Archive by Author

Les Grands Prix des Lectrices de Elle 2015

23 Juin Logo-grand-prix-lectrice-elle

Chaque année est décerné au printemps le Grand Prix des Lectrices de ELLE, qui récompense désormais trois catégories de livres : les romans, les policiers, les documents. De septembre 2014 à avril 2015, 120 jurées ont lu 8 ouvrages de chaque genre, préalablement sélectionnés dans les parutions récentes. Leur verdict a été livré le 9 juin : Anthony Marra, Mechtild Borrmann, Pauline Guénat et Guillaume Binet sont les lauréats des Prix 2015.

Grand-Prix-des-Lectrices-de-ELLE-decouvrez-les-gagnants_visuel_article2

Des livres à emprunter à la Médiathèque de Levallois !

Catégorie roman

Une constellation de phénomènes vitaux d’Anthony Marra succéde à Esprit d’hiver de Laura Kasischke. Il l’emporte sur :

Catégorie policier

C’est Le violoniste de Mechtild Borrmann qui l’emporte en 2015. Il succède à Yeruldelgger d’Ian Manook.

Les autres sélectionnés de l’année étaient :

Catégorie document

Le lauréat 2015 est L’Amérique des écrivains de Pauline Guéna et Guillaume Binet, succédant à Tout s’est bien passé d’Emmanuèle Bernheim.

Concouraient également cette année :

  • L’institutrice d’Izieu de Dominique Missika chez Seuil
  • L’Oural en plein cœur d’Astrid Wendlandt chez Albin Michel
  • La robe de Hannah de Pascale Hughes chez Les Arènes
  • Molière à la campagne d’Emmanuelle Delacomptée chez JC Lattès
  • Mon année Salinger de Joanna Smith Rakoff chez Albin Michel
  • Derrière la grille de Maude Julien chez Stock
  • Les inoubliables de Jean-Marc Parisis chez Flammarion

Si vous voulez en savoir plus sur la sélection et les délibérations, le blog du Prix est très utile.

Et si vous souhaitez être membre du jury l’année prochaine, tous les renseignements sur le site du magazine Elle.

Bonne lecture !

Céline R.

La Guerre de Sécession en livres

21 Avr La Guerre de Sécession de James McPherson
La Guerre de Sécession déchira la jeune nation américaine d’avril 1861 à avril 1865. Les Américains s’apprêtent donc à célébrer cette année les 150 ans d’un pays unifié.
Pour revivre ces événements historiques, la Médiathèque de Levallois vous propose une sélection de livres : du roman à la BD sans oublier les documentaires.
Les romans

Commençons par les œuvres classiques généralement adaptées au cinéma ou à la télévision, souvent détournées, parfois continuées… mais toujours indémodables.

  • Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell, Prix Pulitzer 1937 : même s’il dénote le parti pris sudiste de l’auteure, il reste incontournable.

Le clan Rhett Butler de Donald McCaig, sorti en 2007, est l’une des suites imaginées à l’histoire d’amour entre Rhett Butler et Scarlett O’Hara. Elle a la particularité d’avoir été approuvée par les héritiers de Margaret Mitchell. L’histoire se situe à la fois avant et après les événements décrits dans Autant en emporte le vent.

La solitude du Docteur March de Geraldine Brooks, Prix Pulitzer 2006 imagine les pensées et la vie du Docteur March au front.

Quelques romans contemporains qui placent la guerre de sécession au centre de l’intrigue : immersion garantie !

  • La marche d’E. L. Doctorow, dont la critique Télérama ne peut que vous donner envie de le lire !
  • La veuve du sud de Robert Hicks : une femme se souvient des années de guerre sur sa propriété.
  • Retour à Cold Mountain de Charles Frazier, lauréat en 1997 du National Book Award, adapté au cinéma en 2003 avec Nicole Kidman et Jude Law. L’histoire d’un déserteur qui veut rejoindre son village natal où l’attend la femme qu’il aime.
  • La polka des bâtards de Stephen Wright, vivement conseillé lui aussi par Télérama.
  • Le voyage de Robey Childs de Robert Olmstead : en 1863 la mère de Robey le charge de retrouver son père, soldat confédéré. Muni d’une veste réversible aux couleurs des deux armées engagées, il part sur son cheval….
  • Chevauchée avec le diable de Daniel Woodrell, adapté au cinéma par Ang Lee en 1999.
  • Absalon, Absalon ! de William Faulkner, et son explication par le philosophe Jean Pouillon sur le portail de revues en sciences humaines et sociales Persée.
  • Le régiment noir d’Henry Bauchau : l’une des premières œuvres de ce grand romancier disparu en 2012.

Des romans qui se déroulent avant la guerre de Sécession, et qui traitent plus spécifiquement de la condition des noirs :

  • La case de l’oncle Tom d’Harriet Beecher-Stowe, partisane de l’abolition de l’esclavage. Publié dès 1851 sous forme de feuilleton, on considère qu’il contribua à faire émerger la cause abolitionniste et à exacerber les tensions qui débouchèrent sur la Guerre de Sécession. Véritable best-seller au 19e siècle, il est encore de nos jours, l’un des livres les plus vendus aux États-Unis.
  • Autobiographie d’une esclave d’Hannah Crafts (The bondwoman’s narrative). Cette autobiographie a été découverte au début du XXIe siècle par un professeur de Harvard, lors d’une vente aux enchères. Il a été établi que ce livre est l’œuvre d’Hannah Crafts, une ancienne esclave du 19e siècle. L’ouvrage est considéré comme le premier roman à avoir été écrit par une Noire aux États-Unis. Les analyses situeraient son écriture autour de 1850, peu après l’affranchissement d’Hannah Crafts.
  • Les confessions de Nat Turner de William Styron, Prix Pulitzer 1968. Cette fiction s’inspire d’une véritable révolte d’esclaves en 1831 en Virginie et dresse le tableau de la vie dans une plantation du sud des États-Unis. Le livre est controversé : accusé par les afro-américains de véhiculer des stéréotypes racistes, il est aussi critiqué par les conservateurs pour son traitement de la religion. Malgré les polémiques qu’il a pu susciter, il n’en reste pas moins un immense succès critique et commercial.
  • Le monde connu d’Edward P. Jones, ce premier roman encensé par la critique, a obtenu le Prix Pulitzer en 2004. Situé en Virginie dans les années 1850, il dépeint une réalité mal connue : la possession d’esclaves par d’autres noirs, eux-mêmes anciens esclaves.

Un roman dont l’action se situe jute après la guerre civile : Wilderness de Lance Weller dont la lecture vous est chaudement recommandée par vos bibliothécaires préférés et par Télérama ! (En cliquant sur la jaquette, vous pouvez vérifier sa disponibilité dans les bibliothèques de Levallois)

Wilderness de Lance Weller

Enfin quelques titres qui sans faire de la guerre civile américaine le théâtre principal de l’action, l’évoquent :

  • Treize lunes de Charles Frazier : après Retour à Cold Mountain, Charles Frazier dresse le portrait d’un homme en pays indien.
  • Le fils de Philip Meyer, un coup de cœur des bibliothécaires de Levallois : un tableau de l’Amérique à travers trois générations, de 1850 à nos jours.
  • L’héritage occulte de Steve Berry, dont l’histoire navigue entre aujourd’hui et la guerre civile.
  • Le docteur Martino et autres histoires de William Faulkner : un recueil de 14 histoires sur la guerre de 14-18 et la Guerre civile américaine.
  • Une femme étrange de Ben Ames Williams. Publié en 1940, il dépeint l’ascension d’une femme née pauvre au début du 19e siècle, et qui mène son existence sans s’encombrer des préceptes de la moralité.
  • Le monde à l’endroit de Ron Rash : dans une nature grandiose et sauvage, de nos jours, l’apprentissage de la vie d’un jeune homme qui va se trouver confronter au passé….
Les BD

Si vous préférez le 9e art :

  • La désopilante série Les tuniques bleues : créée en 1968, elle compte aujourd’hui 58 albums publiés (dont le dernier en 2014), pour le plus grand bonheur de ses lecteurs âgés de 7 à 77 ans !
  • La jeunesse de Blueberry par Charlier et Giraud qui se déroulent pendant la Guerre et bien sur la série Blueberry qui racontent les aventures du lieutenant après la fin des affrontements.
  • Fraternity en 2 tomes de Diaz et Munuera.
  • Les 2 tomes de Kochka de Brrémaud et Duhamel.
  • Le tome 6 de la série Les passagers du vent  de François Bourgeon. Cet album, le 1e volet de La petite fille Bois-Caïman est paru en 2009 après 25 ans d’interruption dans la parution. L’auteur reprend le cours de l’histoire en pleine Guerre de Sécession alors que le début de l’épopée se situait au 18e siècle.
Les Docs

Enfin si pour vous, la fiction fait pâle figure face au souffle de la réalité historique, plongez donc dans l’Histoire avec un grand H !

Pour plus d’infos, quelques sites américains : celui de la chaîne de télévision History Channel, de la fondation Civil War Trust, de la Smithsonian Institution et enfin du journal le Washington Post.

Bonne lecture !

Céline R.

Les auteurs brésiliens au Salon du livre de Paris 2015

20 Mar Flag_of_Brazil

Du 20 au 23 mars, le Salon du livre de Paris met la littérature brésilienne à l’honneur. La Médiathèque de Levallois vous propose un petit tour d’horizon des auteurs brésiliens que vous pourrez emprunter dans une de vos médiathèques préférées pour préparer votre visite !

Les auteurs contemporains présents au salon

Parmi les 48 auteurs qui seront présents au salon, nombreux sont ceux que vous avez pu découvrir au hasard des rayonnages. Surtout en cette période où le monde du livre, bibliothécaires et libraires, concoctent des tables de sélection spécial Brésil ! Pour ceux qui vont se rendre au Salon, vous y retrouverez notamment certains des romanciers brésiliens les plus célèbres* :

 

 

 

 

 

 

Pour les plus jeunes, Ana Maria Machado, membre de l’Académie brésilienne des Lettres, journaliste ayant exercé en France et auteure de plus d’une centaine de livres pour la jeunesse traduits dans le monde entier et lauréate du Prix Hans Christian Andersen sera également présente.

Moins connus outre-Atlantique mais non moins talentueux, vous pourrez également retrouver au salon parisien, les auteurs suivants * : Daniel Galera, Adriana Lisboa, Adriana Lunardi, Betty Mindlin, Nélida Pinon, Edney Silvestre.
Pour les amateurs de polar : Edyr Augusto, pour les amateurs de bande dessinée : Fabio Moon, et pour les enfants : Angela Lago.

Mais n’oublions pas les absents et revenons sur les grands noms….

 Les grands auteurs classiques et les chefs d’œuvre de la littérature brésilienne

Lygia Fagundes Telles de même que Rubem Fonseca ne feront pas le déplacement mais ils figurent parmi les auteurs contemporains les plus doués de la littérature brésilienne, tous deux récompensés par le prix Camoes, respectivement en 2005 et en 2003.

Le Prix Camoes est le prix le plus important récompensant les auteurs de langue portugaise. Depuis sa création en 1989, il a récompensé 10 auteurs brésiliens dont Autran Dourado, Joao Ubaldo Ribeiro (disparu en 2014), le poète Ferreira Gullar, ou encore Jorge Amado entré au panthéon des auteurs classiques.
Pour mieux embrasser la beauté de la littérature brésilienne, on ne peut oublier certains auteurs incontournables, dont les chefs d’œuvre les ont rendus à jamais immortels :

Poète, romancier, nouvelliste et auteur de théâtre, Joaquim Maria Machado de Assis est considéré comme le plus grand auteur brésilien du 19e siècle. Il est également le fondateur de l’Académie brésilienne des Lettres. Pour aller plus loin, la biographie et la bibliographie de la BNF (Bibliothèque Nationale de France).

  • Carlos Drummond de Andrade (1902-1987)

C’est l’un des principaux poètes de la littérature brésilienne. Pour découvrir son œuvre, vous pouvez consulter Mort dans l’avion & autres poèmes sur Gallica.

On lui doit entre autres, le chef d’œuvre du roman épique brésilien Diadorim, dont nous vous recommandons la lecture !

Diadorim de Joao Guimaraes Rosa

L’un des plus grands écrivains brésiliens du 20e siècle, à qui l’on doit notamment Bahia de tous les saints ou Dona Flor et ses deux maris, tous deux adaptés au cinéma.

Romancière, nouvelliste, traductrice et journaliste, Clarice Lispector est la femme de lettres brésilienne la plus célèbre. Benjamin Moser lui a consacré une formidable biographie en 2012 :

Pourquoi ce monde : Clarice Lispector, une biographie de Benjamin Moser

On ne présente plus l’auteur de Mon bel oranger devenu un classique de la littérature jeunesse.

Mon bel oranger de José Mauro de Vasconcelos

Pour tout savoir de l’histoire de la littérature brésilienne, l’ABF (Association des bibliothécaires de France) vous propose une analyse historique.

A la découverte d’auteurs brésiliens

En dehors des auteurs classiques et des auteurs invités au Salon du livre 2015, la littérature brésilienne regorge de nombreux talents, traduits et édités en France. Laissez-vous aller à la curiosité en les découvrant *: le regretté Moacyr Scliar, ou Marcio Souza, Edilberto Coutinho, Juremir Machado da Silva (le traducteur de Michel Houellebecq), Ronaldo Wrobel, Oswaldo França Junior, Ariano Suassuna, Heloneida Studart, Lucio Cardoso, et Luis Fernando Verissimo.
Pour les fans de polar : Luiz Alfredo Garcia Roza, Tony Bellotto, Jo Soares, et Mario Sabino.
Pour les fans de BD : Wander Antunes et enfin pour les plus jeunes : Thiago de Mello ou Rodrigo Lacerda.

Bonne édition 2015 du Salon de livre et surtout bonne lecture !

* cliquez sur les noms pour vérifier la disponibilité des livres à la Médiathèque de Levallois 🙂

Céline R.

En passant

Petit deviendra grand !

24 Fév premiers pas premières pages
Le samedi 14 février s’est tenu à la médiathèque Gustave-Eiffel le rendez-vous mensuel « Premiers pas, premières pages ». Cette rencontre, destinée aux enfants âgés de 9 mois à 3 ans, a réuni 15 jeunes lecteurs, accompagnés d’un de leurs parents, pour partager un moment autour d’histoires, de comptines ou de petites chansons.

La salle du Rendez-vous des histoires n’attend plus que les enfants…

La séance avait pour thème « petit, moyen et grand » notion que les enfants, souvent pressés de grandir, interrogent quotidiennement.

Retrouvez ici les livres lus ou chantés par les bibliothécaires :

       

Prochain rendez-vous de Premiers pas premières pages samedi 21 mars à la médiathèque Albert-Camus. Pensez à vous inscrire dès le samedi 28 février au 01 47 15 76 40 !

Fanny P.

Pierre-Henri Gouyon et les taxons à la Médiathèque

6 Fév La science se livre
Nous vous rappelons votre rendez-vous du samedi 7 février avec Pierre-Henri Gouyon à la Médiathèque. Invité pour La science se livre 2015ce spécialiste des sciences de l’évolution saura vous montrer que la biodiversité est un concept dynamique et que les sciences de la vie peuvent nous apprendre à penser les défis de notre époque.

Pour vous informer avant votre rendez-vous 🙂 vous avez encore le temps de lire :

  • Mélange des genres : panique chez les taxons 

Mélange des genres : panique chez les taxons Les Presses de l'ENSTA

Créées en 2010, par l’école d’ingénieurs ENSTA (Ecole Nationale Supérieure des Techniques Avancées, membre de ParisTech) sur le principe de « thématique scientifique, écriture d’imagination », ces «Nouvelles avancées » récompensent 4 lauréats issus du grand public, 4 étudiants scientifiques et pour la 1ere fois en 2014, 2 nouvelles écrites par les élèves du secondaire.

Le jury est composé de scientifiques, de romanciers et de membres de l’Education Nationale. Pierre-Henri Gouyon y a participé pour la 5e édition sur le thème « Panique chez les taxons ». Outre notre invité, on y trouve le célèbre mathématicien français Cédric Villani, lauréat de la médaille Fields en 2010 ; Etienne Klein le physicien et philosophe des sciences ; mais aussi l’écrivain franco-sénégalaise Fatou Diome et l’écrivain, biologiste de formation, Isabelle Jarry.
Si comme moi, vous ignoriez ce qu’est un taxon, Futura Science vous dira tout.

Et si d’aventure, vous souhaitez participer à ce concours dans les prochaines années, sachez qu’en 2014,  le jury avait reçu près de 500 nouvelles.  Le thème choisi pour 2015 inspirera surement autant, puisqu’il s’agit de « la chasse aux coïncidences ».

Pour vous inspirer, vous pouvez lire et relire les prix de la Science  se livre 2015, les titres présentés dans Le coin du vivant ou Il était une fois la forêt.

LE RENDEZ VOUS A NE PAS MANQUER : la conférence de Pierre-Henri Gouyon le samedi 7 février 2015 à 16 heures à la médiathèque Gustave-Eiffel

Affiche de la Science se livre 2015

Pour tout savoir du programme de La science se livre 2015

En attendant de vous y voir nombreux, bonne lecture !

Céline R.

Enregistrer

%d blogueurs aiment cette page :