« Demain, un nouveau monde en marche », un livre pour imaginer l’impossible ?

8 Oct

Crise écologique, économique, sociale et avenir dramatique, et si il y avait des solutions ? Complémentaire du film Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent, qui sera projeté dans le cadre de Cin’Eiffel + à La Médiathèque le dimanche 16 octobre 2016 (en présence du réalisateur),  le livre Demain, un nouveau monde en marche revient sur ces solutions et alternatives qui partout dans le monde existent.

demain-un-nouveau-monde-en-marche-dion-laurentQue vous ayez déjà vu le film, que vous prévoyiez de le voir à La Médiathèque (voir l’article du blog Cin’Eiffel Demain, le film, à La Médiathèque ) ou encore que vous soyez simplement curieux en quête d’un nouveau projet de société, ce livre est fait pour vous. Le nom de la collection Domaine du possible, créée par Cyril Dion, est à l’image du contenu de  cet ouvrage édité chez Actes Sud. En effet, c’est bien de cela dont il s’agit : tout ce qu’il est possible de faire, seul ou en communautés, de la plus petite à la plus large échelle pour essayer de changer le monde.

Écrit d’après le film et organisé en 6 grands chapitres, l’ouvrage en reprend les grandes thématiques. Expliquant les étapes du voyage extraordinaire qu’a été le tournage, il rappelle aussi la genèse et le facteur déclenchant de ce projet : une étude, Approaching a state shift in Earth’s biosphere (texte en anglais sur Researchgate.net), publiée en 2012 par 22 scientifiques annonçant que l‘humanité serait en grand danger de disparition d’ici à 2100 … Un constat scientifique qui fait froid dans le dos… et qui a fait réagir le réalisateur Cyril Dion, cofondateur avec Pierre Rabhi du mouvement Colibris, ainsi que Mélanie Laurent, l’actrice réalisatrice.

L’idée directrice du projet n’est pas de se désespérer ou de critiquer ce qui n’est pas fait ou mal fait, mais plutôt de voir quelles solutions existent de par le monde et s’en inspirer.

Car comme le dit le gouverneur de l’état de Washington Jay Inslee, cité par Anthony Barnosky (l’un des scientifiques qui a signé l’étude de 2012) :

 Nous sommes la première génération qui ressent l’effet du changement climatique mais certainement la dernière à pouvoir faire quelque chose.

Un livre pour sensibiliser et impliquer les adultes

Nous pouvons agir et des solutions existent. Tel est le propos du film, du livre, des auteurs mais aussi de tous les pionniers à l’origine de ces initiatives qui, mises bout à bout, peuvent construire le monde de demain.

Il ne nous reste pas beaucoup de temps. Nous avons peut-être vingt ans pour réorienter les choses dans la bonne direction. C’est un moment critique pour l’humanité.

D’après les auteurs et les personnes interviewées, le salut passe par des actions collectives : « si chacun de nous fait un petit peu, cette accumulation peut devenir une immense part du changement », explique le scientifique rencontré par Cyril Dion et Mélanie Laurent à Stanford.

Mais comment ? Alimentation, énergie, économie et politique, toutes les initiatives qui peuvent contribuer à changer de direction sont bonnes à prendre !

À tous ceux qui pensent que c’est impossible, Lester Brown, expert incontesté de la situation écologique mondiale et auteur notamment de Le plan B, pour un pacte écologique mondial en 2007, rappelle qu’à d’autres moments de notre histoire, les Cassandre ont aussi prédit que nous n’y arriverions jamais… Chiffres considérables, objectifs inatteignables, la solution est à l’époque venue alors d’un changement radical de priorités.

Alors pourquoi ne pas se lancer ? Ne serait-ce qu’en prenant véritablement conscience de la réalité et en observant les expériences lancées ici ou là dans tous les domaines ? Sachez que comme le film, le propos du livre est  volontairement subjectif : des initiatives existent, en voici les aspects positifs, loin du « oui, mais …  » qui ne permet pas d’avancer. La volonté des auteurs est d’être inspirants.

Si vous avez vu le film, vous pouvez vous demander pourquoi en avoir fait aussi un livre. Nous ne sommes pas dans les objectifs mercantiles du traditionnel « produit dérivé » pourtant, la déclinaison de la thématique du film sur d’autres supports emprunte au marketing la volonté d’accroître la notoriété et la popularité des idées avancées par les auteurs.

Peut-être faut-il aussi se rappeler que ce qui est écrit noir sur blanc marque les esprits… Quoique le pouvoir de l’image et donc la force du film soient incontestables. Sachant que tout ce qui est susceptible de nous aider à changer le monde est bon à prendre, que cela passe par l’image, l’écrit ou encore la musique.  Enfin, un des avantages du livre est ce qui vient de sa nature même : la possibilité de relire, revenir, approfondir, piocher au hasard, partir à la découverte et surtout imaginer. Pour peut-être essayer, chacun à notre mesure, de contribuer à créer une autre histoire et imaginer l’impossible…

Et parce qu’ils sont particulièrement concernés par l’avenir de notre monde, les plus jeunes ont une version adaptée de Demain.

Un livre pour les enfants à partir de 7 ans : Demain, Les aventures de Léo, Lou et Pablo à la recherche d’un monde meilleur !

demain-dion-laurent-actes-sud-junior (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)Raconté sous la forme d’un récit à la manière de certains romans pour préado, il reprend les grandes thématiques du projet en les déclinant en version junior.

Ainsi, à la faveur d’un pic de pollution qui l’empêche de vivre sa journée habituelle de petite Parisienne, une petite fille de 10 ans, Lou, prend conscience de l’état du monde et s’interroge. Elle s’interroge aussi sur l’attitude des adultes, en particulier de ses parents qui ne semblent pas bouleversés par la catastrophe annoncée… Avec son petit frère, elle les oblige à ouvrir les yeux. La famille part donc pour un voyage qui ira des pays nordiques à San Francisco en passant par Bristol, à la rencontre de ces gens qui croient que l’on peut faire autrement et réorienter les priorités.

Écrit avec une innocence peut-être surfaite, la candeur de ce regard d’enfant a  le mérite de poser les bonnes questions et de décrire l’engagement de nombreux adultes, sans insister sur la politique de l’autruche de certains. Exactement comme ces enfants qui remarquent le détail absurde et posent la question qui fâche…

Ce point de vue enfantin rappelle aussi avec insistance que ce seront les jeunes générations qui subiront le monde que leurs ainés leur laisseront et qu’ils sont sans doute les plus concernés par l’urgence du changement. On pourra être agacé par le ton « djeuns », la surabondance d’optimisme, ou les propos bourrés de bon sentiment et un peu moralisateurs, mais ne peut-on espérer que comme dans les contes, les héros sortent vainqueurs de cette épreuve ? Et si l’on accepte sans hésitation que dans les livres et les histoires pour enfants, tout y finisse bien, ne peut-on imaginer que l’histoire de notre monde tende lui aussi vers une issue positive ?

Alors oui, ce livre est optimiste, confiant, sans doute un peu utopiste, mais didactique, simple et amusant, et son intérêt est de nous obliger à nous poser la question : pourquoi ne fait-on pas autrement ? La version pour enfants est nécessaire car elle implique tout le monde, des plus petits aux plus âgés, montrant que l’on peut parler, réfléchir, agir et que les solutions passent par des actions concrètes.

En se mettant tous ensemble, on pourra faire des choses incroyables et réparer la planète. Parce que le monde de demain c’est le nôtre ! Non mais sans blague !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :