Les bienfaits de la lecture selon le coin de La Médiathèque de janvier

19 Jan

On ne le dira jamais assez : la lecture n’a que des qualités ! Grâce à elle, on peut apprendre, découvrir, s’évader, rêver, passer un bon moment mais aussi ressentir des émotions, comprendre et mieux se connaitre. À l’occasion de la Nuit de la lecture  (nouvelle fenêtre) et de la première rencontre de Liseur de l’année intitulée La littérature peut-elle améliorer notre vie (nouvelle fenêtre), le coin de La Médiathèque de janvier 2019 vous propose roman, manuel, documentaire et film qui vous convaincront, si ce n’est déjà fait, des bienfaits de la lecture à tout âge de la vie.

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee. (catalogue de La Médiathèque -nouvelle fenêtre)

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur (nouvelle fenêtre) de Harper Lee.

Si les livres éclairent, divertissent et cultivent, ce que l’on sait moins c’est que la lecture peut avoir la vertu de faire du bien. Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, par le profond humanisme qui s’en dégage, fait partie de ceux-là, de ceux que l’on a plaisir à lire pour se détendre, même s’il traite de sujets graves et sérieux.

Ce récit nous transporte en Alabama dans les années 30, dans la petite ville rurale et ségrégationniste, de Maycomb, durement frappée par la récession. Orpheline de mère, Scout âgée de 8 ans vit avec son frère Jem et son père Atticus, avocat commis d’office pour défendre un homme noir accusé d’avoir violé une femme blanche. Petite fille vive et débrouillarde, ce roman est sa vision des faits qu’elle nous fait partager avec beaucoup de fraîcheur et drôlerie propres à l’enfance, malgré le contexte grave. Les personnages très attachants, dont Scout tout particulièrement qui émeut par sa sincérité et sa simplicité, prennent place dans un cadre historique et une ambiance retranscrits  avec beaucoup de talent et finesse.

Ce récit initiatique, hymne à la justice et à la tolérance, qui tient à la fois du conte, de la nouvelle et du roman, a pris un caractère universel. Il fut d’ailleurs couronné par le prix Pulitzer en 1961. Salué  aujourd’hui comme une œuvre de référence incontestée, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur a été traduit en 40 langues et plus de 40 millions d’exemplaires en ont été vendus dans le monde entier.

À lire absolument !

La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement con – Coaching littéraire pour séduire en 7 étapes de Sarah Sauquet ((livre numérique à lire en ligne sur le site de La Médiathèque - nouvelle fenêtre)   La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement con – Coaching littéraire pour séduire en 7 étapes ( livre numérique à lire en ligne sur le site de La Médiathèque -nouvelle fenêtre)  de Sarah Sauquet

Sarah Sauquet, professeur de lettres innove avec cet ouvrage décalé qui revisite les classiques. Son pari ? Permettre à ses lecteurs de trouver et de séduire l’âme sœur en les invitant à découvrir ou relire des textes de la littérature dans lesquels il est question d’amour et de séduction.

Il s’agit bien d’un  « Coaching littéraire pour séduire en 7 étapes » si l’on suit le parcours que l’auteur nous a concocté pour trouver l’amour en compagnie d’ Orlando (nom du personnage de Virginia Woolf à la fois masculin et féminin) : se préparer physiquement et psychologiquement, éviter les obstacles, se jeter à l’eau, prendre son temps, se faire confiance, garder le cap et donner du temps au temps.

Les conseils prodigués par l’auteur se basent  sur l’expérience des héros de la littérature (Thérèse Raquin, Swann, Cyrano, Jane Eyre, Valmont…) qu’elle a pris plaisir à analyser après avoir décortiqué les textes littéraires.  Ces sentiments que dévoilent de grands textes classiques se révèlent être, contrairement aux idées reçues, toujours d’actualité et peuvent être, encore aujourd’hui, le fidèle reflet de notre propre expérience.

D’un ton léger, souvent avec humour, Sarah Sauquet parle de l’amour avec justesse  et invite chacun à lire ou relire les classiques de la littérature qui peuvent aider à trouver sa voie dans les méandres du sentiment amoureux.

Le livre des grands contraires psychologiques d’Oscar Brenifier et Jacques Desprez (catalogue de La Médiathèque -nouevlle fenêtre)  Le livre des grands contraires psychologiques (nouvelle fenêtre) d’Oscar Brenifier et Jacques Desprez

Sommes-nous tous identiques ? S’il est évident qu’il y a des différences physiques entre les humains, qu’en est-il des personnalités ? Le caractère est ce qui est le propre d’un être et c’est ce qui distingue en psychologie une personne d’une autre : sa nature, ses tendances, son humeur, on dit aussi son tempérament. Il y a autant de caractères que d’êtres humains, mais on peut toutefois les regrouper en grandes catégories : compliqués, calmes, sérieux, simples, discrets, sociables… Chaque être est unique mais porte en lui une petite parcelle de tous les caractères, il peut ainsi la reconnaitre chez une autre personne, ce qui lui permet de mieux comprendre les autres.

Familiers et étranges, les personnages de cet album incarnent dix couples de personnalités opposées : ils se font face sur chaque double-page, puis chacun est développé avec ses traits caractéristiques, ses qualités et ses défauts. Un livre intelligent pour mieux se connaitre, aller vers les autres et devenir soi-même grâce à la lecture !

La lectrice de Michel Deville (catalogue de La Médiathèque - nouvelle fenêtre)     La lectrice (nouvelle fenêtre) un film de Michel Deville

En 1988, Michel Deville propose une adaptation cinématographique, libre et pétillante du roman éponyme de Raymond Jean.

Marie, pour gagner sa vie, devient lectrice. Elle envoûte, fascine ; par sa lecture, elle réinvente les textes en fonction de celui qui écoute. Michel Deville, à travers ce film cultive les thèmes qui ont toujours jalonné ses œuvres : le corps, les désirs enfouis, l’érotisme, les personnages qui choisissent toujours la nouveauté et l’aventure. Nourri de littérature, de théâtre et de fantaisie, il jongle avec les mots. Il faut dire qu’il a trouvé l’interprète idéale pour ce rôle : Miou-Miou ! Légère, sensuelle, drôle, elle adapte sa voix souple au gré de son humeur, défiant sans cesse le confort trop facile du quotidien.

Un film à regarder dans son lit, avec gourmandise.

Merci à Sylvie,  Marianne et Isabelle pour leur contribution à la rédaction de cet article.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :