A Ystad, Kurt Wallander est orphelin

7 Oct
Depuis le 5 octobre 2015, la littérature policière est en deuil : Henning  Mankell, l’écrivain suédois, auteur de plus de 42 ouvrages et créateur du personnage de Kurt Wallander, est décédé. Finies les enquêtes mélancoliques d’un Wallander solitaire dans une société suédoise confrontée à la fin de l’état providence, contexte privilégié des romans policiers de l’auteur suédois. Dramaturge, auteur et homme engagé, amoureux de l’Afrique, défenseur des libertés, luttant contre le racisme et les discriminations, Henning Mankell, plusieurs fois auréolé de  prix littéraires en Suède et de par le monde, s’est fait connaitre par les états d’âme de ce célèbre policier de la ville de Ystad, près de Malmö en Suède. Le 5 octobre, Ystad a perdu son héros.

Le Monde du  5 octobre 2015 nous rappelle la genèse de Wallander : « Je voulais écrire sur les émigrants, la xénophobie, (avait-il [Henning Mankell] confié au Monde des livres en 2010). Je me suis dit que le racisme était un peu comme une attitude criminelle, et que le roman policier était le décor idéal pour en parler. Mais pour cela, j’avais besoin d’un détective. » Sa première apparition a lieu dans Meurtriers sans visage (1991, paru en France chez Bourgois en 1994), distingué par les prix du meilleur roman policier suédois et scandinave ».

Wallander pour Season One incarné par Krister Henriksson

Wallander pour Season One incarné par Krister Henriksson

Wallander à la BBC incarné par Kenneth Branagh

Wallander à la BBC incarné par Kenneth Branagh

 

 

 

 

 

L’Afrique et la lutte contre le racisme étaient sous sa plume des thèmes récurrents, confirme Anne-Françoise Hivert pour Libération dans son article Henning Mankell, Nord magnétique du 5 octobre 2015.

Mais son commissaire Wallander est d’abord remarquable par la qualité de ses états d’âme et de distanciation, écrit Philippe Lefait dans son article Henning Mankell 1948-2015 : un romancier et un « homme inquiet », c’est peu dire, des dérives du modèle social démocrate pour FranceTVInfo.

« La solidarité avec les faibles et les opprimés traverse son œuvre comme un fil rouge », écrit sa maison d’édition Leopard, qu’il avait lui-même fondée en 2001 avec l’éditeur Dan Israel, rapporte ICI Radio Canada en informant de la disparition de l’auteur.

Que les puristes se rassurent : Wallander ne sera pas « réutilisé » .

Son éditeur (cité par Le devoir, Canada, source : Agence France Presse) assure qu’il s’opposera ainsi à toute résurrection des personnages inventés par Mankell sous la plume d’autres auteurs, prenant ainsi le contre-pied de ce qui s’est passé avec les héros de la série de polars Millénium [ …]

Malgré sa disparition, nul doute que Henning Mankell restera dans les mémoires et que la ville de Ystad sera à nouveau arpentée par les visiteurs venus rendre hommage à l’auteur et à son héros le plus renommé. Nostalgiques et passionnés, tous se mettront dans les pas de Wallander (site en anglais), cherchant les traces de l’écrivain dans les pensées de ce héros très attachant.

Pour finir cet hommage, une interview de l’auteur en 2011 pour Lousiana Channel (en anglais) à propos de son engagement et de son métier d’écrivain : My responsability to react. 

L’œuvre d’Henning Mankell est disponible à La Médiathèque : au-delà des enquêtes de Kurt Wallander, d’autres policiers, mais aussi de la littérature jeunesse, du théâtre et des romans dont le dernier, Sables mouvants, un récit plus intimiste, une « réflexion sur ce que c’est que vivre », y écrivait Mankell.

Publicités

2 Réponses to “A Ystad, Kurt Wallander est orphelin”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Lettres nordiques (2e partie) : le cercle « polar  | «Liseur - 25 avril 2017

    […] les chiens de Riga (nouvelle fenêtre), la lionne blanche (nouvelle fenêtre)  etc…Lire notre article À Ystad Wallander est orphelin publié au décès de l’auteur en octobre […]

  2. Des romans pour l’été | Liseur - 29 juin 2016

    […] le monde connait Henning Mankell, et son inspecteur Wallander (voir notre article À Ystad Kurt Wallander est orphelin publié en octobre 2015). Mais emportez dans vos bagages son premier roman Daisy Sisters : il […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :