre) en nous entrainant de rebondissements en révélations à la manière d’un roman feuilleton. La légende d’un dormeur éveillé (bientôt disponible à La Médiathèque), qui est le livre présenté ce soir,  offre un délicieux travail biographique construit avec une plume virevoltante ! Ce roman passionnant ressuscite le poète Robert Desnos (1900- 1945), surréaliste de la première heure, fêtard de l’aube, journaliste curieux de tout, et, pour finir, résistant au risque de sa vie, qu’il perdra.

 

Nos richesses de Kaouter AdimiLa jeune Kaouther Adimi offre en 3 livres une auscultation de la société contemporaine, de ses souffrances, ses espérances aussi bien dans L’envers des autres  ou  Des pierres dans ma poche pour cette rentrée avec  Nos richesses (bientôt disponible)  elle nous parle d’Edmond Charlot et de sa minuscule librairie crée à Alger, placée sous l’égide de Giono, qu’il baptise Les vraies Richesses. Et pour inaugurer son catalogue, il publie le premier texte d’un inconnu : Albert Camus. Mais la révolte gronde en Algérie en cette veille de Seconde Guerre mondiale. Son récit alterne avec le sort d’un jeune Algérien en 2017. C’est une splendide déclaration d’amour à la littérature, seul trait d’union entre les époques et les êtres.

Elle figure sur la liste du Goncourt et du Renaudot 2017.

Pour retrouver les livres présentés par  la librairie Decitre en 2016 : Nous avons rencontré pour vous 4 auteurs à la librairie Decitre

Publicités

Les Rencontres de Liseur (1) : Ubérisation du travail, précarisation, nouvelle consommation ou innovation salutaire ?

16 Sep

Pour ouvrir le cycle 2017-2018 des Rencontres de Liseur, La Médiathèque accueillera, le samedi 23 septembre à 15h, Pierre de Lubersac (responsable de Ressources Humaines, enseignant en RH à l’ESCP Europe (nouvelle fenêtre) et à l’Université Paris-Dauphine), et Grégoire Leclercq (directeur de la Relation Client du groupe EBP informatique (nouvelle fenêtre), co-fondateur de l’Observatoire de l’Ubérisation (nouvelle fenêtre) et président de la Fédération des auto-entrepreneurs) auteur de Ubérisation un ennemi qui vous veut du bien ? (nouvelle fenêtre) (Dunod 2016).

1/ Une définition

Née d’un néologisme, l’ubérisation, déclinaison du nom de la société californienne de VTC (voiture de transport avec chauffeur) Uber, est sur toutes les lèvres, dans tous les articles de presse depuis quelques temps. Mais de quoi s’agit-il concrètement ? De quels changements sociétaux, économiques est-il question ? Comment les médias présentent-ils ce nouveau modèle ?

Pour défricher ce vaste sujet, arrêtons-nous tout d’abord sur la définition de l’ubérisation que propose Grégoire Leclercq :

UBERISATION (nf) : transformation et déstabilisation d’un secteur avec un nouveau modèle économique tirant parti des technologies et des indépendants.

Les « Ubérisateurs » suscitent de multiples réactions dans l’opinion depuis des mois. Celles des premiers concernés d’abord : les taxis avec Uber, les libraires avec Amazon, les livreurs avec Deliveroo et les hôtels avec AirBnB. Chaque jour, de nouveaux acteurs émergent dans les domaines de l’éducation, de la coiffure, du droit, des transports, de la santé, du BTP, des services… Demain, l’État lui-même pourrait peut-être se voir ubérisé !

2/ Une vidéo

L’ubérisation expliquée en 3 minutes (nouvelle fenêtre) sur le site de l’Observatoire de l’Ubérisation.

3/ Une cartographie

Consulter une cartographie des secteurs ubérisés ou en voie d’ubérisation sur le site de l’Observatoire de l’Ubérisation (nouvelle fenêtre) :

4/ Des articles : le pour et le contre de l’ubérisation dans la presse

L’ubérisation : ni tout bon ni tout mauvais (nouvelle fenêtre) : l’Observatoire donne son point de vue dans le magazine des CCI Champagne Ardennes (publié le 06/04/2017).

L’ubérisation dans le bâtiment : menace ou opportunité ? (nouvelle fenêtre) ? interview de Grégoire Leclercq pour Batiactu par Carine Lauga (publié le 13/06/2017).

Les pompes funèbres en voie d’ubérisation – L’arrivée sur le marché de start-up avec des concepts toujours plus innovants est en train de dépoussiérer ce secteur vieux comme l’homme (nouvelle fenêtre). Article Le Point, source AFP (publié le 28/10/2015).

L’ubérisation de l’économie va détruire des millions d’emplois (nouvelle fenêtre). Article Le Figaro par  Guillaume Errard (publié le 10/11/2015).

Les effets positifs de « l’ubérisation » sur l’emploi (nouvelle fenêtre). Article dans les Carnets du Business (publié le 14/12/2016).

Articles dans Europresse (nouvelle fenêtre) sur cet sujet : 

5/ Une conférence

Grégoire Leclercq tentera de répondre aux multiples questions soulevées par l’ubérisation, en proposant des pistes d’amélioration, afin qu’elle ne soit plus subie, mais réfléchie, décidée, et inclusive, pour tous.

La conférence sera suivie d’une séance de dédicace, en partenariat avec la librairie Les Beaux titres de Levallois.

6/ Des livres à consulter

 Prenez de la hauteur, et venez penser le monde d’aujourd’hui avec les Rencontres de Liseur !

PRATIQUE  : rendez-vous le samedi 23 septembre à 15h à la médiathèque Gustave-Eiffel (111 rue Jean-Jaurès- Levallois – 01 47 15 76 43). Entrée libre.

14 points essentiels pour devenir juré du Prix des Lecteurs de Levallois 2018

12 Sep

La 7ème édition du Salon du Roman Historique de Levallois aura lieu le 11 mars 2018. Comme chaque année, le Prix des Lecteurs de Levallois sera remis à un jeune auteur afin de le récompenser et de l’encourager à poursuivre son œuvre. Comme son nom l’indique, le jury de ce prix est constitué de lecteurs de Levallois. Pour faire partie de l’aventure de ce prestigieux jury, il suffit de soumettre sa candidature avant le 8 octobre 2017 … et d’être sélectionné. Pour vous aider à vous décider et/ou à candidater, voici un récapitulatif des qualités et compétences nécessaires pour devenir juré de ce désormais célèbre prix littéraire.

  • Le juré aime lire, même s’il confesse parfois s’être éloigné de la lecture et que sa participation au jury est  l’occasion de s’y remettre.
  • Il a lu au moins un livre 🙂 et peut en faire une brève critique pour motiver sa candidature.
  • Il s’engage à lire une petite dizaine de romans en quelques mois soit environ 1500 pages (papier et/ou numérique).
  • Conséquence du point précédent : il risque de passer quelques nuits blanches sur son ouvrage soit parce que la réunion du jury a lieu le lendemain soit tout simplement parce qu’il veut connaitre la fin du bouquin (nous militons ouvertement pour la 2ème raison).
  • Il a de l’intérêt pour ce qu’on appelle « roman historique », mais ce n’est pas un critère déterminant. Différents cas sont alors possibles, tous étant admis :

Accès au formulaire de candidature en ligne sur le site de la Ville de Levallois (nouvelle fenêtre) – Il ne lit QUE des romans historiques et l’Histoire est son dada (critère là aussi non déterminant)

– Il n’a JAMAIS lu de roman historique mais il est curieux de découvrir le genre.

– Il a lu Les trois mousquetaires il y a LONGTEMPS et pour lui, roman historique rime avec cape, épée et chemise à jabot (dans ce cas, la participation au jury peut s’avérer une petite mise à jour sur ce genre littéraire apprécié au XXIe siècle)

  • Il a envie d’échanger autour de ses lectures et de confronter son point de vue avec d’autres lecteurs.
  • Il est motivé, enthousiaste mais non exempt de sens critique.
  • Il résiste aux pressions en tous genres et sait garder le secret des urnes, car une fois le vainqueur 2018 déterminé par le vote final des jurés, son nom ne sera révélé au public que plusieurs jours après (lors de la cérémonie de remise du prix).
  • De fait, il est évidemment  incorruptible 🙂
  • Il est tenace, mais sait écouter les avis différents, pouvant aller jusqu’à revoir son opinion sur un livre si les arguments qu’on lui oppose sont convaincants. Néanmoins l’expérience des années précédentes montre qu’un peu d’entêtement et de jusqu’au boutisme ne nuisent pas.
  • Il est fair-play et éventuellement bon perdant (si son favori n’est pas le lauréat). Et nous tenons ici à le préciser : il peut y avoir des déçus… l’unanimité du jury n’ayant jamais été obtenue. Mais l’édition 2018 sera peut-être différente ?
  • Il est libre quatre mardis soirs d’ici le mois de mars 2018 pour les réunions du jury : la première ayant lieu le mardi 17 octobre à 19h, à l’issue de laquelle il se verra remettre les premiers titres (1ère partie de la sélection) ainsi qu’un certain nombre de conseils. La dernière réunion sera consacrée au vote final où il engagera sa voix et son énergie pour défendre les couleurs de son auteur préféré.
  • Il est disponible le dimanche 11 mars pour l’édition 2018 du Salon du Roman Historique.
  • Il est conscient que ses paroles sont susceptibles d’être citées (de façon anonyme) dans la Saga du Prix des lecteurs de Levallois, dont la saison 4 commencera à l’issue de la première réunion, les précédentes saisons de la Saga du Prix des Lecteurs de Levallois  (2015, 2016 et 2017) ayant été publiées sur Liseur.

Convaincus ? Prêts à postuler ? Vous avez jusqu’au 8 octobre !

Le formulaire à remplir en ligne (nouvelle fenêtre) se trouve sur le site de la Ville de Levallois et est à renvoyer avant le 8 octobre 18h.

Comme chaque année, les moins familiers de la rédaction en ligne peuvent la faire sur papier.

Rappel : les jurés des années précédentes peuvent postuler,  des « redoublants » ayant été admis les années précédents  (à l’heure où nous écrivons cet article, le cas des triplants voire davantage n’a pas encore été étudié).

Accès au formulaire de candidature en ligne sur le site de la Ville de Levallois (nouvelle fenêtre) Info supplémentaire : pour ceux qui souhaitent postuler sur d’autres prix nationaux ou internationaux, ces critères peuvent être nécessaires mais ne seront peut-être pas suffisants, certains prix tels le Goncourt et ses semblables demandant d’avoir quelques publications à son actif. Se renseigner auprès de chaque organisateur de prix sera donc plus prudent.

Petite précision : si une petite collation est servie le jour de la délibération finale du jury du Prix des lecteurs de Levallois, elle ne provient pas de chez Drouant.

Quand la littérature se met au service des résolutions de rentrée

9 Sep

Culture générale, expression écrite, richesse du vocabulaire, construction de soi et ouverture au monde, la littérature a des qualités reconnues, célébrées et encouragées par tous les systèmes scolaires et éducatifs du monde. Mais ce que l’on ignore, c’est que les pages des grands auteurs, classiques ou contemporains, peuvent être inspirantes, efficaces, voire constructives au moment de mettre en place tous ces grands projets annuels d’amélioration de la vie quotidienne, que l’on appelle « bonnes résolutions de rentrée ». 

Selon vos objectifs pour 2017-2018, voici donc comment :

Comment Proust peut changer votre vie de Alain de Botton (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre) Changer de vie

Vous y avez réfléchi pendant les vacances, et maintenant, c’est décidé, vous vous y mettez, vous arrêtez de…  ou vous commencez à…, l’essentiel de ce genre de décision étant de bouleverser les schémas habituels et de penser sa vie autrement. C’est là que Proust et Alain de Botton entrent en scène…
Dans son best seller Comment Proust peut changer votre vie (nouvelle fenêtre)l’écrivain britannique qui est aussi fondateur de The School of life (nouvelle fenêtre) nous le certifie :

Proust peut changer notre vie. En neuf chapitres savoureux, l’auteur nous entraîne dans la vie, la correspondance et l’oeuvre de l’écrivain pour en extraire de formidables leçons de vie. (Présentation de l’éditeur J’ai lu)

Le Titanic fera naufrage de Pierre Bayard (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)Anticiper l’avenir

Grâce au livre Le Titanic fera naufrage  de Pierre Bayard (nouvelle fenêtre), étudiez la façon dont certains auteurs ont su avant tout le monde ce que l’avenir préparait et inspirez-vous de leur méthode pour découvrir quel sera votre futur, voire celui de la planète.

À l’image du romancier américain Morgan Robertson, qui raconta le naufrage du Titanic avec quatorze années d’avance, les créateurs semblent disposer d’un accès privilégié vers l’avenir, qui leur permet d’anticiper les guerres, les dictatures ou les catastrophes naturelles. Prendre la mesure de cette capacité prémonitoire ne devrait pas seulement inciter à leur confier des responsabilités politiques et à les associer aux recherches de la science, mais aussi à remettre en cause notre lecture des oeuvres ainsi que notre représentation de l’histoire littéraire et artistique. (présentation de l’éditeur Éd. de Minuit)

Chercher (et trouver) l’âme sœur

La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement con : coaching littéraire pour séduire en 7 étapes (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtreLire les classiques et s’appuyer sur leurs expériences peut s’avérer utile pour initier, mettre en place  et gérer tout type de situation amoureuse, de la moins littéraire à la plus romantique. C’est ce que nous explique Sarah Sauquet dans La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement con : coaching littéraire pour séduire en 7 étapes (livre numérique-nouvelle fenêtre).

Le livre commence par un test « quel(le) séducteur/trice de la littérature êtes-vous ? » qui vous aidera à situer votre profil et à adapter votre stratégie de lecture …

Véritable outil d’autocoaching, ce guide positif en 7 étapes vous propose de vous appuyer sur les cas de la littérature pour rencontrer, séduire et garder l’âme-sœur. Vous y découvrirez comment faire les bons choix dans Les Misérables, vous comprendrez l’importance de déclarer sa flamme dans Orgueil et préjugés, et vous cesserez de vouloir reconquérir votre ex après avoir relu Gatsby le Magnifique ! Plus encore, vous constaterez que les classiques de la littérature n’ont jamais été aussi modernes…( extrait de la présentation de l’éditeur Eyrolle)

Comment faire lire les hommes de votre vie de Vincent Monadé (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)Changer le comportement d’autrui  (Bonne chance…)

Vous souhaitez convertir votre âme sœur (trouvée grâce au livre précédent ) au plaisir de la lecture… Comment faire lire les hommes de votre vie de Vincent Monadé (nouvelle fenêtre) vous aidera dans cette tâche valeureuse.

On connaît les campagnes de sensibilisation à l’école pour faire lire les enfants, on ne parle jamais du fait qu’une bonne partie de la pouplation a déserté la lecture : les hommes ! Mais qu’est-il arrivé au cerveau masculin ? Vincent Monadé, président du CNL, ancien libraire et lecteur passionné lui-même, prend la plume dans ce petit livre pour tenter d’endiguer ce fléau, et rallier notamment les femmes à la cause : faire lire les hommes ! ( présentation de l’éditeur Payot)

Bibliothèque idéale du naufragé de François Armanet (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre).Partir avant la fin de l’année pour une île déserte

Mais vous séchez au moment de préparer vos bagages. De grands écrivains y ont heureusement réfléchi avant vous et vous éviteront le casse-tête que représente le fait de faire sa valise avec l’essentiel. Ainsi François Armanet a rédigé cette Bibliothèque idéale du naufragé (nouvelle fenêtre).

Quels sont les trois livres que vous emporteriez sur une île déserte ? : c’est la question qu’a posée François Armanet à deux cents écrivains du monde entier. Sa joyeuse enquête est un manuel de survie du naufragé, une invitation à la découverte de livres ignorés, une bibliothèque idéale élaborée par ceux dont l’écriture est la vie. (extrait de la présentation de l’éditeur Flammarion)

La Twittérature : les chefs-d'oeuvre de la littérature revus par la Génération Twitter d'Alexander Aciman et Emmett Rensin (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)Avoir le bagage minimum

Vous avez retenu l’option précédente (île déserte et bagage) mais préfèreriez pouvoir épater Vendredi en arrivant sur votre île ? Il vous reste trop peu de temps avant le départ pour prendre connaissance et retenir la substantifique moelle des bestsellers de la littérature mondiale ? Pas de panique : plongez vite dans La Twittérature : les chefs-d’oeuvre de la littérature revus par la Génération Twitter d’Alexander Aciman et Emmett Rensin (nouvelle fenêtre) et vous vous en sortirez très bien.

 …Plus de 70 chefs-d’oeuvre de la littérature mondiale pour en extraire avec Twitter, la quintessence. Sacrilège ? Imposture ? Du monde grec à Shakespeare, Voltaire ou Proust, parodie, sarcasme et insolence sont la marque de l’esprit occidental. À l’ère de l’info-déluge et du tout numérique, en 2 mots comme en 140 signes, la Twittérature présente la littérature minute !(extrait de la présentation de l’éditeur Éd. de Saint Simon)

Ce livre peut aussi être conseillé pour se présenter à un examen, un speed date, un repas avec les beaux-parents (de le ou la promis(e) rencontré grâce au projet « trouver l’âme sœur » ci dessus). Il obtient généralement des résultats satisfaisants dans toute situation où il s’agit de briller en société.

Il peut être complété et/ou remplacé par la lecture de l’ouvrage Comment parler des livres que l’on a pas lus  ? de Pierre Bayard (nouvelle fenêtre) car selon l’auteur « Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible, d’avoir un échange passionnant à propos d’un livre que l’on n’a pas lu, y compris, et surtout, avec quelqu’un qui ne l’a pas lu non plus ! ».

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à prendre vos bonnes (ou mauvaises) résolutions et à vous inspirer des grandes œuvres littéraires pour les mettre en œuvre ! Bonne chance et bonne rentrée 2017 !

Le coin de La Médiathèque de septembre vous souhaite une bonne rentrée

5 Sep

En ce début du mois de septembre 2017, le coin de La Médiathèque est consacré à ce grand jour qui marque petits et grands : la rentrée des classes. Associée aux cartables et à la fin des chaleurs estivales, elle sonne pour tous, enfants ou adultes, la reprise d’un rythme habituel ou le début d’un changement. Quel que soit votre retour, nous espérons que vous avez passé un bon été et vous souhaitons à tous une douce et belle rentrée.

La rentrée de Marcel de Christine Noyer (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)  La rentrée de Marcel de Christine Noyer (nouvelle fenêtre). Éditions Actes Sud Junior

C’est le premier jour d’école et Marcel a mal au ventre ce matin. Sa mère a prévu de l’accompagner pour son entrée au CP. Elle est persuadée qu’il joue la comédie pour éviter la rentrée scolaire mais le livre réserve une fin assez originale.

Ce texte raconte avec humour l’angoisse de la rentrée mais il est aussi question d’appendicite et de vacances supplémentaires à l’hôpital ! Les personnages sont justes et le récit est servi par de jolies illustrations. Il s’adresse tout d’abord aux enfants qui commencent à lire.

Le livre permet d’aborder avec votre enfant toutes les angoisses réelles ou fictives liées à la rentrée. Votre enfant pourra ainsi appréhender ce grand jour plus serein.

Le vilain gredin de Tony Ross et Jeanne Willis (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)  Le vilain gredin de Tony Ross et Jeanne Willis (nouvelle fenêtre). Éditions Gallimard Jeunesse

Chaque année, c’est la même chose, les parents pleins de bonnes intentions, anxieux pour l’avenir de leurs amours d’enfants, espèrent des prouesses scolaires. Lapinou va leur en fournir !

Inquiet de la réaction de ses parents face à son bulletin, il va fuguer et rédiger à leur attention une lettre terrible expliquant à quel point il s’est dévergondé. Des exploits qui vont faire trembler d’angoisse Papa et Maman lapin. Mais au fait, ses résultats sont-ils si catastrophiques ? Et ce petit gredin est-il vraiment si terrifié ?

Une histoire pleine d’humour probablement vécue par Tony Ross et Jeanne Willis. Ce petit livre de deux stars de la littérature enfantine aideront :

– les parents  à relativiser l’importance des notes,

– les enfants à ne pas s’angoisser pour un bulletin,

– et toute la famille  à passer de bons moments…

Bientôt la 6e, le grand saut… trop classe de Marion Gillot (catalogue de La Médiathèque- nouvelle fenêtre). Bientôt la 6e, le grand saut… trop classe de Marion Gillot (nouvelle fenêtre). Éditions de la Martinière jeunesse

Il y a des changements dans la vie que l’on a du mal à appréhender… Le changement d’univers scolaire en fait partie !

Après avoir passé cinq ans de sa petite vie à l’école élémentaire, alors que l’on se sent à l’aise et que l’on peut jouer les caïds vis-à-vis des plus jeunes, il est temps de partir, de prendre son envol et d’affronter un nouvel univers… le collège ! Il est difficile aussi pour les parents de voir son enfant grandir, ils ont eux aussi quelques craintes quant à ce passage initiatique.

Pas de panique ! Voici ce livre très utile pour connaître le collège sur le bout des doigts et s’y sentir comme chez soi ! Retrouvez tout ce qu’il faut savoir pour une rentrée réussie. Ce livre conçu comme un petit guide aidera les préados à dédramatiser l’entrée au collège et  l’aborder sereinement.

Être et avoir, un film de Nicolas Philibert (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)

Un film à découvrir en VOD sur La Médiathèque numérique

Être et avoir, un film en VOD de Nicolas Philibert (nouvelle fenêtre)

Être et avoir est un film documentaire de Nicolas Philibert. Le réalisateur filme le quotidien d’un instituteur en fin de carrière et de sa classe constituée d’une douzaine d’élèves dans un village au cœur de l’Auvergne.

La particularité de cette classe est d’être une classe unique : tous les niveaux sont représentés de la maternelle au CM2, tous les âges sont donc confondus. Ces enfants et leur enseignant vont passer plusieurs années ensemble. Monsieur Lopez, l’instituteur, est le maître que tout le monde aurait aimé avoir : strict mais paternel, généreux, dévoué et attentif, respecté par ses élèves, un homme avant tout passionné et très professionnel. Le réalisateur n’a pas voulu montrer un maître modèle mais l’instituteur qu’il a choisi donne une belle image de son métier.

Être et avoir livre des scènes d’une tendresse incroyable, qui émeuvent et font rire. Un film lumineux et bouleversant sur l’école, l’enfance et le monde rural.

Bonne rentrée à tous !

%d blogueurs aiment cette page :