Bon anniversaire Michel Houellebecq

26 Fév
Michel Thomas à la Réunion le 26 février 1958, il est confié à sa grand-mère paternelle qui est militante communiste. Par reconnaissance, il choisira de se faire appeler par son nom, Houellebecq. Nom sous lequel il entre en littérature dès 1991. Mais aussi en musique et en cinéma.

Le futur écrivain étudie en école préparatoire, puis à l’Ecole Supérieure d’Agronomie, d’où il ressort, diplôme en poche.
Il s’en suit une période de chômage, un mariage, la naissance de son fils Etienne en 1981 et un divorce. Ce qui le conduit à une dépression.
En 1985, il rencontre Michel Bulteau (directeur de la Nouvelle Revue de Paris) qui publie ses poèmes. A partir de ce moment, il devient poète, essayiste, romancier et réalisateur. Il est depuis la fin des années 1990, l’un des auteurs contemporains de langue française les plus connus et les plus traduits dans le monde. Il a également fait quelques apparitions remarquées en tant qu’acteur.

Après la publication de recueils de poésie puis d’une biographie de Lovecraft, Michel Houellebecq est révélé par son roman Extension du domaine de la lutte (1994)et, surtout, par Les Particules élémentaires (1998), livre qui le fait connaître d’un large public. Ce dernier roman, et le suivant, Plateforme, sont considérés comme novateurs dans la littérature française, notamment pour leur description au scalpel, mais non sans humour, de la misère affective et sexuelle de l’homme occidental dans les Nineties.

Actuellement une tempête médiatique fait rage, autour de son dernier roman Soumission  paru le 7 janvier 2015, aux éditions Flammarion.
Dans ce roman, l’auteur imagine l’arrivée d’un chef musulman à l’Élysée en 2022, et suit la trajectoire d’un professeur de littérature « très Houellebecquien » jusqu’à la conversion de ce dernier à l’Islam.

La presse a abondamment commenté  la sortie de ce texte. Pour vous faire un avis  : commencez par un portrait de l’auteur dandy de grand chemin selon Philippe Lançon (Libération). A propos de son dernier roman, les commentaires vont d’ «ouvrage éminemment politique » selon Laurent Joffrin (Libération), à « roman d’une extraordinaire consistance romanesque  » pour Emmanuel Carrère (Le Monde), en passant par « une satire plein d’humour » selon Di Zeit relayé par Pierre-Emmanuel Mesqui (Le Figaro). « Avec Houellebecq on ne sort jamais tout à fait des rayonnages… même en régime islamique » conclut Jean-Laurent Cassely (Slate.fr) après une analyse de l’univers, des personnages houellebecquiens et un rapprochement judicieux avec la vision des relations internationales selon Samuel Huntington dans son livre le choc des civilisations (paru en 1990).

Enfin, si vous voulez demander directement à Michel Houellebecq, voici son site:-)

Le site perso de Michel Houellebecq

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :