La voix des auteurs, Marcelino Truong

2 Déc
Samedi 29 novembre 2014,  émotion, souvenirs et Histoire à la Médiathèque grâce à l’auteur-illustrateur Marcelino Truong. Une quarantaine de spectateurs ont eu la chance de regarder le documentaire, Mille jours à Saigon, né de son roman graphique Une si jolie petite guerre : Saigon 1961-63 avant d’échanger avec l’auteur : réflexion, finesse et sincérité pour un moment de partage riche en anecdotes et en humour.

Emission France Inter du 13 décembre 2012

Pour ceux qui auraient manqué cette rencontre :

Marcelino Truong est né aux Philippines en 1957, d’un père diplomate vietnamien et d’une mère bretonne,  de Saint-Malo précisément.

Après une enfance de voyages et de rencontres, des études en langues et sciences politiques, il se tourne en 1983 vers l’illustration et la peinture.

Depuis il conçoit des albums pour enfants, dont Fleur d’eau, La carambole d’or, Trois samouraïs sans foi ni loi ...

La carambole d'or de Marcelino Truong Fleur d'eau de Marcelino TruongLe samourai errant de Marcelino Truong

Il travaille aussi pour la presse et crée de nombreuses couvertures de livres.

Une couverture illustrée par Marcelino Truong

Une couverture illustrée par Marcelino Truong

Sans oublier la BD, Prisonniers du ciel adapté du polar de James Lee Burke.

Avec Une si jolie petite guerre : Saigon 1961-63, Marcelino Truong nous emmène dans l’Histoire et dans ses souvenirs d’enfance. Devenu adulte, il est parti à la rencontre des hommes et des femmes qui ont vécu et subi cette « si jolie petite guerre ». De ces entrevues ont émergé ce roman graphique, publié aux éditions Denoël et le film documentaire réalisé par Marie-Christine Courtès,   Mille jours à Saigon .

Utilisant la gouache sur papier ou la peinture à l’huile sur toile de jute, ses  illustrations sont saturées de couleurs et très tranchées. Les formes ne sont pas cernées mais magnifiées  par le contraste et la luminosité des tons. Marcelino Truong laisse apparaître le grain de la toile ou du papier et se révèle un grand maître de la couleur.

A l’issue de la rencontre, spectateurs, lecteurs et bibliothécaires ont eu la chance de regarder l’artiste dédicacer. Pour chaque heureux destinataire, entrelacés autour du titre : un petit mot à l’adresse du lecteur, Em (petite soeur) ou Chu (oncle), un délicat portrait et deux tampons à l’encre rouge … Des oeuvres uniques pour un moment exceptionnel.

Dédicace de Marcelino Truong à la Médiathèque de Levallois

Une rencontre à prolonger en lectures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :