Le coin de La Médiathèque de mars 2019 se passionne pour l’Histoire

4 Avr

Si vous êtes fan d’Histoire, vous avez peut-être passé votre dimanche 31 mars au Salon du Roman Historique de Levallois  : parmi les 135 auteurs présents, peut-être y avez-vous rencontré ceux qui ont écrit ces livres ? Si ce n’est pas le cas mais aussi pour tous ceux qui n’ont pu être présents pour l’édition 2019 du salon, effectuons un petit retour dans le passé avec ce coin de La Médiathèque du mois de mars spécial romans historiques !

Ce cœur qui haïssait la guerre (nouvelle fenêtre)ce ceour qui haissait la guerre de Michel heurtault (catalogue de La Médiathèque -nouvelle fenêtre) de Michel Heurtault.  Éditions Albin-Michel

Dans cette fresque puissante qui dépeint l’Allemagne depuis l’avènement du IIIème Reich jusqu’à sa chute, Michel Heurtault explore la complexité des engagements qui ont divisé la société allemande : ces années où « la lucidité d’un homme se mesure, plus qu’à son courage, au nombre d’incertitudes qu’il est capable d’affronter ».

Ainsi, nous suivons l’histoire d’Anton, jeune ingénieur allemand admis dans un centre de recherche sur les fusées dont le  rêve est d’explorer l’espace. Mais l’histoire va  en décider autrement : les ingénieurs aéronautiques, qui pensaient créer des machines pour les progrès de l’Humanité, se retrouvent à créer des engins de mort  destinés à dominer l’Europe définitivement. Indifférent  à la politique et au nazisme au départ, le jeune homme qui rêve plus d’étoiles que de pouvoir, va peu à peu être envahi par les affres du doute et se battre avec sa conscience pour finalement s’engager dans la lutte contre le Führer.

La résistance intérieure allemande a été longtemps ignorée et c’est avec une grande rigueur historique  et beaucoup de subtilité que ce texte dense et d’une rare intelligence nous en fait le récit. Un roman magnifique !

Le cœur des Amazones de G. Bindi et C. Rossi (catalogue de La médiathèque -nouvelle fenêtre)   Le cœur des Amazones (nouvelle fenêtre)  de G. Bindi et C. Rossi. Éditions Casterman

Le cœur des Amazones est une bande-dessinée scénarisée par Géraldine Bindi et illustrée par Christian Rossi considéré comme le maître du dessin réaliste.

Géraldine Bindi, universitaire spécialiste du domaine et nouvelle dans l’univers de la BD, s’est servie de ses recherches pour poser le cadre de cette histoire qui se déroule au temps de la guerre de Troie. Des femmes guerrières nommées « les Amazones » vivent secrètement  dans la forêt sous la protection d’Artémis, déesse de la chasse, et attirent annuellement des hommes pour se reproduire. Dans cette société matriarcale, seules les nouveaux-nés filles sont épargnées. Les mâles reproducteurs sont cantonnés aux tâches domestiques. L’équilibre de ce microcosme est cependant fragile…La jeune reine Penthésilée ne trouve pas de roi. Mais peut-être sa rencontre avec Achille, héros légendaire de l’Illiade, va-t-elle changer le cours de l’histoire ?

À l’heure de MeToo et des autres combats portés par les femmes, cette aventure mythologique, bien que porteuse de certains anachronismes, offre à la fois une nouvelle variante de ce thème et une résonance bien actuelle.

Les splendides dessins de Christian Rossi réalisés dans des nuances de marron, à base de brou de noix et de sépia, accompagnent parfaitement ce récit et ajoutent au caractère singulier, magique, sensuel et charnel de cet album.

Laissez-vous emporter dans cette guerre des sexes sur fond de mythologie !

Brasil de Jean-Paul Delfinot (catalogue de La Médiathèque -nouvelle fenêtre)   Brasil (nouvelle fenêtre) de Jean-Paul Delfino. Éditions Le Passage

 Brasil est le septième volume de la Suite brésilienne de Jean-Paul Delfino, grande  fresque historique de neuf romans commencée en 2005 avec Corcovado et qui couvre une période de près de trois siècles.  Une saga sur l’histoire du Brésil qui met en scène des personnages historiques et fictifs aux destins croisés, qui se  confrontent aux soubresauts de l’histoire, aux luttes fratricides, à la traite négrière,  aux  injustices et aux révoltes menées dans un tourbillon de passions et d’espoir. Exilé à Rio depuis la conquête du Portugal par Napoléon en 1810,  Dom Joao VI, roi du Portugal et du Brésil, se voit dans l’obligation de rejoindre Lisbonne laissant son fils gouverner à sa place pour diriger la colonie… La jeune Madalena, descendante d’esclave, va tout quitter pour cet homme pervers et tyrannique qui n’aura de cesse de l’humilier et de la réduire à l’état de servitude. Une situation qui éveillera en elle un désir de vengeance puis d’assassinat alors que sa propre fille Marina et son mari Zumbi tentent,  de leur côté, d’échapper aux soldats de l’empereur en sillonnant le pays …

Au fil des chapitres qui alternent entre la vie de la cour et celle des esclaves, le lecteur est littéralement entraîné dans des intrigues et des rebondissements qui nourrissent tout au long du roman cette passionnante  fresque  historique brésilienne.

Pablo, drôle de chevalier (nouvelle fenêtre) et Pablo drôle de pirate (nouvelle fenêtre) de Sylvain Diez et Alain Chiche. Éditions Belin jeunesse

Depuis 2002 Sylvain Diez, artiste peintre, illustrateur mais aussi sculpteur, a publié une quarantaine d’ouvrages à destination des enfants, seul ou en collaboration avec d’autres auteurs (Alain Chiche, Jean Leroy).

Fidèle à la devise des éditions Kaléidoscope « Lire rire grandir », il invente pour son public un univers où les animaux se substituent aux humains dont ils reflètent les manies, les angoisses, les espoirs et les joies. Un monde tendre et drôle où les affreux ne font pas peur. Rien d’effrayant même lorsqu’il s’agit de loup, lion ou autres prédateurs. Ses dessins sont nets et sans bavures, dans un style graphique tout en rondeur. Certains lui reprocheraient un manque de finesse, de nuance ou de subtilité. Qu’importe ! Tout est parfaitement efficace et le message clair.

Ses albums sont de vrais moments de plaisir. Les thèmes abordés ?  Partage, humour, contes revisités, écologie, savoir-vivre, mais aussi… L’Histoire.

Grâce aux aventures de Pablo, un petit chaton, l’auteur fait découvrir l’univers des pirates avec une déclinaison pleine d’humour de vocabulaire gallinacé  ou encore le Moyen-Âge par le biais des illustrations : château-fort aux tours crénelées, lit à baldaquin, guimpe, hennin et autres coiffes médiévales, armures, épées, fléaux, moines en bure, écussons et bien sûr – car il s’agit de fiction – un dragon !

Un auteur à suivre et une multitude d’ouvrages à découvrir absolument !

Merci à Sylvie Z., Florence B., Patricia D.et Nathalie F. pour la rédaction de cet article.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :