Raquette, lunettes et casquette, c’est parti pour Roland-Garros

27 Mai
Qui suis-je ? Né royal, français et jeu de paume, anglicisé par un Major anglais au XIXe sur les champs de Wimbledon, cantonné dans la « bonne » société avant de rentrer dans les disciplines olympiques à Athènes en 1896, il se démocratise et se professionnalise au cours du XXe siècle jusqu’à devenir aujourd’hui un des sports les plus pratiqués au monde, derrière le football. La réponse est facile à deviner : il s’agit du tennis, très tendance à Paris en cette fin de mois de mai. Deuxième grand rendez-vous des tournois du tennis mondial, les Internationaux de Roland-Garros ont commencé  le 19 mai 2015  avec les journées de qualifications et le traditionnel tirage au sort du tableau.
Patrice Dominguez a raconté la vie du mythique tournoi français et du stade qui porte son nom dans Terre battante, la légende de Roland Garros, avec 50 histoires inédites, insolites ou émouvantes, de la naissance de la légendaire surface de terre battue en 1928 aux anecdotes sur les coulisses du stade, en passant par les surnoms des stars de la raquette. Alors Le Magicien, le Parrain, Battling Fab, les Mousquetaires, le Patron, Jimbo, E.T., Musclor, le Chat botté, le Djoker, de quels joueurs s’agit-il ?

Terre-battante-roland-garros-patrice-dominguez

Mais qui était Roland Garros ? Piètre joueur de tennis d’après ses amis, il fut un des tout premiers aviateurs français, célèbre pour sa traversée de la Méditerranée en 1913,  il a mis au point un système de tir à travers l’hélice et a combattu pendant la guerre de 14-18. Dix ans après sa mort au combat  en 1918, hommage lui est rendu par son ami Emile Lesieur, dirigeant du Stade français où se jouait la coupe Davis jusqu’alors,et dont la volonté, associée à celle de Pierre Gillou (Racing Club) et d’Albert Canet (Tennis Club de Paris), ainsi que les finances personnelles ont permis la construction du stade porte d’Auteuil. Le Central de Roland-Garros est ainsi né en 1928,  réalisé en terre battue par le « Lenotre des surfaces et des sols sportifs », Charles Bouhana.

La revue l’Éléphant explique en détail pourquoi Roland Garros l’aviateur devient un tournoi de tennis :  tout commença quand les Français Brugnon, Borotra, Lacoste, Cochet (dit « les quatre mousquetaires »), remportèrent  la coupe Davis à Philadelphie en Septembre 1927…

Roland Garros 1910, par Photographie de presse de l'agence Meurisse — Bibliothèque nationale de France.

Roland Garros 1910, par Photographie de presse de l’agence Meurisse — Bibliothèque nationale de France.

Si vous souhaitez des révélations sur les secrets et potins des courts, France TV sport nous apprend chaque jour 8 choses qui vont vous surprendre sur les champions du tennis :

dragonball

ainsi, saviez-vous que Roger Federer, qui n’a fait qu’une bouchée d’un certain nombre de joueurs et de tournois, n’avait jamais mangé de steak avant l’age de 16 ans? Que son rival, Rafael Nadal, est fan de Dragonball (en série TV),  ou encore que Novac Djokovic, si on sait qu’il aime parodier et rire, intervient dans un clip de Martin Solveig et Dragonette ?

 

Si le tennis se pratique sur les courts, il se découvre et se perfectionne aussi dans les livres :

A Roland-Garros, les stars sont sur les courts, munies de raquettes, et les célébrités dans les gradins, gratifiées de lunettes noires et chapeaux de soleil. Parmi les VIP adeptes de tennis, la littérature prend place avec de fidèles supporters, comme le fut Salinger, l’auteur de l’Attrape-cœur, qui adorait Wimbledon et John Mac Enroe, ou encore Beigbeder, un addict aux gradins parisiens. Peut-on imaginer que cette communauté de passion lui ait inspiré son dernier roman Oona & Salinger, consacré à l’auteur américain susnommé ?

En littérature, le sport est une source récurrente d’inspiration et il arrive au tennis d’être le ressort de l’intrigue. Ainsi, Double faute permet à la romancière Lionel Shriver de disséquer la vie d’un couple : elle est joueuse professionnelle, battante et accrocheuse, lui tennisman dilettante mais étonnamment doué. Rivalité, compétition, fair-play et jalousie, tout les composants sportifs d’une relation y passent…Dans Je suis une aventure, Arno Bertina fait se rencontrer un journaliste sportif et  un certain Rodgeur Fédérere, dont la carrière s’effondre brutalement. Et s’il n’avait plus la grâce, question qui prélude à un périple délirant du 1er joueur mondial et du journaliste…

Enfin, pour les amateurs de manga, 31 tomes de Prince du tennis et 15 de Happy vous attendent dans les bacs !

LA BALLE DE MATCH : le Zoom sur Le tennis, du jeu de paume entre aristocrates aux tournois de professionnels du monde entier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :