L’Argentine invitée au Salon du livre

18 Mar

Du 21 au 24 mars 2014, la 34 ème édition du Salon du livre de Paris met à l’honneur la littérature de l’Argentine.

Visuel réalisé dans le cadre d’un projet détudes pour le Salon du Livre 2014 par

Tanguy Hamonic et Charline Vermeulen

De nombreux écrivains argentins sont attendus. Seront notamment présents les romancières Laura Alcoba, Lucia Puenzo, Elsa Osorio, les romanciers Guillermo Martinez, Alberto Manguel,  et bien d’autres encore, sans oublier les auteurs de BD comme Quino, le célèbre auteur de Mafalda et José Munoz.

L’un des temps fort de l’évènement sera l’hommage rendu à Julio Cortazar pour fêter le centenaire de sa naissance, figure emblématique de la littérature argentine du XXe siècle. Plusieurs de ses œuvres ont été adaptées au cinéma comme Blow-up d’Antonioni.

 A l’occasion du Salon du Livre, nous vous proposons quatre coups de cœur en rapport avec le pays mis à l’honneur :  un film d’un réalisateur argentin, un CD de tango ainsi qu’un ouvrage documentaire sur cette danse typiquement argentine, et un album pour enfant d’une grande illustratrice.

 

Dans ses yeux, un film de Juan José Campanella (M6 vidéo)

 Tirée du roman de Eduardo Sacheri, Dans ses yeux  est une histoire d’obsessions. Celle d’un homme fou de douleur après le meurtre de sa femme et celle d’un enquêteur, Chaparro, chargé de l’affaire. L’histoire s’étire sur une période de vingt cinq ans dans l’Argentine des années 70, gangrenée par la corruption…

Un film riche, porté par deux acteurs principaux remarquables, qui mêle habilement film policier et romance où le cinéaste aborde avec subtilité des thèmes universels comme la vengeance, la peine de mort, la vérité.

Un film noir, superbe, qui n’a pas volé son Oscar du meilleur film étranger en 2010.

 

Itaca de Thomas Gubitsch

 Le tango de Tomas Gubitsch, aux confluences du son classique, du jazz et du rock, s’inscrit dans la lignée du grand Piazzolla. En Argentine, le tango d’origine populaire et charnel était seulement dansé dans un premier temps. Par la suite et parallèlement, ce sont des chanteurs qui se sont illustrés, créant un répertoire célèbre mondialement. Chez Piazzolla, le tango se mue en une musique mélodique, mélancolique et imprégnée de  composition classique. Ce « tango nuevo » donne un nouveau style, puisé dans les sources traditionnelles. Ainsi Gubitsch, Argentin d’origine hongroise,  baigné dans la musique classique pendant l’enfance, guitariste rock à l’adolescence, embauché par Piazzolla pour une tournée européenne à 20 ans, est ancré dans cette filiation multiple, qui le nourrit et l’inspire. Guitariste et compositeur, il signe « Itaca » en 2012, premier album d’une trilogie sur le thème du voyage d’Ulysse, de l’exil et du  retour à la terre rêvée, qu’il compose actuellement et qui devrait être présentée dans le courant 2014. Alors, restez à l’écoute, ne manquez pas ce voyage en musique !


Tango sans frontières de France Joyal. (Presses de l’Université du Québec)

 Cet essai est le fruit d’un cycle de colloques et de publications universitaires sur le tango, réunissant des chercheurs du monde entier, mais aussi des professionnels de la danse et des amateurs. L’objectif de ces recherches est de faire mieux connaitre cette danse.

Le tango est inscrit à la liste des éléments du patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis 2009. Si l’Argentine est le royaume du tango, ce dernier a traversé les frontières et touche toutes les classes sociales. France Joyal dresse  un panorama de cet Art : histoire, littérature, danse, musique, aspect psychologique et sociologique sont autant de thèmes abordés ici. On en retient que le tango est placé sous le signe de la passion, qu’il rime avec sensualité et séduction, et qu’il cache en lui les délicats mécanismes des rapports humains. Cette danse de couple est une activité intelligente et raffinée, ouvrant les portes d’un champ culturel très large. On dit en Argentine que le tango est un sentiment qui se danse : « Le tango nous dit la vie ».  Aficionados ou simples curieux ne resteront pas insensibles aux charmes et aux vertus de cet art !

Un document à lire en ligne sur le site de la Médiathèque. N’oubliez pas de vous connecter au site de la Médiathèque en vous identifiant avec votre numéro de carte et  code personnel.

 

Secret de famille d’Isol

 Illustratrice, mais également auteure argentine, Marisol Misenta dite Isol a reçu le prix Astrid Lindgren à Bologne en mars 2013, l’un des plus prestigieux prix de littérature jeunesse mondiale.

La maman d’une petite fille avait tout d’un porc-épic, mais le matin seulement…. Elle découvre que les parents d’Elise, sa meilleure amie, ressemblent à des ours au réveil ! La petite fille comprendra que toutes les familles ont leur secret et que chacune a son originalité. Et si elle aussi avait hérité de cette tendance « porc-épic » au réveil ?

Un portrait de familles au petit matin à grands coups de crayons très expressifs et avec beaucoup d’humour!

Enfin, nous vous laissons le plaisir de découvrir par vous-même la richesse de la littérature contemporaine de l’Argentine au salon du Livre , à la Médiathèque de Levallois ou pourquoi pas en Argentine ?

et pour lire en VO :   (a lire en ligne où que vous soyez : Paris ou Buenos Aires …)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :