Le problème avec Picasso

5 Juil

De Paris à New York, le maître est à l’honneur en 2016 : après Picassomania au Grand-Palais, Picasso sculpture au MOMA de New York , Picasso! l’exposition anniversaire, le musée Picasso-Paris propose à son tour Picasso Sculptures  jusqu’au 28 août 2016… Etudié, disséqué, vu et revu, on croit tout connaître de cet artiste génial et pluridisciplinaire. Mais le problème avec Picasso est son insondable créativité… Ainsi, à chaque nouvelle exposition, se découvre un pan insoupçonné du talent d’un homme qui a su mêler intimité, sensibilité et regard aiguisé sur le monde pour en faire une œuvre éclatante de diversité et d’humanité.

 

Célèbre et célébré dans le monde entier, Pablo Picasso (1881-1973) fut LE génie créateur du XXe siècle : ce merveilleux touche-à-tout talentueux, curieux, espiègle, exigeant et passionné a multiplié les expérimentations, les remises en questions et mené, par ses recherches sur la forme, la matière et la couleur, les plus grandes révolutions de l’art moderne.

Son œuvre prolixe et sans cesse renouvelée est un langage par lequel on peut tout appréhender : l’art du XXe, mais aussi l’histoire de l’art,  l’art d’aujourd’hui et celui qui va s’écrire. Car on trouve dans ses créations les sources et les références artistiques classiques, tout autant que les voies de l’avant-garde et les bases de ce que d’autres développeront après lui.

Mais pour aimer, découvrir ou déchiffrer Picasso, il n’y a qu’une chose à faire : regarder, apprécier, détester éprouver… Et pour vous accompagner, voici un petit abécédaire, soit 24 clés d’entrée dans un univers.

De A à …

A comme argent : vente record chez Christie’s (New York) lundi 11 mai 2015  : Les Femmes d’Alger (version O), une œuvre peinte par Pablo Picasso en 1955, a été adjugée à 179,4 millions de dollars  soit 161 millions d’euros. (En savoir plus avec Picasso Giacometti, ventes records chez Christie’s, une info du 12/05/2015  sur Le Monde.fr )

bateau lavoir vaisseau amiral de la peinture, une photographie de Jack Garofalo (1967) galerie Paris-Match

bateau lavoir vaisseau amiral de la peinture, une photographie de Jack Garofalo (1967) galerie Paris-Match

B, comme Bateau lavoir, cité d’artistes et lieu de résidence d’artiste dès 1892. Picasso s’y installe en 1904.

C comme Cubisme, cette déconstruction de la forme qu’il pratique avec Georges Braque à partir de 1907 : une période de recherche sur la forme, où il divise objets et figures en formes géométriques simples, souvent des carrés.

D comme Les demoiselles d’Avignon (conservées au Museum of Modern Art de New York, MOMA, de New York) vendues à Jacques Doucet pour 25 000 francs qui se laisse persuader de faire cet achat par André Breton et Louis Aragon. L’histoire ne dit pas si l’acheteur l’a regretté …

E comme Exposition. En 1939, la première rétrospective américaine consacrée au peintre, Picasso : Forty Years of his Art est organisée par Alfred H. Barr au  MOMA, puis est présentée dans huit villes du pays. Guernica est incluse dans l’exposition et voyage à New York, Los Angeles, Chicago et San Francisco

F comme Femmes et épouses qui marquent la vie et l’œuvre de l’artiste, comme le raconte Olivier Céna dans son article Dans l’intimité de Pablo Picasso : l’amour en fond de toile publié le 25/10/2014 sur Télérama sortir.

G comme Guernica. Le 26 avril 1937  Guernica, capitale du pays basque, est bombardée par l’aviation nazie, presque quatre mille morts en quelques heures. Le quotidien Ce soir, dirigé par Aragon, et L’Humanité publient aussitôt des clichés du bombardement et de ses victimes. Le 12 juillet 1937, à l’ inauguration du Pavillon espagnol de l’Exposition Universelle de Paris sont présentés Guernica et deux sculptures de Picasso aux côtés de pièces d’autres artistes espagnols

H comme héritage… La succession de Picasso se chiffre en milliers d’œuvres réparties dans ses différentes maisons, dont la Villa La Californie : Maurice Rheims mettra plus de 4 années à faire l’inventaire de cette oeuvre colossale retrouvée à la mort du peintre. Picasso l’inventaire d’une vie (un film à voir en ligne sur le site de La Médiathèque) raconte cette découverte incroyable et ce que ces milliers d’œuvres dont certaines inédites ont permis de comprendre sur l’homme et l’artiste.

I comme Inspiration Inépuisable, malgré des temps de pause, de recherche, et certainement des doutes… A la fin de sa vie, Picasso peignait jusqu’à 3 tableaux par jour.

J comme Jung : le psychiatre et psychologue Carl Gustav Jung publie en 1932 un article sur Picasso dans le numéro 13 du Neue Zürcher Zeitung, qui sera repris dans les Cahiers d’art.

K comme David-Henry Kahnweiler (1884-1979) qui devint son marchand attitré en 1910  :  » « Que serions-nous devenus si Kahnweiler n’avait pas eu le sens des affaires ? » dira plus tard le génie espagnol », propos cité par Stéphane Renault dans son article La galerie Kahnweiler sur Grand Palais.fr .

L comme La Corogne où Picasso de 1892-1895 suit les cours de l’École des Beaux-Arts de La Corogne. Son père don José Ruiz Blascoy y a été nommé  professeur mais lui enseigne aussi l’illustration et la caricature à la maison.

M comme Le mystère Picasso, un film (DVD) de Georges Henri Clouzot,  à voir et à revoir.

museum-1189229_640Mbis comme Marinière, ce tee-shirt à rayures que portait Picasso, et qui de Coco Chanel à Jean-Paul Gaultier semble être source d’inspiration pour les créateurs du XXe 🙂

N comme non à la légion d’honneur que Picasso refusa en 1967.

O comme Olga Khokhlova. Elle est danseuse dans la troupe des ballets russes de Diaguilev.  Grâce à Cocteau, Picasso rencontre Diaguilev et travaille comme décorateur pour Parade de Léonide Masside, chorégraphe des Ballets russes. La première présentation de Parade au Chatelet déclencha un scandale… Olga devint  sa première femme le 12 juillet 1918 à l’église russe de la rue Daru, les témoins étant Max Jacob, Apollinaire et Cocteau. Elle restera Madame Picasso jusqu’à sa mort. Ils eurent un fils Paul.

P comme Galerie Pierre où le 14 novembre 1925 s’ouvre l’exposition La Peinture Surréaliste , première exposition du groupe et à laquelle Picasso participe.

Q comme le dernier mot du titre de la pièce écrite par Picasso Le Désir attrapé par la queue, dont le texte (6 actes) sera publié en 1945 chez Gallimard.

R comme période rose qui commence en 1904, période où Picasso renait à une peinture plus joyeuse  après la période bleue (1901-1904), période mélancolique aux tons bleutés où ses sujets sont la mort, la vieillesse, la pauvreté…  Le tableau La mort de Casagemas, son ami depuis l’Espagne,  en est le symbole et le point de départ.

S comme Gertrude et Leo Stein. Il rencontre la collectionneuse et son frère en 1905. Ils lui achetèrent de nombreuses toiles au début de sa carrière et lui apportèrent ainsi notoriété et début d’aisance  financière… Il peint en 1905-1906 un portrait de Gertrude Stein, aujourd’hui conservé au Metropolitan Museum of Art (New York).

T comme tauromachie. Il en peint, en voit, en sculpte et en grave toute sa vie. Sa première peinture de corrida connue date de 1889 et s’intitule Petit picador jaune.

U comme Ulysse et les sirènes, cet ensemble de trois plaques de fibrociment ripolinées qu’il peint en trois jours pour la salle d’honneur du château Grimaldi  au musée d’Antibes.

V comme Vallauris où après la guerre, Picasso produit une oeuvre céramique conséquente. PIcasso céramiste de la mediterranée (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)

W comme Marie-Thérèse Walter, âgée de 17 ans quand Picasso la rencontre en 1927. Il la quittera pour Dora Maar mais elle restera la femme de sa vie.  Ils ont une fille Maya. Elle se suicidera deux ans après la mort du peintre.

Et enfin, X comme XXe siècle : Picasso est une figure emblématique du 20e siècle, tant pour ses œuvres, ses engagements. D’avant- gardiste en début de 20e siècle, il est aujourd’hui un classique (dans le sens de « un auteur/une œuvre qui fait autorité dans son domaine »).

Y et Z manquent à cet abécédaire, ce qui peut-être ne déplairait pas au tempérament espiègle de Picasso et laisse le champ à la découverte… Car, il est certain qu’un jour, une nouvelle exposition permettra de remplir le Y et le Z, et connaissant l’inventivité de Picasso, on peut même imaginer qu’il y aura alors plus de 26 lettres à l’alphabet …

picassomania catalogue d'exposition (Catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)picasso sculpteur (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)Picasso (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin : le Musée National Picasso-Paris

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :