Archive by Author

« Loup y es-tu » a enchanté les bébés de Premiers pas premières pages de novembre

2 Déc

N’ayons pas peur de parler du loup à nos petites têtes blondes. Contrairement à ce que l’on pense, la peur est utile et nécessaire à la construction et au développement de l’enfant. C’est pourquoi la séance Premiers pas, premières pages intitulée Loup y es-tu ? du 25 novembre 2017 a mis le loup à l’honneur.

Un panel d’histoires et de chansons pour permettre de dédramatiser la peur du loup mais qui nous dit que la réciproque n’est pas vrai ? Les p’tits loups ont peut-être, eux aussi, peur des enfants !

Les livres de la séance

Les chansons

Qui a peur du loup de Rémi Guichard

Qui a peur, qui a peur, qui a peur du loup ?

C’est pas moi, c’est pas moi,

C’est peut-être vous !

Je l’ai vu courir dans les bois

La gueule ouverte, des crocs comme ça

Je l’ai vu courir dans les bois

Cherchant une proie.

Il sort des bois à la nuit tombée,
Juste la lune peut le voir passer.
Des milliers d’étoiles brillent dans la nuit,
Ses yeux scintillent aussi.

Vous ne le croiserez jamais la journée

Il reste tapi au fond d’un abri.

Vous ne le croiserez jamais la journée,

Mais gare à vous la nuit

La comptinette du loup 

Aouuuuuuuuuhhhhh !                        Le Méchant loup !

J’entends le loup !                                Afin de lui faire peur

Aouuuuuuuuuhhhhh !                         Tapez des mains en chœur

Vite cachez-vous !                                 Et criez : Loup filou !

Aouuuuuuuuuhhhhh !                         On n’a pas peur du tout !!

Bonsoir les loups

Bonsoir, bonsoir les loups

la journée est finie.

Tout est calme et sans bruit,

C’est la nuit qui nous dit

Bonsoir, bonsoir les loups,

(etc.)

Mon gros loup, mon p’tit loup d’Henri Dès

Je t’aime mon loup
Mon gros loup mon p’tit loup
Je t’aime mon loup
Mon gros loup, p’tit loup
On dit que t’es mauvais
C’est pas vrai, c’est pas vrai
On dit que t’es mauvais
C’est pas vrai, pas vrai
Paraît que t’es méchant
c’est navrant, c’est navrant
Paraît que t’es méchant
C’est navrant, navrant

Y a des hommes,
Faut voir comme
Ils ont la dent dure
dure, dure, dure, dure, dure
Ils ont la dent dure
garantie sur facture

Y a des dames,                                                Des chasseurs, enfants d’choeur
C’est un drame                                                j’en ai pas connu nununu
Qui portent un manteau,                              j’en ai pas connu et j’en ai jamais vu !
Teau teau teau teau teau
Qui portent un manteau
De ta peau sur leur dos

Un spectacle le 9 décembre pour les plus grands qui aiment aussi les loups

Le 9 décembre prochain, les loups sont aussi à l’honneur avec un spectacle pour les enfants à partir de 3 ans par le Piccolo Théâtre Loups de Noël et autres histoires (nouvelle fenêtre).

Dans ces histoires d’hiver, les loups ne sont pas vraiment méchants, les pères Noël ne sont pas toujours adroits et vivent des nuits quelquefois agitées. Sous un ciel étoilé et sur un tapis de neige, la comédienne donne vie à des récits peu ordinaires qui explorent avec originalité, poésie et magie.

Rendez-vous à 16h à la médiathèque Gustave-Eiffel (entrée libre dans la limite des places disponibles)

Merci à Marie-Charlotte W. pour la rédaction de cet article.

Publicités

Exposition Sindbad le marin à La Médiathèque

13 Fév

Prêts à lever l’ancre, moussaillons ?

Du 21 février au 12 mars 2017, La Médiathèque accueille une exposition de 25 illustrations originales de Quentin Gréban (nouvelle fenêtre) issues de son album Sindbad le marin. Une véritable invitation au voyage où pirates, effrayant cyclope, oiseaux mythiques et dangereux anthropophages se côtoient ! Venez admirer le talent de Quentin Gréban et ses superbes dessins à l’aquarelle.

En préambule du 6ème Salon du Roman Historique de Levallois (nouvelle fenêtre) qui aura lieu dimanche 26 février 2017, Quentin Gréban proposera une visite commentée de l’exposition « Sindbad le marin » à la médiathèque Gustave-Eiffel le samedi 25 février à 10h30 et à 11h30.

Autres rendez-vous à ne pas manquer :

  • affiche-evenements jeunesse -Salon du Roman Historique Levallois 2017Vendredi 24 février à 16h : une rencontre animée par Raphaëlle Botte avec trois auteurs jeunesse (Aude Maurel, Quentin Gréban et Gilles Bachelet) ouverte à tous à la médiathèque Gustave-Eiffel.
  • Samedi 25 février à 15h30 : un goûter-lecture avec Quentin Gréban à l’Hôtel Ibis de Levallois, 24 rue de Trébois.
  • Dimanche 26 février :  histoires, contes, applis et spectacles pour tous les historiens en herbe à découvrir dans le programme du site du Salon du Roman Historique : Graines d’historiens (nouvelle fenêtre) 

N’hésitez pas à découvrir les autres albums de Quentin Gréban disponibles à La Médiathèque (nouvelle fenêtre).

Par ailleurs, si les explorateurs de la mer vous fascinent, vous avez jusqu’au 26 février 2017 pour vous rendre à l’exposition « Aventuriers des mers: de Sindbad à Marco Polo » à l’Institut du Monde Arabe de Paris (nouvelle fenêtre). À l’occasion de cette exposition, un remarquable boutre traditionnel d’Oman, bateau de commerce et de pêche entièrement construit en bois, est installé sur la parvis de l’IMA et illuminé la nuit.

Vous pouvez également découvrir l’exposition avec vos oreilles grâce à cette balade radiophonique proposée par La Fabrique de l’Histoire sur le site de France Culture (nouvelle fenêtre).

Enfin,  les amateurs d’océan, de mer et d’eau sous toutes ses  formes se plongeront dans cet article Jetez vous à l’eau :Lisez un livre ! du blog Liseur pour y découvrir des romans sur le thème de l’eau ! Les adeptes de vidéo ne sont pas oubliés avec cette sélection de voyages maritimes (films en VOD proposés sur le site de La Médiathèque- nouvelle fenêtre).

PRATIQUE  : Exposition à la médiathèque Gustave-Eiffel du 21 février au 12 mars 2017 (aux horaires d’ouverture habituels).

Marie L.

Exposition Hergé au Grand Palais

21 Oct

C’est une grande première pour les Galeries nationales du Grand Palais ! Du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017, elles accueillent (enfin !) une exposition sur le 9ème art.

Dans une interview de 1969, Georges Rémi, alias Hergé, souhaitait que la bande dessinée soit reconnue comme un art à part entière.

« La bande dessinée en l’an 2000 ? Je pense, j’espère, qu’elle aura [enfin !] acquis droit de cité […] qu’elle sera devenue un moyen d’expression à part entière, comme la littérature ou le cinéma »

C’est chose faite et Hergé en est la preuve puisqu’en 2009, le Musée Hergé ouvre ses portes à Louvain-la-Neuve (Belgique) et qu’en 2016 Hergé a droit de cité au Grand Palais !

Au moyen d’une scénographie qui vous promet quelques surprises, l’exposition vous propose un parcours à la découverte d’Hergé qui n’est pas seulement le père de Tintin, qu’on se le dise ! Ainsi, la traversée des 10 salles qui lui sont consacrées vous permettront d’appréhender diverses facettes de l’auteur : boyscout, cinéphile, créateur d’affiches publicitaires, peintre, amateur d’art moderne et collectionneur, admirateur de Klee, Miro et Fontana…

Formes molles © Hergé - Moulinsart 2016

Formes molles © Hergé – Moulinsart 2016

 

Dans les années 60, alors qu’il se plonge dans l’apprentissage de la peinture abstraite sous l’égide de Louis Van Lint, l’immense succès de Tintin l’oblige à faire un choix. Se refusant à devenir « un peintre du dimanche », Hergé se consacre pleinement à la BD. L’exposition rend bien compte du travail minutieux et conséquent que nécessite la réalisation d’un album et du lien intime qui lie l’auteur à ses personnages.

« Plus ou moins volontairement, je me suis « mis » dans mes héros »

Les tintinophiles ne seront donc pas en reste puisque l’exposition a été réalisée en collaboration avec le Musée Hergé de Louvain-la-Neuve qui a prêté à cet effet des centaines de planches, dessins et croquis originaux. On pourra, par exemple, contempler une galerie de portraits à la mine de plomb des personnages intemporels de l’œuvre d’Hergé : Tintin bien sûr, le capitaine Haddock, le Professeur Tournesol, etc. Enfin, la dernière salle vous permettra de vous prendre en photo avec tous vos personnages préférés!

img_1585

Hergé, une exposition transgénérationnelle à découvrir au Grand Palais du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017.

Vous pouvez retrouver de nombreux ouvrages sur Hergé et bien sûr ses séries-phares à La Médiathèque de Levallois.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Marie L.

Des applis BD à découvrir !

16 Juin

Savez-vous que vous pouvez utiliser des tablettes à La Médiathèque et découvrir des applications passionnantes sélectionnées par vos bibliothécaires? Pour ce premier article de présentation d’applications, nous vous proposons une sélection autour de la bande dessinée.

  • Phallaina, une « bande défilée » de Marietta Ren.

Phallaina

Le projet : Marietta Ren est auteure et réalisatrice de film d’animation. Elle a notamment participé à Ernest et Célestine ainsi qu’à Avril et le monde truqué. Son intérêt pour la neurobiologie la pousse en 2015 à travailler sur un vaste projet innovant: Phallaina. Il s’agit à la fois d’une bande dessinée numérique sans cases et d’une installation artistique dévoilée pour la première fois en janvier 2016 lors du festival d’Angoulême : une fresque monumentale de 115m de long accompagnée d’un système sonore interactif.

L’histoire : Phallaina raconte l’histoire d’Audrey, une jeune fille qui souffre de crises hallucinatoires au cours desquelles elle voit des baleines. En lui faisant passer des examens, un neurologue décèle chez elle un physeter, une structure anomalique qui permet à ses porteurs de rester longtemps en apnée.

Phallaina est le récit intime d’une transformation personnelle, mêlant sciences cognitives et mythologie.

Les avis :

« Phallaina est un superbe roman graphique, un voyage, une histoire murmurée et ressentie. C’est une expérience de lecture nouvelle, et pourtant totalement instinctive. » (9e art.fr)

« Un ovni dans la BD. » (Le Monde)

« Une expérience narrative vraiment immersive et originale, d’une fluidité remarquable. » (Imm3rsive) 

Public : Adultes

 

  • Je vous ai compris, une BD numérique interactive de Frank Chiche.

    Je vous ai compris

L’histoire : Alger, avril 1961. Alors que le putsch des Généraux fait trembler le gouvernement de Gaulle, cinq jeunes s’apprêtent à affronter leur destin. Tous aiment leur pays, mais chacun à sa manière…

Inspirée de faits réels, Je vous ai compris est une fiction qui revisite l’Histoire sous la forme d’un mélange étonnant de cinéma et de Bande Dessinée, avec un clin d’œil au jeu vidéo. Frank Chiche a mêlé animation 2D et 3D aux prises de vues réelles et à la narration en musique.

L’interactivité de l’e-BD consiste à faire apparaître, au fur et à mesure du déroulement de l’histoire, des marqueurs à l’écran lorsque des informations complémentaires sont disponibles, offrant un éclairage sur l’un des protagonistes ou sur le contexte historique. À chacun de les consulter durant le visionnage ou après, indépendamment.

Public : à partir de 18 ans

3 épisodes de 25 min

 

  • Anuki, une application ludique pour créer ta BD !

anuki

Anuki est une série de bandes dessinées muettes destinées aux plus petits et créée par Stéphane Sénégas et Frédéric Maupomé. Elle raconte l’histoire d’un petit indien qui vit des aventures plus drôles et émouvantes les unes que les autres, au fil des saisons et de ses rencontres…

L’application Anuki créée par la Bibliothèque départementale de la Somme en collaboration avec les auteurs de la bande dessinée permet de créer des cases et des pages de bande dessinée muette, grâce à une interface particulièrement intuitive et des centaines de dessins inédits ou extraits de la série. Une section documentaire explique les différentes étapes de création d’une BD. Les plus jeunes pourront découvrir une histoire inédite, jouer au memory ou colorier leurs personnages.

Public : à partir de 6-8 ans

Prix de l’innovation numérique 2015

Anne Frank au pays du manga

Au Japon, le Journal d’Anne Frank reste un inusable best-seller. À tel point que son destin tragique est même réinterprété en manga. Que révèle ce succès sur la mémoire de la Seconde Guerre mondiale au sein de la société nippone ?

Un voyage transmédia qui mêle BD documentaire, photos, vidéos et interview pour comprendre ce qui, de la Shoah et d’Hiroshima, peut – ou non – constituer une expérience commune au Japon et à l’Europe.

Vous pouvez découvrir cette application à la Médiathèque ou lire la BD interactive sur le site d’Arte-TV.

Public : A partir de 13 ans

4 chapitres, 60 pages de BD animées et sonorisées, plus de 50 minutes de vidéos, 45 minutes d’audio et 169 photos.

  • Napoléon: l’ombre et la lumière, un roman graphique historique.

    Napoléon

Cette application saisissante propose un voyage historique entre documentaire et fiction et dresse le portrait de l’empereur entre ombre et lumière. Créée en collaboration par l’éditeur Quelle Histoire et le magazine Historia, l’appli nous permet de suivre les pas de Napoléon, de la Corse jusqu’à la débâcle, avec la voix de Francis Huster . Chaque chapitre est enrichi de cartes, anecdotes et documents d’archives.

Une expérience graphique immersive et ludique qui nous plonge dans l’univers de Napoléon.

Public: A partir de 12 ans

Le + : venez consulter ces applis sur les iPads à la médiathèque Gustave-Eiffel.

Marie L.

Carambolages au Grand Palais du 02 mars au 04 juillet 2016

19 Avr

L’exposition Carambolages a ouvert ses portes au Grand Palais à Paris depuis le 02 mars 2016, l’occasion d’une balade artistique sans barrières ni frontières !

D’abord intitulée « Affinités insolites », l’exposition propose un parcours à travers les âges et les continents sans autre logique que celle de l’association d’idées, de détails. Le commissaire de l’exposition, Jean-Hubert Martin, frappe fort avec ce concept novateur. Plus de cartels explicatifs interminables ni de sens de visite imposé : plus de 180 œuvres sont associées les unes aux autres sans considération d’auteur ou d’époque et invitent à un parcours ludique. Le visiteur pourra ainsi s’amuser à trouver les liens qui unissent les différentes œuvres, à laisser libre cours à son imagination. En effet, pas de délit de non-initié possible puisque l’exposition s’adresse à tous en proposant des œuvres d’horizons multiples, d’artistes aussi connus que Man Ray ou Rembrandt à la découverte d’artistes que vous ne seriez allés voir nulle part ailleurs.

J’ai aimé découvrir des œuvres originales et inattendues telles qu’un échiquier des personnalités du Bien et du Mal (où vous remarquerez que Freud appartient aux deux camps !) ou encore « Gants-tête » d’Annette Messager, une vanité créée à partir de gants et de crayons de couleurs.

Gants-tête

Photo : FG © Roughdreams.fr

Carambolages : une bonne idée de sortie en famille pendant les vacances !

BONUS : le catalogue de l’exposition  bientôt disponible à La Médiathèque

carambolage-catalogue-expostion RMN 2016

Marie L.

%d blogueurs aiment cette page :