Ces écrivains devenus célèbres avec UN seul livre (1)

17 Oct
Certains auteurs sont prolifiques, et ont une carrière hallucinante. Voyez Amélie Nothomb qui publie avec la régularité d’un métronome un roman tous les ans, et ce depuis une quinzaine d’années. D’autres publient moins et sont confrontés au syndrome de la « page blanche« . Et il y a ceux qui sont devenus célèbres avec UN seul livre.

Ils rentrent dans la légende et deviennent célèbres, certains même à titre posthume. D’autres font le choix de ne publier que ce seul livre. Refus de rentrer dans la norme, peur de ne pas être à la hauteur…
Alors que certains cherchent la consécration ultime : voir leur roman porté à l’écran.
Ces auteurs, j’en suis sûre, ne vous laisseront pas indifférents. En voici quelques exemples avec des livres dits « cultes ».

Dans notre premier épisode :
N°1 – La Conjuration des imbéciles de John Kennedy Toole

Récompensé à titre posthume du prestigieux Prix Pulitzer  en 1981 grâce à l’acharnement de sa mère, la conjuration des imbéciles narre les péripéties d’ Ignatius Reilly,  trente ans, dont les seules préoccupations sont la contraction de son anneau gastrique (car il est obèse) et la critique de la société (l’action se situe en 1976) dans laquelle il refuse de travailler. Le héros est un personnage antipathique, vulgaire, arrogant, et ses rencontres avec des personnages hauts en couleurs, grotesques, clownesques (Mancuso, le flic le plus incompétent de la Louisiane, Myrna, la petite amie d’Ignatius qui ne parle que de sexe, etc) donnent lieu à des situations cocasses, grinçantes, et à des dialogues jubilatoires.
On rit, on est agacé, mais assurément ce livre est original.
Alors, John Kennedy Toole, génie ou imposteur ?

Mon extrait :

« J’ai entrepris de me présenter au bureau un heure après l’heure convenue. De cette manière je suis beaucoup plus frais et reposé quand je me présente et j’évite la première heure blafarde la journée de travail, au cours de laquelle mes sens encore engourdis font de toutes les tâches de véritables pensums. Je constate qu’en arrivant plus tard j’ai considérablement amélioré la qualité de mon travail ».

A écouter également un extrait lu par Guillaume Gallienne :

http://www.youtube.com/watch?v=xBwFW-QUglc

Publicités

Une Réponse to “Ces écrivains devenus célèbres avec UN seul livre (1)”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Écrire : un travail, une passion ou un métier ? (3/4) - 9 avril 2016

    […] peu d’écrivains sont connus pour un seul titre. Grâce à cette série d’articles : https://liseurblog.wordpress.com/2014/10/17/ces-ecrivains-devenus-celebres-avec-un-seul-livre/) je peux notamment vous citer Harper Lee « How to kill a mockingbird », Alain […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :