Un auteur à l’affiche : Emmanuel Carrère

27 Mai

Le dernier livre d’Emmanuel Carrère  Il est avantageux d’avoir où aller  rassemble des textes qu’il a publiés depuis vingt ans dans la presse, (articles, reportages, chroniques sur le monde et la littérature). À sa lecture me vient l’envie de parler de l’auteur de L’adversaire et de La classe de neige. Fin observateur de la société et de ses acteurs, l’écrivain fait preuve dans ses écrits d’une grande sensibilité pour décrire des situations dramatiques, des atmosphères, des tensions. Non seulement écrivain et journaliste, il est aussi, scénariste et réalisateur.

Emmanuel Carrere-portrait

Son parcours

Descendant d’une lignée de princes russes, il est le fils de Louis Edouard Carrère et de la soviétologue et académicienne Hélène Carrère-d’ Encausse, Après des études à Sciences Po, Emmanuel est d’abord critique cinéma pour Positif et Télérama. Il publie un essai en 1982, Werner Herzog, et un premier roman aux éditions Flammarion l’année suivante : L’amie du jaguar. Suivront Bravoure (1984), La moustache (1986) et Hors d’atteinte (1988) chez POL. Pour autant, il n’abandonne pas le cinéma et écrit plusieurs scénarios de longs métrages parmi lesquels on peut citer Léon Morin prêtre ou Mr Ripois. Il  va poursuivre en parallèle les deux activités.

En 1995, il adaptera son roman La classe de neige  pour le cinéma. Réalisé par Claude Miller, qui rencontrera un franc succès. La même année, paraitra sa biographie de Philip K. Dick, pour lequel il a une fascination.

En 2002, autre adaptation, autre succès, avec L’adversaire inspiré par l’affaire Jean-Claude Roman. Le film sera réalisé par Nicole Garcia. C’est un des plus célèbres romans d’Emmanuel Carrère. Cette œuvre raconte l’histoire véridique de Jean Claude Roman qui a fait de sa vie entière un mensonge et reconstitue le fait divers tragique dont il a été l’auteur.  L’auteur  entretiendra même une longue correspondance avec le meurtrier.

En 2005, il passera à la réalisation de La moustache. Il revient ensuite à la littérature avec Un roman russe dans lequel il affronte ses démons familiaux, et enchainera avec D’autres vies que la mienne en 2009 qui relate les morts consécutives d’une fillette et d’une jeune femme, évènements autobiographiques.

En 2011, avec Limonov, il signe une biographie romancée de la vie de l’écrivain et homme politique russe Edouard Limonov, personnage hors-norme. Ce livre remporte le prix Renaudot.

En 2014, il obtient le Prix littéraire du Monde avec Le Royaume qui est le récit de sa propre crise mystique ainsi qu’une enquête sur la naissance du christianisme, qu’il parvient à rendre passionnante pour ceux qui croient au ciel mais aussi pour ceux qui ne croient pas.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Du roman au récit

Son parcours atypique jalonné de succès subit un glissement perceptible avec ses dernières parutions. De la fiction il passe au récit, confiant même que la part de fiction est quasi nulle. L’auto-fiction passe par la réalisation d’un documentaire  Retour à Koletnitch, une ville russe, tour à tour, lieu d’un crime et retour sur son passé avec l’évocation de secrets de famille.

Pour chacun de ses personnages, il mène des enquêtes minutieuses. Et pour ce dernier ouvrage Il est avantageux d’avoir où aller, il couvre les sujets les plus divers : de l’amour à la politique, de la littérature au cinéma, de la société et des faits divers à l’intime. On y lit l’amorce de préoccupations qui donneront plus tard lieu à des livres, on y vit avec l’auteur, ses doutes, ses échecs, ses réussites, et ses enthousiasmes littéraires, de Truman Capote à Sébastien Japrisot par exemple. On le suit dans de grands reportages sur la Roumanie, sur une junkie américaine, sur la Russie, sur le forum de Davos. On y lit sa passion pour l’intégrale des nouvelles de Philippe K. Dick ou encore Epépé de Ferenc Karinthy. Bref, ce livre est un panorama quasi complet des talents d’Emmanuel Carrère : analyste, chroniqueur, commentateur, aventurier, satiriste, critique et avant tout écrivain.

Un écrivain à écouter sur France Inter dans la retransmission de l’émission le 7/9 du 10 février 2016  où Emmanuel Carrère, invité spécial de la matinale   commente l’actualité avec Patrick Cohen.

Pour lire Il est avantageux d’avoir où aller, rendez-vous à La Médiathèque pour emprunter la version papier ou téléchargez-le en livre numérique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :