Le coin de La Médiathèque de février rend hommage à l’Histoire

18 Fév

Pour la 9ème édition du Salon du Roman Historique de Levallois (nouvelle fenêtre) qui aura lieu le dimanche 1er mars 2020, Le coin de La Médiathèque plonge dans l’Histoire avec un roman policier, un roman graphique, un album et un roman jeunesse. Les auteurs présentés seront parmi les 140 présents au Salon où ils dédicaceront leurs livres.

Petits meurtres au Caire de Olivier de Barde-Cabuçon (catalogue de La Médiathèque - nouvelle fenêtre) Petits meurtres au Caire de Olivier de Barde-Cabuçon / Éditions Actes sud (disponible en livre numérique à télécharger – nouvelle fenêtre)

Pour avoir sauvé la vie de Louis XV, roi de France, lors de l’attentat de Damiens (1757), le chevalier de Volnay obtient la charge de « Commissaire aux morts étranges » dans la police parisienne et devient le précurseur de la police scientifique. Toujours accompagné de son père « le moine hérétique », c’est au Caire (Égypte) que nous allons le retrouver pour cette 8ème enquête (qui peut être lue sans avoir lu les romans précédents), la plus exotique et probablement la plus inattendue et la plus inclassable. Chargés d’enquêter sur un double meurtre par les autorités locales, ces deux enquêteurs nous entraînent dans une Égypte ottomane musulmane, plongée dans les contes des Mille et Une Nuits, et encore pleine des dieux et des mythes de l’Égypte ancienne. Nos héros, acquis à l’esprit des Lumières alors capital en Occident, vont se laisser surprendre par des sensations inconnues et les mystères de l’Orient.

Lire Petits meurtres au Caire, c’est embarquer sur une felouque avec Shéhérazade

Furio !  de Gilles Baum et Chiara Armellini (catalogue de La Médiathèque - nouvelle fenêtre) Furio !  de Gilles Baum et Chiara Armellini (nouvelle fenêtre)  / Éditions des Éléphants

Deux rois, par fierté ou ennui, se narguent du haut de leurs donjons. Abusant de leurs pouvoirs, ils arment leur peuple et la surenchère commence…

Gilles Baum raconte presque sobrement ce déchainement de violence. Le choix d’une typographie violette interpelle. Volonté de faire référence à l’imagination ? Une histoire terriblement banale, quels que soient l’époque ou le lieu, même si dans la vraie vie, chacun jure : « plus jamais ça « . Il s’agit ici d’une guerre à l’ancienne avec machines infernales, projectiles, cavaliers, archers et fantassins. Au final, ni vainqueurs ni vaincus. Pour soutenir le propos, les illustrations de Chiara Armellini sont éclatantes. Des couleurs franches qui claquent et des formes qui rappellent étrangement les jeux des petits garçons d’antan : châteaux de briques, jeux de balles et ballons, de cours de récréation, cacophonie. Une histoire qui se termine là où elle avait commencé dans la provocation et le jeu.

Une histoire pour jouer, imaginer le pire et surtout, maintenir la paix.

Le Rapport W, infiltré à Auschwitz  de Gaétan Nocq (catalogue de La Médiathèque - nouvelle fenêtre) Le Rapport W, infiltré à Auschwitz  de Gaétan Nocq (nouvelle fenêtre) / Éditions Daniel Maghen

Gaétan Nocq a réalisé un gros travail de documentation afin de reproduire au mieux les scènes et l’environnement du camp d’Auschwitz. Inspiré d’archives et du Rapport Pilecki , ce roman graphique suit l’officier Witold Pilecki, sous son faux nom Tomasz Serafinski, infiltré dans le camp d’Auschwitz à partir de 1940 afin de monter un réseau de résistance polonais. Les années passent et les conditions de vie dans le camp se détériorent, de plus en plus de prisonniers arrivent, des bâtiments sont construits pour agrandir le camp : la solution finale a été enclenchée. W. Pilecki a de plus en plus de difficultés à maintenir son réseau de résistance, son matricule est le 4859 et les nouveaux arrivants sont tatoués au-delà de 105 000. Les SS recherchent activement les résistants et leurs soupçons vont naturellement vers les petits numéros, les prisonniers qui sont dans le camp depuis plusieurs années. Les dessins et les couleurs de Gaétan Nocq sont très épurés, les fonds sont principalement blancs et les personnages et décors déclinent une couleur par scène. On admire les gros plans sur des détails de la vie quotidienne et les vues aériennes du camp et de la campagne.

Une bande-dessinée remarquable par ses illustrations et qui frappe par son histoire, une lecture à ne pas manquer !

À l'aube du D-Day de Nathalie Le Cleï (catalogue de La Médiathèque -nouvelle fenêtre) À l’aube du D-Day de Nathalie Le Cleï (nouvelle fenêtre )/ Éditions Oskar

En mai 1944, la France est en guerre avec l’Allemagne depuis quatre ans et  les alliés préparent le débarquement en Normandie pour la libérer. Les deux héros de cette histoire sont cousins mais ne se connaissent pas : Hans est allemand et aide à l’édification du « mur de l’Atlantique » (système de fortification destiné à empêcher l’invasion des Alliés depuis la Grande-Bretagne), Robert, lui est américain et se trouve en Angleterre pour participer au débarquement libérateur. Hans et Robert ont 16 ans et sont déjà soldats.

L’histoire commence le dimanche 28 mai 1944 et se termine dix jours plus tard, le 6 juin, premier jour de la bataille de Normandie, connue sous le nom de code Overlord. Ainsi au fil des pages vont se succéder en alternance le récit de chacun des deux jeunes soldats relatant cet évènement historique de leur point de vue.

À la fin, l’auteur propose au lecteur un épilogue de quelques pages : et si le jour J avait été différent ?… L’Histoire n’est jamais écrite d’avance.

Merci à Marianne V., Nathalie F., Fanélie B. et Marie-Charlotte W. pour leur participation à la rédaction de cet article 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :