La saga du jury du Prix des Lecteurs de Levallois 2018, c’est parti !

18 Nov

Vous ne les connaissez pas encore mais vous allez entendre parler d’eux : ils sont 12, femmes et hommes, passionnés, courageux, motivés, littéraires et incorruptibles… Ce sont les jurés du Prix des lecteurs de Levallois 2018.  Choisis parmi de nombreux candidats, ils se sont réunis pour la première fois un soir d’octobre à La Médiathèque. Comme chaque année, Liseur était à l’écoute, pour vous raconter aventures, surprises et secrets des coulisses de ce désormais fameux prix littéraire. Voici donc présentés pour vous en exclusivité les héros de la saga 2018 du Prix des lecteurs de Levallois.

Assis autour d’une grande table, les jurés 2018 semblent très sages. Des « anciens » (les « redoublants », ceux qui rempilent) se saluent, visiblement heureux de se retrouver pour une nouvelle session.  Quand la réunion commence, tous écoutent avec attention le rappel des objectifs de ce prix : remis lors du Salon du Roman Historique de Levallois (qui se tiendra cette année le dimanche 11 mars 2018), il récompense un roman historique écrit par un jeune auteur (jeune par rapport à sa production et pas uniquement en fonction de son âge) grâce à une dotation substantielle conçue comme un encouragement à l’écriture.

jury 12 hommes en colèreQui sont les jurés 2018 ?

Au premier coup d’œil, il est clair que la parité ne sera pas respectée dans ce jury, faute de candidats masculins. Néanmoins plusieurs valeureux Messieurs siègent ce soir autour de la table, dont certains ont déjà participé aux aventures de jurys précédents. Pour ceux qui s’interrogent à ce sujet, l’équilibre est ici respecté puisque quelques jurées 2018 ont elles aussi participé à de précédentes sessions. Quand vient le tour de table de présentation, on commence par ceux qui reviennent, « les redoublants ».

« Mais je suis plus que redoublant », affirme alors l’un de ces Messieurs au moment d’entamer les présentations.

Je lis beaucoup. 90 livres depuis l’année dernière…

Murmures admiratifs autour de la table… Car oui, il y a de quoi faire rêver tout amateur de lecture  !

Je lis un peu trop. J’avale, confesse-t-il presque penaud. D’ailleurs j’ai déjà lu certains romans de la rentrée littéraire, qui peut-être font partie de la sélection.

Et notre juré espère bien que cette fois-ci il va choisir LE très bon cheval, car l’année passée, il « avait de très bons chevaux mais qui n’ont pas franchi la ligne d’arrivée ». Espérons donc que ces tentatives auront été un galop d’essai.

« Moi je lis autant que je peux mais pas autant que je voudrais », regrette une jurée qui elle aussi a eu jusqu’alors du mal à trouver des choses qui l’intéressent parmi les nombreux romans historiques qui paraissent chaque année mais qui compte bien trouver de quoi satisfaire ses envies d’Histoire et de fiction.

Que lisent-ils ?

Évidemment jusqu’au 11 mars, des romans historiques ! Mais que lisaient-ils avant ? En général, de tout : des romans historiques, des polars, des romances, des biographies, « un spectre très large, excepté la poésie », précise l’une.

Tout type de littérature : la blanche, la noire, l’historique. mais je n’aime pas trop le polar historique.

Nous touchons ici un sujet au cœur des débats, passés ou à venir : les genres, leur définition, leur périmètre, leurs caractéristiques… Et d’expérience de bibliothécaire, je peux vous dire que la querelle sur les limites des genres est toujours d’actualité. Mais n’anticipons pas…

Car pour le moment, si certains jurés sont tombés depuis longtemps dans la marmite des romans historiques, une des jurées explique avoir découvert le genre en venant en tant que visiteur au salon. Une autre, plutôt hostile à ce type de roman, a revu son opinion grâce à sa participation précédente au jury :

j’en ai lu pour la première fois à cette occasion, avant je pensais que c’était très ennuyeux, mais c’est tout l’inverse  : pas vieux, pas rébarbatif !

C’est sans doute aussi ce que souhaite cette autre jurée, qui  en raison d’obligations professionnelles et familiales, ne lit que la nuit et cherche donc à éviter les livres qui pourraient être « soporifiques ». Pour elle, la participation au jury est l’occasion de « déceler de petites pépites dans les romans historiques ». Et certainement de passer quelques nuits blanches ?

Que recherchent-ils ?

Une façon d’échanger, de confronter nos idées et… de changer d’avis !

En tête de liste des objectifs annoncés autour de la table, on trouve l’échange, la possibilité de discuter de livres et l’envie de partager avec d’autres amateurs de lecture. À ce sujet, plusieurs jurés diront (à mots plus ou moins couverts) leur frustration à ne pouvoir parler de lecture dans leur cercle de famille ou d’amis et l’espoir de trouver ici, dans ces réunions de jury, un temps d’échange précieux. Une jurée raconte qu’elle avait tenté de mettre en place un petit groupe de lecture, mais « ça n’a jamais marché, on n’avait pas d’échange concerté, on avait un problème de timing ».

Rassurons nos jurés tout de suite :  question échange, ils n’ont aucun souci à se faire, la discussion est même la substantifique moelle de ces réunions et côté timing, ils n’auront pas le choix ! Ils vont devoir être en phase les uns avec les autres, car pour la prochaine réunion, ils auront dû lire les mêmes titres pour pouvoir alors les défendre ou les descendre. La possibilité de confrontation, voire d’opposition, est ce qui les attire, comme l’exprime cette jurée :

C’est parfois assez surprenant. C’est amusant de se dire « je l’ai avalé » et d’avoir en face de soi quelqu’un qui l’a laissé tomber à la dixième page.

Ainsi, autour de la table, il apparait qu’aucun de nos jurés ne rêve de consensus, quoique le mythe du livre qui l’emporterait à l’unanimité lors du vote soit évoqué. Non au contraire, nos jurés sont là pour débattre : » ce qui est intéressant, c’est qu’on a pas tous les mêmes goûts ni les mêmes opinions ».

J’aime que mes lectures m’apportent et m’apprennent quelque chose.

Ainsi, outre l’envie d’en découdre :-), celles d’apprendre et de découvrir une époque par le biais de la fiction font aussi partie des motivations à participer. Auxquelles s’ajoute « s’échapper » comme l’explique en souriant une jurée. « mon métier dans la finance étant loin de la réalité de l’Histoire, la lecture me permet de m’échapper. »

book-112117_640Happy end

Avant de partir, les jurés reçoivent  un petit sac avec leur « matériel » de juré : les deux premiers romans de la sélection, le code électoral (modalités du scrutin de ce prix littéraire) ainsi que la rituelle grille de lecture qui va leur permettre point par point d’affiner leur avis et de « se poser des questions au delà de j’aime-j’aime pas ».

Quand la réunion se termine, tout le monde repart, sac sous le bras, visages animés, échangeant déjà avec ses nouveaux complices de jury sous l’œil attendri de Liseur : car des affinités futures se devinent, des échanges, des rapprochements et des centres d’intérêt communs…  Et d’expérience, nous savons que les jurys finissent bien !

Cet article se termine donc en happy end, sur ce mot d’une jurée* pour qui l’aventure du jury de l’année dernière a été bienheureuse, puisqu’elle confie avec un large sourire aux 11 autres :

Je m’y suis fait une amie.

*Comme le veut la tradition de la saga des jurés du Prix des lecteurs de Levallois, le mot de la fin de chaque épisode revient à un des membres du jury ( souvent à son insu 🙂 mais ils ont évidemment un droit de réponse !

Publicités

3 Réponses to “La saga du jury du Prix des Lecteurs de Levallois 2018, c’est parti !”

Trackbacks/Pingbacks

  1. La saga du Prix des Lecteurs de Levallois 2018 : contrastes et stratégies | Liseur - 8 février 2018

    […] retrouver les précédents épisodes de la saga 2018, lire , La saga du Prix des Lecteurs de Levallois 2018, c’est parti et La saga du Prix des Lecteurs de Levallois 2018, premiers […]

  2. La saga du jury du Prix des lecteurs de Levallois 2018, premiers échanges | Liseur - 18 décembre 2017

    […] *Précédemment sur Liseur : la saga du jury du Prix des Lecteurs de Levallois 2018: c’est parti ! […]

  3. La saga du jury du Prix des lecteurs 2018, premiers échanges | Liseur - 18 décembre 2017

    […] *Précédemment sur Liseur : la saga du jury du Prix des Lecteurs de Levallois 2018: c’est parti ! […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :