Archive by Author
En passant

Pause estivale sur les blogs

10 Juil

Comme chaque année, après une nouvelle saison de publications, les blogs se mettent en pause et les rédacteurs d’articles vont se ressourcer pendant l’été.

En 2019-2020, nous avons écrit et publié 300 articles sur l’ensemble des blogs avec notamment un article par jour sur l’un ou l’autre d’entre eux pendant le confinement et vous avez été plus de 3000 par mois à les lire ! Aussi, un immense merci à tous, lecteurs fidèles ou de hasard, merci de nous suivre, de commenter, de partager, parfois de compléter nos informations et d’échanger avec nous à propos de ces articles 🙂

Nous serons heureux de vous retrouver à la rentrée avec de nouvelles propositions et de nouveaux articles. D’ici là, n’hésitez pas à vous promener sur nos blogs où vous trouverez des idées de lectures, de films à voir, de musiques à découvrir, de balades à faire dans la ville, d’orientations ou de formations ou encore de projets numériques étonnants…

Vacances de rêve tout en lectures

5 Juil

Après ce long confinement/déconfinement qui les a privés d’école, de camarades de jeux et de petits secrets, les enfants ont largement mérité des vacances de rêve. Le blog Cin ‘Eiffel leur a concocté un article intitulé Rêves de vacances au cinéma (nouvelle fenêtre). Et sur Liseur, nous leur offrons des vacances de rêve tout en lectures !

Pour les plus jeunes

Les vacances idéales (nouvelle fenêtre) de F Magnan
Pablo le lapin quitte sa vie ennuyeuse pour partir à la plage.
Drôles de vacances (nouvelle fenêtre) de G Soffer
Les vacances de Canard au bord de la mer perturbées par des aventures dont il n’a pas choisi d’être le héros : celles de son livre !
Vacances au camp (nouvelle fenêtre) de D Nielandt
Premières vacances sans ses parents pour le petit écureuil.
Rita et Machin partent en vacances (nouvelle fenêtre) de JP Arrou-Vignod
Des vacances amusantes et bien remplies avec nos deux amis !

Pour les jeunes lecteurs

Chère Bertille et la Lune en gruyère (nouvelle fenêtre) de C Mélou
Quand toute une ville aide une petite souris à réaliser son rêve : partir sur la Lune pour les grandes vacances !
Emma et Loustic : Vacances à la mer (nouvelle fenêtre) de F Blanchut
Emma, en vacances au Touquet, permet à un petit garçon en fauteuil roulant de réaliser son rêve : danser !
Contes de vacances, de voyages et d’aventures (nouvelle fenêtre)
Dix-neuf contes et leurs illustrations pour voyager dans l’imaginaire.
Le poney de Sophie (nouvelle fenêtre) de Dick Kink-Smith
Les aventures en Écosse d’une petite fille qui rêve de devenir fermière

Pour les plus grands

Enfant de la jungle (nouvelle fenêtre) de M Morpurgo
En Indonésie, une éléphante fait d’un petit garçon un enfant de la jungle.
Mon amie Flicka (nouvelle fenêtre) de Mary O’Hara
Un grand classique de la littérature jeunesse avec l’histoire de Flicka, une pouliche indomptable, donc condamnée. Ken, à force d’amour et de ténacité, parviendra-t-il à l’apprivoiser et à la sauver ?
Emballez la baleine (nouvelle fenêtre) de Marie et Joseph
Une enquête policière pleine de rebondissements dans le Causse, sur le plateau du Larzac.
Les cousins Karlsson-T.08 Pièges et Contrefaçons (nouvelle fenêtre)  de K Mazetti
Que de mystères à éclaircir pour les cousins en vacances en Suède sur une île paradisiaque !

Pour les adolescents

Lili Chantilly, T15 Petit Complot à Rome (nouvelle fenêtre) de C Ubac
Lili profite de ses vacances de rêve à Rome pour tenter de rapprocher ses parents.
Le triangle des Bermudes (nouvelle fenêtre) de A Journo-Durey
Énigmes, mystères et disparitions aux Bermudes !
Filles au pair, T 01 Un été pour tout changer (nouvelle fenêtre)  de M De La Cruz
L’été inoubliable de trois adolescentes embauchées comme filles au pair dans une chic station balnéaire de New-York.
L’Amour au Subjonctif (nouvelle fenêtre) de P Ruter
En voyage scolaire à Rome, tout peut arriver ! Un roman moderne sur l’amour et l’amitié adolescents.

Et maintenant, bonnes lectures  !

Pour compléter cet article  Un petit tour à Berlin 

Pour les parents : Vacances à l’horizon, l’occasion de faire la liste des livres que l’on emportera ou que l’on téléchargera pour cet été,

Tourisme de proximité, l’art de s’évader près de chez toi.

Et n’oubliez pas notre rubrique Lectures de voyages pour voyager sans quitter votre canapé avec par exemple Des romans coréens à lire en ligne sur le site de La Médiathèque pour découvrir un pays sous toutes ses facettes grâce à sa littérature !

Merci à Fabienne N pour la conception et la rédaction de cet article.

Au théâtre chez nous (2), Théâtre et canapé à L’Odéon

15 Mai

Après Au théâtre chez nous (1), La comédie continue à La Comédie française, voici une nouvelle proposition de spectacles faite par une autre grande institution, le Théâtre de l’Odéon, à destination des « spectatrices et spectateurs en manque » * 

Grande scène parisienne, le Théâtre de l’Odéon annonce la couleur dès le premier clic  :

se divertir ou se cultiver, laissez le théâtre entrer chez vous pendant la période de confinement. Nous vous proposons une série de contenus accessibles depuis cette page qui sera régulièrement enrichie.

Dans ce formidable théâtre à domicile, vous trouverez  :

des captations de représentations avec notamment un cycle Molière (Tartuffe, L’école des femmes et Le misanthrope- nouvelle fenêtre ), Les trois sœurs de Tchekov (nouvelle fenêtre) , un cycle Henrik Ibsen avec sept pièces mises en scène par Stéphane Braunschweig.

Des pépites inclassables  : « du cinéma à fleur de théâtre » avec ces Fausses confidences de Marivaux, un film réalisée par Luc Bondy et tourné au théâtre et au jardin du Luxembourg ( nouvelle fenêtre)  avec Isabelle Huppert, Louis Garel, Bulle Ogier…l

Les Fausses Confidences – le film from Theatre Odeon on Vimeo.

Des lectures confinées (nouvelle fenêtre) par des comédiens de leurs textes préférés comme Le livre de l’Intranquillité ou encore L’appel de la forêt. 

Plusieurs nouvelles du Décaméron de Boccace enregistrées par des acteurs de chez eux sur une idée de Sylvain Creuzevault, artiste associée à l’Odéon :

Mais aussi des portraits, des entretiens vidéos, des podcasts, des émissions et des making off de grands spectacles…

 

  • Aux côtés des grandes institutions, certaines plate-formes à vocation culturelle et commerciale se mobilisent elles aussi pour rendre le théâtre accessible :

Ainsi, la plate-forme OpsysTV (nouvelle fenêtre), habituellement sur abonnement payant, offre en ce moment un programme gratuit chaque jour sans nécessité de se créer un compte, comme par exemple Quadrille de Sacha Guitry. OpsysTV « du grec Opsys, terme qui apparait chez Aristote pour indiquer le regard sur scène » se propose d’offrir « aux passionnés, amateurs et curieux, les pièces, documentaires et des masterclasses qui font aujourd’hui la richesse du spectacle vivant ».

Vous pouvez aussi avoir accès gratuitement à l’ensemble du catalogue pendant 7 jours en vous inscrivant sur le site.

Et maintenant, quel que soit votre choix de programme, bon spectacle !

*emprunté au site Théâtre et canapé

Ce que le confinement vous inspire : François Garde nous écrit de la montagne

29 Avr

Voici plus d’un mois et demi que nous sommes tous confinés. Nous nous inquiétons les uns pour les autres. Familles, amis, collègues, voisins, relations, nous nous téléphonons ou nous écrivons. Nous avons envie d’entendre leurs voix, de lire leurs mots. Aussi, presque deux mois jour pour jour après la 9ème édition du Salon du Roman Historique de Levallois, nous avons eu envie de prendre des nouvelles de François Garde, lauréat 2020 du Prix des Lecteurs de Levallois pour son roman Roi par effraction.

Roi par effraction (catalogue de La Médiathèque - nouvelle fenêtre)À notre demande d’écrire quelques lignes à l’intention de nos lecteurs, il a tout de suite répondu . Et ce n’est pas une grande indiscrétion de vous révéler que, dès le lendemain matin, il a écrit les lignes qui suivent assis face au Mont Blanc, dans la région où il habite.

Ces mots qui vous sont adressés, nous les partageons ici.

Pendant le confinement, vous pouvez fermer la télévision et , sans quitter votre appartement…

– arpenter les quais d’un port de la Nouvelle-Angleterre, embarquer sur un baleinier avec l’étrange capitaine Achab et un équipage hétéroclite, parcourir toutes les mers du monde à la recherche de la baleine blanche – avec Hermann Melville ;

– prendre le thé dans les salons de Saint-Pétersbourg, commenter les potins de la cour du tsar et des familles de la noblesse, vous scandaliser – ou vous émouvoir ? – des amours adultères de Mme Karénine avec un fringant officier – avec Léon Tolstoï ;

– conquérir le pouvoir et découvrir sa vanité, régner sur Rome et voyager sans cesse, être dévoré de passion pour le bel Antinoüs et se contraindre à lui survivre, et au seuil de la mort rédiger vos mémoires – avec Marguerite Yourcenar ;

– être victime d’une machination politique, enfermé à vie au château d’If, vous en évader, récupérer le trésor de l’abbé Faria sur l’îlot de Montecristo, revenir à Paris et vous venger un par un de ceux qui vous ont séparé de votre fiancée – avec Alexandre Dumas ;

Prenez néanmoins soin de vous et de ceux que vous aimez,

François Garde

Merci beaucoup Monsieur. 

Pour ceux qui n’ont pas encore lu (ou qui veulent relire ) Roi par effraction : il est disponible dans les romans à télécharger sur le site de La Médiathèque (nouvelle fenêtre) 

Les romans suggérés par François Garde sont

Moby Dick (disponible en livre numérique -nouvelle fenêtre) 

Anna Karénine (disponible en livre numérique – nouvelle fenêtre) 

Les mémoires d’Hadrien ( disponible en livre papier à la réouverture de La Médiathèque – nouvelle fenêtre) mais vous pouvez écouter en ligne la voix de Marguerite Yourcenar dans Radioscopie ; Jacques Chancel reçoit Marguerite Yourcenar (Music me -nouvelle fenêtre) ou parler de ses écrits dans Personnages mythes et histoires (les grandes heures de la radio- sur MusicMe- nouvelle fenêtre) 

Le comte de Monte-Cristo ( disponible en livre numérique – nouvelle fenêtre)

 

 

La saga du jury des Lecteurs de Levallois 2020, mission accomplie

17 Mar

Dimanche 1er mars, dans la salle des mariages de l’Hôtel de Ville, François Garde a reçu le Prix des lecteurs de Levallois 2020 pour son roman Roi par effraction (Gallimard). À la fois consécration d’un roman et apogée d’une aventure, ce temps majeur du Salon du Roman Historique de Levallois a marqué la fin de mission de 12 valeureux jurés après plusieurs mois de lectures, de débats fiévreux et d’interrogations subtiles sur ce qui fait l’essence et la substantifique moelle d’un roman historique  !

Mais revenons quelques heures avant la remise du Prix… Pour cette dernière réunion, nos jurés sont très en avance. Le moment est d’importance… Dans le calme, ils s’installent autour des tables où trône l’urne entourée des livres en lice pour le Prix.

Certains compulsent leurs notes, d’autres échangent à voix basse mais rien ne filtre de leurs intentions de vote.

Ultimes débats et vote

Quand la séance commence, après un rappel des règles du scrutin 2020, les jurés sont invités à revenir en quelques phrases sur chacun des livres de la sélection. Si bien sûr, on entend ce qui avait été plus longuement développé au cours des réunions précédentes, des critères nouveaux font leur apparition :

La question de l’ordre de lecture. D’après certains, les romans lus en début de sélection auraient ainsi bénéficié d’un effet de surprise, voire d’un esprit critique moins aiguisé, qui aurait placé ces livres dans les favoris alors que les critères de lecture se sont affinés au fil des réunions. Ainsi un titre lu au début garde tout son potentiel d’intérêt mais, à la lueur des lectures suivantes, a perdu des points en matière de plaisir romanesque et historique. Si bien que plusieurs jurés ont dû revoir à la baisse ou à la hausse leurs premières évaluations, mais c’est là le jeu de tout classement qui s’échelonne dans le temps, n’est-ce pas ?

La question de l’utilité. C’est un critère que nous n’avions pas encore vu s’affirmer dans les débats : présentant quelques similitudes avec le célèbre sophisme de Socrate et du chat de Ionesco*, ce critère établit comme postulat que « donner un prix » revient à « mettre un livre en lumière », donc à « défendre une cause », d’où la notion d’utilité. Ainsi un roman qui permettrait à tous de se confronter à un sujet d’actualité via l’histoire passée d’un personnage inconnu pourrait être « utile ». Ce qui, en réalité, rajoute de la complexité aux débats, puisqu’outre celle du terme « historique », il faut désormais s’accorder sur la définition de l’utilité !

*Pour mémoire : « Tous les chats sont mortels. Socrate est mortel. Donc Socrate est un chat ».

La question de l’émotion à la lecture. Ce n’est pas un critère nouveau mais au fil des prises de parole, il revient en force, et notamment dès qu’il s’agit du plaisir de lire qui, rappelons-le, est le critère qui peut obtenir le plus de points sur la grille d’analyse qui a été remise en début d’aventure à nos jurés. Ainsi pour être lauréat, un livre doit « emporter », « enthousiasmer », « avoir du corps », « susciter l’empathie »,  « enivrer », « enflammer »…

Enfin à quelques minutes du vote, on s’accorde sur la multiplicité du, ou plutôt des, romans historiques :

Il n’y a pas qu’une façon d’être historique !

Vous l’aurez compris : à ce moment-là tout est en place pour un scrutin passionné !

En effet, après plusieurs tours, beaucoup de discussions, de convictions et de stratégies, un roman est élu.  Et durant quelques heures, jusqu’à cet après-midi historique du dimanche 1er mars 2020, son titre et le nom de son auteur resteront un secret absolu, conservés par 12 vaillants et loyaux jurés.

Le jour J

Le jour du Salon, ils sont tous là, sourire aux lèvres et leurs livres sous le bras pour aller les faire dédicacer. Au cours de deux rencontres animées par la journaliste Karine Papillaud, chacun des auteurs de la sélection du Prix des lecteurs de Levallois 2020 est invité à parler de son roman : de sa genèse au point final, en passant par les inspirations, les recherches, les motivations ou leurs autres écrits, chaque livre est ainsi décrypté par son propre auteur. Assis au premier rang, nos jurés sont tout ouïes, cherchant des confirmations ou des réponses aux questions qu’ils avaient pu se poser.

Puis le grand moment arrive  :  les sept auteurs un peu tremblants sont tous sur scène, accompagnés à présent de Stéphane Decreps, adjoint au Maire à la culture, de Sophie Perrusson, directrice du Pôle Savoirs et Patrimoine, et de la porte-parole du jury 2020. C’est à cette dernière que revient l’honneur de révéler le nom du lauréat. Encouragée par les regards solidaires des autres jurés, elle décrit alors avec talent, finesse et éloquence l’expérience de ce jury, une aventure humaine, littéraire et historique incroyable, rappelant que les 12 jurés étaient aussi 12 lecteurs « comme les autres », qu’ils sont arrivés avec leurs idées, leurs envies, leurs goûts et qu’ils ont appris au fil des mois à se connaitre par ce biais très intime qu’est la lecture. Émaillant avec humour son discours de discrètes références à chacun des titres sélectionnés, elle termine en remerciant les autres jurés de l’avoir envoyée sur scène ainsi que Sophie Perrusson et l’équipe de La Médiathèque pour l’accompagnement du jury tout au long des séances. Ses derniers mots vont aux sept auteurs dont :

Les mots qui nous ont emportés resteront gravés comme le restera la chair de cette belle aventure.

roi par effraction de françois Garde (catalogue de La Médiathèque- nouvelle fenêtre) Après une salve applaudissements, elle nomme le lauréat : François Garde pour son roman Roi par effraction. Les applaudissements redoublent. Tandis que les autres romanciers regagnent la salle, l’heureux élu reste sur le podium.

– Vous êtes heureux ? lui demande la journaliste.

– Comment ne pas l’être ?

L’écrivain explique alors que pour lui, il existe deux sortes de prix, ceux décernés par la profession et ceux par les « vrais gens ». Aussi ce Prix des Lecteurs de Levallois le touche particulièrement. Du discours de la représentante du jury, il retiendra l’émotion, le partage et le plaisir de lire, et il est heureux de constater que « la lecture recrée du lien social ».

Par passion, vous avez lu ces livres et vous avez échangé. C’est pour ces belles soirées partagées ou solitaires que nous [les auteurs] écrivons.

Quand Stéphane Decreps lui remet la récompense au nom du partenaire du Salon So Ouest, le romancier remercie puis plaisante à propos de la taille géante du chèque.

Et c’est ainsi que l’aventure du Jury du prix des lecteurs de Levallois 2020 que vous avez suivi depuis leur première rencontre se termine  ! C’est avec un peu de nostalgie que nous les quittons mais en les remerciant sincèrement pour leur implication, leur investissement, leur curiosité, leur envie d’apprendre, leur capacité à se remettre en question, leur humour, leur enthousiasme, leur esprit critique et leur constante bienveillance.

Nos félicitations vont à l’auteur lauréat, François Garde et notre admiration sincère aux sept auteurs sélectionnés, Georges-Marc Benamou, Michel Bernard, Claire Berest, Jean-Paul Delfino, Brigitte Kernel et François-Guillaume Lorrain.

Terminons cet article par une photo souvenir : celle de nos jurés (qui ont accepté que cette photo soit diffusée ici). Nous les en remercions vivement ainsi que pour leur participation active à La saga du Jury du Prix des lecteurs de Levallois 2020 que ce soit pour l’inspiration, les dialogues, les décors et les costumes !

 

%d blogueurs aiment cette page :