Prix littéraires radio 2017 : après le Grand Prix RTL-Lire de Tanguy Viel, Le Prix du Livre Inter pour Jean-Baptiste Del Amo

12 Juin

Comme chaque année depuis 43 ans … le jury du Prix du Livre Inter, composé de 24 auditrices et auditeurs de France Inter et présidé cette année par Elisabeth Badinter, vient de couronner son lauréat. Ainsi le 5 juin 2017, Jean-Baptiste Del Amo a été récompensé pour son roman Le règne animal. Ce prix littéraire, décerné par la chaîne de radio, fait suite à celui, vieux déjà d’il y a quelques mois, du Grand Prix RTL-Lire décerné en mars 2017 à Tanguy Viel pour Article 353 du code pénal. 

Régne animal de Jean-Baptiste Del Amo (livre numérique à télécharger sur le catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)  Article 353 du code pénal de Tanguy Viel (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)   Régne animal de Jean-Baptiste Del Amo (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)Article 353 du code Pénal de tangy Viel (livre numérique à télécharger sur le catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)

Si l’on s’amuse à pousser un peu plus loin le rapprochement entre ces deux prix littéraires radiophoniques, une question vient à l’esprit  : peut-on distinguer une tendance commune entre deux romans primés par une communauté d’auditeurs aimant lire ? Aussi, sans nous lancer dans une étude des mérites comparés des œuvres récompensées sur les dix dernières années,  essayons simplement de nous prêter au petit jeu des ressemblances entre les deux lauréats 2017.

Du côté des auteurs :

Avec une proportion de 3/10 et  de 2/10 auteur(e)s femme dans les sélections finales des deux prix, les deux lauréats appartiennent au genre « écrivain masculin barbu, plus ou moins quarantenaire, né ou habitant la province ».

Ils ont tous deux  commencé à publier très jeunes et ont reçus des prix destinés à récompenser de nouveaux talents (Prix littéraire de la vocation 2002 pour Viel et Goncourt du 1er roman 2009 pour Del Amo) ainsi que le Prix Fénéon des Universités* : pour Viel en 2002 avec L’absolue perfection du crime et pour Del Amo en 2008 avec Une éducation libertine.

Ces deux auteurs ont tous les deux goûté aux bonheurs de la Dolce vita, ayant fréquenté la villa Médicis à Rome entre 2003 et 2004 pour Viel et 2010-2011 pour Del Amo.

Depuis leurs débuts, ils sont tous deux édités par de prestigieux éditeurs affectionnant le blanc pour leurs couvertures : crème élégant pour la célèbre Blanche de Gallimard de l’un et historique petit format blanc résistant pour les Éditions de Minuit de l’autre.

Enfin, pour l’anecdote , l’un est végétalien (devinez lequel 🙂 , l’autre on ne sait pas…

* Pour ceux qui s’interrogent : le Prix Fénéon est un prix littéraire et artistique créé en 1949. Il récompense tous les ans « un jeune écrivain et un jeune peintre ou sculpteur âgés de 35 ans au plus et dans une situation modeste », afin de les aider à poursuivre leur formation littéraire ou artistique (définition extraite de Wikipédia)

Du côté des thématiques :

Les deux romans ont des caractéristiques communes :  un ancrage réaliste au cœur des provinces françaises, des histoires de famille, des questions de transmission, des rivalités, du pouvoir, du sang, des meurtres 🙂

Pour vous mettre en appétit, voici le pitch de chacun des deux romans en quelques lignes :

  • Règne animal  : « du début à la fin du vingtième siècle, l’histoire d’une exploitation familiale vouée à devenir un élevage porcin. Dans cet environnement dominé par l’omniprésence des animaux, cinq générations traversent le cataclysme d’une guerre, les désastres économiques et le surgissement de la violence industrielle… »
  • Article 353 du code pénal : « pour avoir jeté à la mer le promoteur immobilier Antoine Lazenec, Martial Kermeur vient d’être arrêté par la police. Au juge devant lequel il a été déféré, il retrace le cours des événements qui l’ont mené là… »

Du côté du style :

Dès la première phrase, chaque auteur installe une atmosphère, un lieu, un point de vue et des personnages. Point commun des deux incipits romanesques à lire ci-dessous : des images fortes, des matières, des sensations, où l’on distingue tout de suite un penchant pour la sobriété ou la foisonnance. Dans les deux cas, l’écriture est visuelle, dense, attentive aux détails et utilise un cadrage resserré avec contre-jour ou contre-plongée…

Et dans ces deux débuts, notez qu’il est question de banc 🙂

  • Article 353 du code pénal 
 Sur aucune mer du monde, même aussi près de la côte, aucun homme n’aime se retrouver dans l’eau tout habillé, – la surprise que c’est pour le corps de changer subitement d’élément, quand aussi bien l’instant d’avant le même homme bavardait sur le banc d’un bateau, à préparer ses lignes sur le balcon arrière et puis l’instant d’après, voilà, un autre monde, les litres d’eau salée, le froid qui engourdit  et jusqu’au poids de vêtements qui empêche de nager.
  • Règne animal
Des premiers soirs du printemps aux veillées de l’automne, il s’assied sur le petit banc de bois clouté et vermoulu, à l’assise ployée, sous la fenêtre dont le cadre détache dans la nuit et sur la façade de pierre un théâtre d’ombres. À l’intérieur, sur la table en chêne massif une lampe à huile  halète et l’éternel cheminée projette sur les murs couverts de salpêtre la silhouette affairée de l’épouse, l’élance brusquement sur les solives ou la brise sur un angle, et cette lumière jaune, hésitante, gonfle la grande pièce puis crève l’obscurité de la cour, laissant le père contourné, immobile et sombre dans un semblant de contre-jour.

Du côté de La Médiathèque 🙂

Au vu des points précédents, nous en arrivons donc à la conclusion suivante : des similitudes existent entre ces deux romans… Et la dernière n’en est pas moins la plus troublante 🙂  : dans votre médiathèque préférée, Article 353 du Code Pénal et Règne animal sont disponibles en version papier à emprunter ET en livre numérique à télécharger … (sans oublier de vous connecter sur votre compte).

Et maintenant, à vous de vous faire votre propre opinion ! Et si vous trouvez d’autres ressemblances notables, infimes ou saugrenues entre le Grand Prix RTL Lire et le Prix Livre-Inter 2017, n’hésitez pas à nous en faire part  🙂

Enfin, pour ceux qui voudraient pousser l’analyse un peu plus loin et/ou pour ceux qui cherchent d’autres idées de lecture, vous pouvez lire les 18 autres romans sélectionnés (disponibles à La Médiathèque en livre papier ou à télécharger) pour le Grand Prix RTL Lire et pour le Prix du Livre Inter 2017.

Les 10 finalistes du Prix du Livre Inter

Les 10 finalistes du Prix RTL Lire

Bonne lecture 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :