J’ai rencontré Soledad Bravi !

10 Août
Par un bel après-midi de juillet 2013, libraires et bibliothécaires se retrouvent rue de Sèvres pour rencontrer des auteurs de l’école des loisirs. L’ambiance est accueillante et après un petit café et la présentation des nouveautés de la maison d’édition, Soledad Bravi arrive. Grande, élancée ; drôle ; très drôle… à l’image de son personnage dans le magazine Elle. Elle n’a pas la grosse tête, Soledad, et elle nous raconte son travail. Ce qui l’intéresse avant tout : c’est l’idée.

Pas facile d’être écrivain, on bosse seule à longueur de journée dans un bureau (allez voir son site et son blog). Alors Soledad s’oblige à sortir, voir des copines, visiter des expositions… un vrai boulot quoi !

Elle illustre Les paresseuses aux éditions Marabout avec toujours beaucoup d’humour. Elle a publié une vingtaine d’ouvrages à l’école des loisirs et collaboré avec de nombreux auteurs comme Grégoire Solotareff, Nathalie Laurent, David Foenkinos.

Ses imagiers sont particulièrement réussis et originaux comme Fruits, légumes et Pompons et chiffons.

Pompons et chiffons
Soledad Bravi énumère et dessine des vêtements et accessoires des plus atypiques, loin des images stéréotypées et classiques. Les enfants peuvent découvrir une burka, des bigoudis, un hennin ou une paire de stiletto ! Les couleurs sont franches, vives et lumineuses.

Soledad Bravi écrit pour les enfants mais ne veut pas que les parents s’ennuient, alors elle glisse des mots étonnants ou peu communs comme amélanches, cornouille, margose, poc-poc. (A vous de les trouver dans l’abécédaire Fruits, légumes (renvoi vers l’exemplaire du catalogue).

J’apprécie particulièrement la trilogie sur la mythologie grecque.Le texte est écrit par Nathalie Laurent, Soledad Bravi y croque un Ulysse aux cheveux roux bien sympathique. Vu à travers les crayons de Soledad, la mythologie devient un vrai plaisir et ne manque pas de piquant !

Le cheval de troie La ruse d'Ulysse Eole, Circé et les sirènes

La boite à « Gros mots rigolos » aux éditions Bayard ne déroge pas au trait principal de Soledad Bravi : l’humour décalé (les gros mots sont de Benoit Marchon). On y trouve une sorcière en string, un litre de concentré de jus de chaussette ou une araignée enrhumée, que du plaisir en somme !

Gros mots rigolos

Vous l’aurez compris, je suis une fan de Soledad Bravi et je vous recommande ses livres. Pour les petits comme pour les grands, elle nous ravit de son humour et de ses dessins joyeux et décalés.

Et c’est loin d’être une paresseuse !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :