Le Goncourt 2018 de la biographie a été attribué à …

2 Juil

Né en 1980, le premier Goncourt de la biographie fut décerné à Jean Lacouture pour son ouvrage sur François Mauriac édité au Seuil. Le 5 juin 2018, le nom du lauréat du Prix Goncourt de la biographie – qui s’appelle depuis peu le prix Goncourt de la Biographie Edmonde Charles-Roux-, a été dévoilé :  il s’agit de Denis Demonpion pour son livre Salinger intime : enquête sur l’auteur de L’Attrape-cœurs (nouvelle fenêtre) édité chez Robert Laffont.

Salinger intime : Enquête sur l'auteur de L'attrape-coeurs de Denis Demonpion (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)

Parmi les prix littéraires et particulièrement parmi les descendants du Goncourt, celui-là est presque un jeunot. Il vient d’ailleurs de se voir rebaptiser Prix Goncourt de la Biographie Edmonde Charles-Roux. Il est traditionnellement attribué par les académiciens lors de leur dernière séance avant l’été et remis à Nancy lors de la manifestation littéraire annuelle Le livre sur la place, soulignant ainsi les liens de cœur entre la famille Goncourt et la ville lorraine (lieu de naissance d’Edmond Goncourt).  Le choix de ce lieu témoigne aussi des liens de mémoire entre l’actuelle Académie Goncourt et la ville de Nancy, puisque celle-ci héberge depuis 1988 les archives de la vie de l’académie ainsi que des documents ayant appartenu aux frères Goncourt.

Les tendances d’un prix presque quarantenaire

Si l’on se penche attentivement sur les sujets des ouvrages récompensés depuis près de 40 ans, on peut y déceler un certain esprit de famille : littéraire et cultivé 🙂

Ce prix étant une sorte d’arrière-petit-cousin de l’illustre Goncourt né en 1903, on trouve dans les livres lauréats une majorité de biographies de romanciers et personnalités littéraires (27 livres / 37 ouvrages récompensés). Parmi ces hommes de lettres figurent tout de même quelques artistes, musiciens, cinéastes, collectionneurs ou mécènes. On y trouve quelques outsiders comme une célèbre femme de mode, un militaire jeune héros de la guerre de 1870 et de la Commune ou encore un personnage aussi mythique que biblique : Moïse. Malgré ces deux derniers exemples, les héros des livres lauréats appartiennent généralement au XXe siècle.

Il est amusant de constater que parmi les personnalités choisies comme thèmes de ces sommes de savoir, la parité n’est pas véritablement de mise puisque seules 11 femmes sont au centre de ces biographies. Pour en tirer de potentielles conclusions sur la représentation de la femme en biographie goncourable, il faudrait analyser tous les titres sélectionnés, mais là n’est pas l’objet de cet article !  Néanmoins, on peut imaginer que le nom actuel du Prix qui rend hommage à une femme pourrait faire infléchir cette courbe à tendance sujet masculin, même si évidemment chacun sait que le prix est attribué sur des critères de qualité et non de genre du sujet étudié 🙂

Pour l’anecdote : en 2006, un éclair coquin et licencieux a peut-être fait sourire les jurés ce jour où le prix fut attribué à une œuvre racontant la vie d’une certaine Dominique Aury. Celle-ci était plus connue sous son pseudonyme Pauline Réage, auteur du sulfureux Histoire d’Ô.

Pour finir ce rapide et très subjectif survol des ouvrages primés, l’année 2017 fut une première puisque c’est une œuvre à 4 mains (celles de Claude et Marianne Schopp) qui reçut le prix avec un ouvrage au titre très psychanalytique : Dumas fils ou l’Anti-Œdipe (paru chez Phébus).

Le lauréat 2018 : une bio de Salinger

Comme nous le savons depuis quelques semaines, c’est un livre sur le grand écrivain Salinger qui l’emporte cette année : énigmatique, discret et retiré volontairement du monde, ce dernier était l’auteur du livre culte L’attrape-cœur (nouvelle fenêtre)L’ouvrage du journaliste et biographe Denis Demonpion apporte un nouvel éclairage sur la vie de cet écrivain énigmatique et retiré volontairement du monde.

 Il [Denis Demonpion] revient sur ses jeunes années à Vienne durant l’Anschluss, son engagement durant la Seconde guerre mondiale (Salinger a été parmi les soldats américains qui ont débarqué en Normandie pour libérer la France) mais aussi sur sa relation amoureuse avec la jeune Oona O’Neill […] . (extrait de l‘article publié sur Tv5 monde – nouvelle fenêtre)

Aux côtés de cet auteur qui marqua une époque et des générations de lycéens, les personnalités mises en lumière dans les autres livres sélectionnés en 2018 étaient  :

  • la femme d’un fabuleux écrivain mais homme de peu de bien :

♥ Madame Céline par David Alliot (Tallandier)

  • un auteur de policier inventeur du cyberpolar :

♥ Maurice G. Dantec : Prodiges & outrances par Hubert Artus (Séguier)

  • un dramaturge français à l’œuvre traduite et jouée dans le monde entier disparu dans les années sida

♥ Bernard-Marie Koltès par Arnaud Maïsetti (Minuit)

  • une essayiste américaine, militante, passionnée de politique et de photographie,

♥ Susan Sontag par Béatrice Mousli (Flammarion)

Les lauréats depuis 1980

Pour les amateurs de biographies, voici la liste des livres primés au fil des années.

2017 Claude et Marianne Schopp Dumas fils ou l’Anti-Oedipe Phébus
2016 Philippe Forest Aragon Gallimard
2015 Jean-Christophe Attias Moïse, fragile Alma
2014 Jean Lebrun Notre Chanel Editions Bleu autour
2013 Pascal Mérigeau Jean Renoir Flammarion
2012 David Haziot Le roman des Rouart Fayard
2011 Maurizio Serra Malaparte, vies et légendes Grasset
2010 Michel Vinock Madame de Stael Fayard
2009 Viviane Forrester Virginia Woolf Albin Michel
2008 Jennifer Lesieur Jack London Tallandier
2007 Patrice Locmant Huysmans, le forçat de la vie Bartillat
2006 Angie David Dominique Aury Léo Scheer
2005 Thibaut d’Antonay Jean Lorrain Fayard
2004 Claude Dufresne Appelez-moi George Sand Michel Lafon
2003 Pierre Billard Louis Malle Plon
2002 Jean-Paul Goujon Pierre Louÿs Fayard et Christian Bourgois
2001 Laure Murat La maison du docteur Blanche JC Lattès
2000 Dominique Bona Berthe Morizot Grasset
1999 Claude Pichois & Alain Brunet Colette de Fallois
1998 Christian Liger Le roman de Rossel Robert Laffont
1997 Jean-Claude Lamy Prévert, les frères Albin Michel
1996 Anka Muhlstein Astolphe de Custine Grasset
1995 Gidel Les deux Guitry Flammarion
1994 David Bellos Georges Perec Seuil
1993 Jean Bothorel Louise de Vilmorin Grasset
1992 Philippe Beaussant Lully Gallimard
1990 Pierre Citron Giono Seuil
1989 Joanna Richardson Judith Gautier Seghers
1988 Frédéric Vitoux La vie de Céline Gallimard
1987 Michel Surya Georges Bataille, la mort à l’œuvre Seghers
1986 M. Canavaggio Cervantes Mazarine
1985 Georges Poisson Laclos ou l’obstination Grasset
1984 Jeanne Champion Suzanne Valadon Fayard
1983 Ghislain de Diesbach Madame de Staël Perrin
1982 Pierre Sipriot René Depestre
1981 Hubert Juin Victor Hugo Christian Bourgois
1980 Jean Lacouture François Mauriac Seuil

Source  :  Académie Goncourt (nouvelle fenêtre)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :