Quels romans mettre dans vos valises pour cet été ?

4 Juil

Si, comme moi,  vous songez déjà au livre que vous emporterez cet été lors de vos vacances, La Médiathèque vous propose une sélection de romans à glisser dans votre sac à main, de randonnée, ou de plage.

Plusieurs choix s’offrent à vous :

1, 2, 3, 4 titres selon la durée de votre séjour.
Les gros qui plomberont votre sac,  pour être sûr de ne pas manquer.
Les ultralégers pour en lire plein.
Les numériques pour l’aspect pratique.
Les sérieux, les classiques…tous les choix sont permis !

 

Couverture du livre L'amie prodigieuse d'Elena FerranteL’amie prodigieuse. T.01, Enfance, adolescence – Elena Ferrante. À lire aussi en téléchargement (nouvelle fenêtre).

L’avis de Juliet Copeland sur Meet Your Culture : « À mes yeux, une des plus belles histoires d’amitiés de la littérature. Elena Ferrante nous embarque dans un voyage émotionnel exaltant, avec en toile de fond l’après-guerre, vécu par deux jeunes âmes qui se battent pour leur futur ». Lire la suite(nouvelle fenêtre)

 

Couverture du livre City on fire de Garth Hallberg City on Fire – G. R. Hallberg

L’avis de Nathalie Crom dans Télérama : « Dans cette œuvre-fleuve à la confluence du roman d’apprentissage et de la fresque urbaine, le nouveau prodige américain ressuscite un New York révolu ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

 

Couverture du livre L'âne d'or ou les métamorphoses d'Apulée L’âne d’or ou les Métamorphoses – Apulée

L’avis de nooSFere : « Le merveilleux et l’humour font tout le charme de ce conte, extrait des « Métamorphoses », qui nous raconte les innombrables mésaventures que risque de connaître un jeune homme trop curieux et impatient d’expérimenter des pratiques magiques ! » Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

Couverture du livre Un monde sans fin de Ken Follett Le Monde sans fin – Ken Follett

L’avis de l’éditeur : « Ken Follett a conquis le monde avec Les Piliers de la terre (1990), phénoménale saga qui prenait place dans l’Angleterre du XIIe siècle, au rythme de la construction d’une majestueuse cathédrale gothique. Deux siècles plus tard, autour du même édifice, nous retrouvons les descendants de ces héros, dans la ville fictive de Kingsbridge… 1327″. Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

Couverture du livre Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson

Sur les Chemins noirs – Sylvain Tesson. À lire aussi en téléchargement (nouvelle fenêtre)

L’avis de Lionel Bedin sur La Cause littéraire : « Sylvain Tesson nous a habitués à des récits de périples lointains (Bérézina, ou Dans les forêts de Sibérie), il nous propose aujourd’hui le récit d’une traversée à pied de la France, du Mercantour au Cotentin, effectuée d’août à novembre 2015″. Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

Couverture du livre L'homme-joie de Christian Bobin
L’Homme joie – Christian Bobin

L’avis de Libfly, réseau social de lecteurs : « Christian Bobin, renouant avec sa fibre narrative, construit son livre en quinze récits : des portraits d’êtres chers (son père), des rencontres (Maria, l’enfant gitane), des figures emblématiques (Soulages, Glenn Gould), des visions, puis une longue lettre à la femme aimée et perdue, « la plus que vive ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

Couverture du livre Le grand cahier d'Agota Kristof  Couverture du livre La preuve d'Agota Kristof  Couverture du livre Le troisième mensonge d'Agota Kristof
La Trilogie des jumeaux – Agota Kristof

L’avis de Tix sur Pensées critiques : « Le premier tome est un vrai régal. C’est une sorte de récit initiatique sous forme de mise en abyme, puisque, dans l’histoire, le grand cahier est en fait l’inventaire de tous les récits écrits par les jumeaux ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

Couverture du livre Mille femmes blanches de Jim Fergus
Mille femmes blanches – Jim Fergus

L’avis de François Busnel dans l’Express : « Son premier roman, Mille femmes blanches, fut un immense succès en France. Fergus part d’un fait divers : pour négocier la paix, le chef cheyenne Little Wolf proposa au président Grant d’échanger mille chevaux contre mille femmes blanches ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

Couverture du livre La vengeance des mères de Jim Fergus
La Vengeance des mères – Jim Fergus. A lire aussi en téléchargement (nouvelle fenêtre)

L’avis de Marianne Payot dans l’Express : « Jim Fergus au sommet de son art. L’heure n’est plus à l’intégration, mais à l’extermination, et le programme Femmes blanches pour les Indiens (FBI) est bel et bien révolu. Jim Fergus, lui, a gardé toute sa fraîcheur et sa science pour raconter la folle épopée de son groupe d’irréductibles au cœur de l’un des conflits les plus meurtriers de ces derniers siècles ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

Couverture du livre Romans de John FanteRomans : Volume 1, La Route de Los Angeles ; Bandini ; Demande à la poussière – John Fante.

L’avis de Nathalie Crom dans Télérama : « De deux choses l’une : « Soit l’oeuvre de John Fante (1909-1983) vous est inconnue, soit elle est pour vous inoubliable », ­résumait il y a quelques années le New York Times, présentant à ses lecteurs ce ­romancier et nouvelliste à la postérité non pas en demi-teinte, mais violemment contrastée ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

Couverture du livre Dans la forêt de Jean Hegland
Dans la Forêt – Jean Hegland

L’avis de Marine Landrot dans Télérama : « C’est un véritable trésor qui nous parvient aujourd’hui, après vingt ans de silence, de sommeil, d’hibernation, pendant que le monde réel agençait son chaos ». Lire la suite (nouvelle fenêtre) 

 

Couverture du livre Deux hommes de bien de Perez-ReverteDeux hommes de bien – Arturo Pérez-Reverte. À lire aussi en téléchargement (nouvelle fenêtre)

L’avis de Nicole Volle sur le blog littéraire Enfin Livre ! : « Roman d’aventures épatant, et éloge de ce qui fut la plus grande entreprise intellectuelle du XVIIIe siècle, Deux hommes de bien reconstitue de façon minutieuse et passionnante un Paris prérévolutionnaire plus vivant que jamais. Il peut se lire aussi comme un hymne à l’amitié et un bel hommage à Don Quichotte par un écrivain espagnol profondément épris de la France ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

Couverture du livre Confiteor de Jaume CabréConfiteor – Jaume Cabré

L’avis de Laurent Mauvignier dans Le Monde des livres : « Il est presque impossible de raconter l’histoire de Confiteor, énorme roman publié par Actes Sud, ou d’en résumer la richesse, la profusion, sans en réduire la portée et l’élan ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

Couverture du livre Les animaux de Christian Kiefer
Les animaux – Christian Kiefer

L’avis de Mr K sur Cafardsathome : « Les Animaux est donc un bonheur de tous les instants où la maestria langagière déployée (écriture simple et universelle à l’américaine) se conjugue avec une finesse des descriptions incroyable tant au niveau de la psychologie des personnages (et ceci pour tous les protagonistes que l’on croise) que du background ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

Couverture du livre Le plus grand des miracles de Thomas GlavinicLe plus grand des miracles – Thomas Glavinic. À lire aussi sur Bibliovox en ligne (nouvelle fenêtre)

L’avis de Pierre Dehusses dans Le Monde des livres : « Ce n’est pas un livre mais deux que nous ouvrons en même temps ici. Et ce n’est pas le fait du « plus grand des miracles » – pour reprendre le titre du roman. Simplement celui du pouvoir de la littérature. Un pouvoir dont l’Autrichien Thomas Glavinic s’empare sous nos yeux avec une jubilation communicative ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

Couverture du livre Voyager Russell BanksVoyager – Russell Banks

L’avis d’Alain et Christine Londner sur le site de La librairie Les Cinq continents : « Dans ce captivant recueil de récits, qui est aussi un véritable livre de vie, Russell Banks, explorateur impénitent, invite son lecteur à l’accompagner dans ses plus mémorables voyages – des Caraïbes à l’Himalaya en passant par l’Écosse ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

Couverture du livre Quand sort la recluse de Fred VargasQuand sort la recluse – Fred Vargas

L’avis de Michel Abescat dans Télérama : « Une araignée tue… Et le commissaire Adamsberg reprend du service. Fred Vargas livre un polar malicieux où les mots mènent la danse et l’intrigue ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

 

Couverture du livre La nuit pour adresse de Maud Simonnot

La nuit pour adresse – Maud Simonnot. À lire aussi en téléchargement (nouvelle fenêtre)

L’avis de David Foenkinos dans l’Express : « Maud Simonnot signe un roman émouvant, La Nuit pour adresse, en forme d’hommage à une figure oubliée du Montparnasse des années 1920 : Robert McAlmon. Ainsi, l’homme qui a illuminé cette époque brille à nouveau ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

Couverture du livre A la recherche du temps perdu de Marcel Proust

À la recherche du temps perdu – Proust

L’avis de Gilles Heuré dans Télérama : « A la recherche du temps perdu est paru il y a un peu plus de cent ans. Il n’est jamais trop tard pour découvrir ce monument d’ironie mordante ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

 

Couverture du livre Une bobine de fil bleu d'Anne Tyler

Une bobine de fil bleu – Anne Tyler

L’avis de Florence Bouchy dans Le Monde des Livres : « Une famille américaine comme les autres. Anne Tyler recrée à la perfection la vie enviable et le quotidien animé d’une maisonnée où l’on n’a rien à cacher. Vraiment ? » Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

Couverture du livre Dans une coque de noix de Ian McEwanDans une coque de noix – Ian McEwan

L’avis de Nicolas Carreau sur Europe 1 : « Le dernier Ian McEwan vient de sortir. C’est toujours un événement. Il est publié par Gallimard comme toujours et s’intitule : Dans une coque de noix. Mais ce dernier roman se détache un peu des précédents. Le narrateur a de quoi surprendre. Celui qui nous raconte l’histoire n’est pas encore né ! Il est encore dans le ventre de sa mère ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

Couverture du livre Silo d'Hugh Howey

Silo – Hugh Howey

L’avis d’Hubert Artus dans l’Express : « Silo, qui inaugure donc « exofictions » est une véritable surprise. Tout d’abord, c’est le premier livre de cet auteur inconnu. Autopublié en cinq épisodes sur internet, puis repris par un éditeur américain, ce récit exploite un sujet maintes fois exploré par les auteurs de SF : la population se réfugie sous terre après une catastrophe ayant détruit la surface (on se souviendra notamment du Monde Aveugle de Daniel Galouye en 1961) ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

Couverture du livre Affinités de Sarah WatersAffinités – Sarah Waters

L’avis de Céline L. (Médiathèque de Levallois) : « Univers envoûtant – Sarah Waters, souvent comparée à Dickens et à Willkie Collins, nous tient en haleine tout au long de ce roman captivant où elle décrit parfaitement l’atmosphère lugubre des prisons de la fin du 19 ème siècle, le monde surprenant du spiritisme et le malaise d’une jeune femme en décalage avec son époque et sa condition sociale ».

 

Couverture du livre Chimères de Nuala O'Faolain
Chimères – Nuala O’Faolain

L’avis de Sylvie Z. (Médiathèque de Levallois) – « Récit autobiographique, Kathleen De Burca, la cinquantaine, est décidée à mettre de l’ordre dans sa vie. Rentrée en Irlande pour enquêter sur un procès d’adultère survenu dans les années 1850, elle se fait happer par le sujet du livre qu’elle est en train d’écrire, le fantasme et invente une histoire d’amour dévorante ». Lire la suite (nouvelle fenêtre)

 

Merci à tous les bibliothécaires de La Médiathèque pour leur participation à cette sélection ! Et n’hésitez pas à partager avec nous vos lectures estivales !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :