En passant

Les beaux jours du roman d’amour

16 Déc
Le coin de la Médiathèque de décembre réchauffe  les cœurs avec un thème intemporel et universel : le roman d’amour.  Quelques classiques retrouvés et des  lectures à prolonger avec la conférence de  Diana Holmes « du coup de foudre à la rupture, les beaux jours du roman d’amour » le 17 janvier 2015.
  • Ceux qui s’aiment  de Jurg Schubiger et Wolf Erlbruch

Deux qui s'aiment par Jurg Schubiger et Wolf Erbruch

Jurg Schubiger et Wolf Erlbruch sont deux grands de la littérature jeunesse. Sans prétention, ce bel album en est la preuve. Deux qui s’aiment  dit tout. Vingt textes poétiques, pour conjuguer l’amour sous toutes ses formes et  nuances.

A sa lecture, vous trouverez des réponses aux questions des enfants … Saisissant de justesse, délicat, élégant,  fin, tendre, doux.

  •  Un siècle érotique : anthologie de la littérature érotique du XXème siècle

Un siècle érotique

Un siècle érotique fait partie de ces titres où le lecteur entretient un rapport charnel avec le livre. On le prend avec ses deux mains comme l’on tiendrait une femme par sa taille et l’on caresse sa couverture rouge comme les teintes des drapés dans un boudoir. Puis notre regard s’attarde sur la photo en noir et blanc prise par Man Ray des courbes de cette femme. Mais c’est surtout la position des mains unies qui interpelle, en métaphore de la caresse et du plaisir. Car c’est bien cela que va ressentir le lecteur en ouvrant enfin, après ces préliminaires, cette anthologie de la littérature érotique du 20ème siècle. Le lecteur ne va pas se contenter de tourner les pages mais il va les effeuiller, se laisser submerger par l’émotion affriolante de ces mots qu’il va caresser des yeux, assistant à un véritable strip-tease des fantasmes de l’auteur. Avec ce recueil, on devient le voyeur d’un siècle de littérature, non plus seulement masculine, mais où les femmes ne sont plus entravées par l’écriture et où le seul corset qu’elles acceptent est celui qu’elles décident de coucher sur le papier.

La lecture est comme l’amour, il faut savoir prendre son temps et que les 1001 pages de ce siècle érotique  offrent autant de jouissances littéraires.

Ce coup de cœur a été écrit en hommage à l’éditeur Jean-Jacques Pauvert décédé le 27 septembre 2014, qui a publié entre autre Histoire d’O de Pauline Réage, dont le texte est présenté dans cette anthologie puis a sorti Sade de l’enfer en publiant son œuvre et a fait reculer la censure.

 

  • Lettre d’une inconnue de Stephan Zweig

Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig

C’est un court texte, sous forme épistolaire dans lequel on découvre, une jeune femme prisonnière de son secret. Elle se nourrit de ses fantasmes et de sa passion toute cérébrale pour un homme depuis le premier jour où elle l’a vu. Toute sa vie, elle ne cessera de penser à lui, de vivre pour lui, allant jusqu’à rendre son dernier soupir en s’adressant à lui. Il recevra cette lettre à titre posthume, où la mystérieuse femme raconte au présent le récit de sa vie, et le fait qu’il soit l’objet ardent de son amour. Même si l’ambiance parait un tantinet désuète, les sentiments dans leur intensité émotionnelle, restent universels. C’est un très beau récit, dans lequel on retrouve la finesse d’analyse des sentiments du grand écrivain.

  • Orgueil et préjugés de Jane Austen

Orgueil et préjugés de Jane Austen

Voilà certainement le plus célèbre des romans de Jane Austen.  Adaptée de nombreuses fois au cinéma et à la télévision, détournée ou réinventée (Le journal de Bridget Jones,  Coup de foudre à Bollywood …), réécrite, prolongée (La mort s’invite à Pemberley), la romance intemporelle entre la spirituelle – mais pauvre – Elisabeth Bennett et le froid – mais riche – Mr Darcy a été si souvent contée que l’on pourrait s’en écœurer. Et pourtant l’engouement critique et populaire que suscite cette œuvre ne connait pas de limites. A la fois chef d’œuvre de la littérature anglaise classique et objet de culte pour des millions de romantiques, ce roman est devenu un monument de la littérature mondiale, bref un indispensable à lire (ou à relire) !

L’inimitable sens de l’humour et le regard acéré de Jane Austen sur la société du 19ème siècle, tout particulièrement sur la condition des femmes et l’économie du mariage, sauront séduire les lecteurs les plus exigeants.Quant aux plus « fleurs bleues », ils se délecteront d’une histoire d’amour tout en finesse, au dénouement heureux.

A NE PAS MANQUER : la conférence de Diana Holmes Du coup de foudre à la rupture, les beaux jours du roman d’amour le samedi 17 janvier 2015 (16 heures) à la médiathèque Gabriel-Péri  dans le cadre de variations littéraires : classiques retrouvés

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :