Archive | Des livres pour les juniors RSS feed for this section

Premiers pas premières pages, envole-toi petit oiseau

17 Mai

En début d’année, la séance mensuelle des tout-petits Premiers pas Premières pages a fait gazouiller quinze bébés  : désormais le printemps est bien installé et Liseur vous fait partager les lectures, comptines et chansons qui ont enchanté les heureux bébés de cette matinée hivernale. Maintenant, à vous de les reprendre en chœur et en famille !

  •  À la volette  

Cette chanson, d’une structure assez simple – un vers par couplet –comporte une ritournelle qui comme son nom l’indique « ritourne », c’est-à-dire revient à une place régulière dans chaque couplet. Cette mélodie est apparue dans un chant de Noël en 1672.

  • Parti de Jeanne Ashbé (catalogue de La Médiathèque- nouvelle fenêtre) Parti de Jeanne Ashbé (nouvelle fenêtre).

« Tiens, un oiseau dans l’arbre ! « Cui cui », chante-t-il. Mais il s’envole. L’enfant contemple son absence : « Reviens ! » L’oiseau revient. Le chat le suit et l’enfant se réjouit de toutes ces retrouvailles. Certaines pages du livre prennent la forme de l’arbre et le texte se mêle aux images aériennes pour dire au revoir et bonjour à l’oiseau.

  • Petit oiseau d’or et d’argent

Petit oiseau d’or et d’argent

Ta mère t’appelle au bout du champ

Pour y manger du lait caillé

Que les souris ont barboté

Pendant une heure de temps

Petit oiseau va- t’en !

Une histoire amusante avec des illustrations animées que les tout-petits pourront manipuler encore et encore.

Bébé Chouette dort tranquillement à côté de sa mère dans un nid haut perché quand soudain il bascule hors du nid. Il se retrouve tout en bas, sur le sol, seul et perdu. Mais où est passée sa maman ? Heureusement, un écureuil plein d’entrain (mais pas très malin) se propose de l’aider à la retrouver.

  • Une chanson célèbre… Dans la forêt lointaine
  • Il l'a fait de Ole Konnecke (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre) Il l’a fait de Ole Könnecke (nouvelle fenêtre)

Burt s’est préparé. Mentalement. Physiquement. Il a tout vérifié. Encore et encore. Il a hésité. Il manquait quelque chose…Ah oui ! Prendre des forces. Ce n’est pas que Burt a tenté de reculer, non, non, il est juste allé chercher une banane. Il avait bien le droit. Tout de même, arrivé si près du but, peut-être que si ses amis ne l’avaient pas tous encouragé, Burt n’aurait pas osé. Mais ils ont crié BURT! parce qu’ils y croyaient. Et c’est là, et seulement là, que Burt s’est senti prêt. Et il l’a fait.

Quel ennui de rester sur sa branche toute la journée ! Notre oisillon en a assez et est bien décidé à apprendre à voler ! Et qui mieux que son papa peut lui enseigner ? Mais celui-ci, accaparé par ses obligations d’adulte, n’est pas toujours disponible pour répondre à ses interrogations répétées. Alors Petit oiseau est triste, il pleure, il s’énerve et ressent une multitude de sentiments contrastés. L’oisillon va se débrouiller tout seul pour inventer des réponses à ses questions. Un graphisme simple et efficace qui sert un texte où les questionnements propres à l’enfance sont habilement mis en scène.

 

Un album joyeux et chantant pour les enfants, qui s’amuseront avec délectation à répéter, une fois la page tournée, les mots lus par leur parent.

« Pie niche haut. Oie niche bas. L’hibou niche ni haut ni bas… ». Avec des illustrations simples et expressives, ce livre donne aux petits le goût du virelangue.

  • Mon oiseau se pose

Mon oiseau se pose sur les doigts de ma main

le petit gourmand picore tout le grain

Mon oiseau s’endort dans le creux de ma main

le petit frileux reste jusqu’au matin

Mon oiseau s’éveille prisonnier de ma main

Il s’enfuit bien vite il est déjà très loin

  •  Et pour finir Deux gros oiseaux  : comptine jeu de doigts par Marie Brignonne.

Merci à Marie L. et Françoise MG. pour leur contribution à cet article 🙂

Enregistrer

Le coin de La Médiathèque de mai est au jardin !

13 Mai

En ce mois de mai 2017, le coin de La Médiathèque vous propose de passer au jardin : romans et albums vous enchanteront par leurs couleurs et leur poésie. Et si vous vous sentez l’âme jardinière, apprenez la technique du mini jardin !

Avec beaucoup de retenue, ce roman islandais nous entraîne dans la quête identitaire d’Arnljotur, jeune garçon devenu père au hasard d’un soir. Celui-ci part redonner vie à une célèbre roseraie d’un monastère retiré, en souvenir de sa mère qui cultivait une variété rare de Rosa candida à huit pétales. Aidé de frère Thomas, vieux moine amateur de films d’art et d’essai, il découvre avec candeur la vie, le passage à l’âge adulte, la paternité. Le jardin du monastère oublié va reprendre vie peu à peu sous les doigts du jeune homme, comme si ce dernier redonnait sens à son propre jardin personnel. Un livre à la douce ambiance fleurie, qui traite simultanément du deuil, des relations humaines et familiales, et dont le charme opère incessamment. Mêlant à la fois pudeur et poésie, ce roman d’apprentissage nous offre une image très touchante de l’épanouissement personnel. Une jolie balade initiatique au pays des roses, dans un style à part, sans artifice et tout en délicatesse.

Cet album très original raconte aux plus jeunes comme aux grands la création des dernières œuvres de Matisse et comment le peintre a toujours été sensible à la nature. L’histoire nous apprend comment il inventa une nouvelle technique : les gouaches ou papiers découpés. Matisse nommait cette méthode « dessiner avec les ciseaux  » et ce procédé avait même rendu Picasso jaloux. La poésie du texte de Samantha Friedman, qui a participé à l’exposition consacrée à Matisse au MoMA, et les très belles illustrations de Cristina Amodeo en font un ouvrage passionnant.

À l’intérieur de ce livre très instructif sur le travail du peintre, nous découvrons en double page les originaux de l’artiste. Il créait d’ailleurs des compositions  de très grands formats pour avoir l’impression de se promener dans un véritable jardin.

Grâce aux couleurs, Matisse met en valeur la flore marine, les fleurs observées lors de son voyage à Tahiti, les abeilles ou encore les oiseaux. Entrez-vous aussi dans ces paysages végétaux.

Laissez-vous tenter par la découverte de Un grand jardin, album hors format, vert, très vert et inspiré. Tout commence au joli mois de mai avec le jardinier sans qui rien ne serait. N’imaginez pas trouver un documentaire technique dans cet ouvrage, fruit de la collaboration de deux passionnés : Gilles Clément, référence actuelle incontestée pour la nature et les jardins côté texte et Vincent Gravé, fan de Où est Charlie pour les illustrations. Vous ne trouverez pas de recettes, de gestes techniques à faire ou de méthodes à appliquer. Plutôt un cadeau pour toutes les générations présentes et à venir, aussi poétique que philosophique. Spécialistes en horticulture et jardins ou en littérature jeunesse ne se sont pas trompés en attribuant de multiples prix à ce livre déroutant (prix Émile Galle, Saint-Fiacre, Chapître Nature , Books and Seeds à Bologne).

Entre les deux créateurs, les rôles sont, chapitre après chapitre, bien répartis. Page de gauche, le plaisir (quand ce n’est pas la découverte !) des mots et des idées. Lui faisant face, page de droite, des illustrations oniriques à fouiller. De quoi ravir aussi bien les adultes que les enfants. De quoi méditer, rêver, seul ou accompagné.

Le jardinage, ce n’est pas qu’une affaire de plein air et de grands espaces ! Et si la nature s’invitait chez vous, en ville, sur votre balcon ou bien sur votre terrasse ? Et si vous osiez vous lancer dans la culture de ce que vous voulez manger ?

Avec Jardiner dans un 1 m2, l’entreprise semble facile grâce à une multitude de trucs et astuces présentés pour tirer le meilleur parti d’une petite surface : prendre de la hauteur en cultivant des plantes à la verticale, être créatifs en recyclant des objets pour en faire des contenants originaux, adopter le potager en carré surélevé qui assure des récoltes abondantes et savoureuses du printemps jusqu’à l’hiver. Des conseils sur le choix des fruits et des légumes à cultiver en fonction de la situation géographique ou de vos attentes, des propositions de projets pour optimiser le rendement de l’espace (tipi de concombres, bac à haricots, courgettes en sac, myrtillier en pot…) donnent fortement envie de se lancer dans l’expérience.

Adonnez-vous aux joies du jardinage et donnez à vos petits espaces un air de campagne !

Bonnes lectures 🙂

L’auteur jeunesse Wolf Erlbruch reçoit le prix ALMA 2017

9 Mai

Le prix ALMA (Astrid Lindgren Mémorial Award ou Prix commémoratif Astrid Lindgren) est la plus haute récompense destinée à un auteur jeunesse vivant : cette année, Wolf Erlbruch a été honoré par cette distinction majeure. Malgré un parti pris pour la difficulté tant par le choix des sujets que par leur traitement, Wolf Erlbruch est reconnu par les critiques et apprécié du jeune public. Ses ouvrages, écrits seul ou en partenariat avec d’autres, sont une invitation permanente à la découverte, certains parlent même «d’état d’âme » à la Erlbruch

© Wolf Erlbruch / Peter Hammer Verlag

Wolf Erlbruch met les questions essentielles de la vie à la portée des lecteurs de tous âges. Son oeuvre profondément ancrée dans une vision fondamentalement humaniste dépeint avec humour et chaleur les petites choses qui forment le grand Tout. Maîtrisant parfaitement son art, il s’appuie sur une longue tradition graphique, tout en ouvrant de nouvelles perspectives créatives. Wolf Erlbruch est un visionnaire appliqué.*

* Extrait de la plaquette de présentation du site du Prix Alma (en anglais-nouvelle fenêtre).

Plusieurs générations d’enfants du monde entier connaissent le titre emblématique racontant l’histoire De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête … (nouvelle fenêtre)

Avec ce succès mondial, Wolf Erlbruch, est dès le début de sa carrière, nominé et couronné par des prix nationaux et internationaux.

Ces récompenses vous indifférent ? Venez découvrir son atelier  :

Site de Wolf Erlbruch (nouvelle fenêtre)

Wolf Erlbruch a collaboré avec des auteurs contemporains marquants plutôt germanophones comme : Rafik Schami (nouvelle fenêtre),  Jürg Schubiger (nouvelle fenêtre), Lavie Oren (nouvelle fenêtre), ou encore Dolf Verroen (nouvelle fenêtre).  

Il travaille aussi seul, mais à chaque fois il choisit la difficulté. Soit par la forme picturale qui est très loin de l’imaginaire formaté Disney, ou encore par un texte délibérément poétique. Ainsi il n’hésite pas à s’emparer de Goethe…

Il ne cherche pas non plus la facilité dans les thèmes traités  : l’amour cannibale comme dans L’ogresse en pleurs (nouvelle fenêtre), le sens de l’existence dans La grande question (nouvelle fenêtre), la philosophie dans Le nouvel abécédaire, la différence dans Les cinq affreux (nouvelle fenêtre), la création du monde dans L’atelier des papillons ou encore l’autonomie et la liberté avec Remue ménage chez Madame K (nouvelle fenêtre).

Quelle que soit la difficulté, Professor Erlbruch reste « simple » et plein d’humour. Ce n’est pas Hans Bacher,  producteur designer dans l’industrie du film d’animation ( Dreamwolds ), camarade de promo de 1969 à 1974 qui dira le contraire . Sur son site One1more2time3’s Weblog (en anglais-nouvelle fenêtre) il retrace  30 ans de carrière  de Wolf Erlbruch :

Un auteur qui a su transformer en or tout ce qu’il a créé.

Y étiez-vous ? Premiers pas Premières pages du jour et de la nuit

27 Mar

Samedi 18 mars 2017, 15 bébés et leurs parents ont assisté à la séance mensuelle des tout-petits animée par les bibliothécaires, Premiers pas Premières pages  : au programme, le jour et la nuit… Chants, comptines et jeux de doigts, le soleil et la lune étaient au rendez-vous de cette belle matinée. Voici pour tous les bébés intéressés les titres de tous les livres qui leur ont été présentés, à lire et à relire… qu’il fasse jour ou nuit 🙂

Petite recette d’une bonne journée  : commencer avec Bonjour de Jeanne Ashbé (nouvelle fenêtre) puis chanter le réveil en lisant l’album Cocorico de Audrey Poussier (nouvelle fenêtre) .

Pour apprendre le nom des jours, réciter Le petit prince a dit  (nouvelle fenêtre) « la comptine enfantine mise en dessin » par Patrice Léo.

 

Continuer avec Une poule sur un mur de Stefany Devaux (nouvelle fenêtre) « La célèbre comptine suivie d’une belle berceuse : « L’était une p’tite poule grise qu’allait pondre dans l’église, pondait un p’tit coco que l’enfant mangeait tout chaud ! » Les illustrations de Stéfany Devaux sont un vrai feu d’artifices de couleurs tantôt gaies et toniques, tantôt avec des contrastes en demi-teintes particulièrement réussis. » (extrait de la présentation de l’éditeur) ou Tommy de bon matin de Suzanne Rotraux Brener (nouvelle fenêtre),  « une histoire douce pour les tout-petits, pour les aider à apprivoiser leur quotidien ».

Intercaler avec une comptine :

Toc, toc, toc, Monsieur pouce, es-tu là ?

Personne ! Toc, toc, toc,

Monsieur pouce, es-tu là ?

Chuuuut ! Je dors…

Toc, toc, toc, Monsieur pouce, es-tu là ?

Oui, je me lève !

Bonjour les enfants ! Bonjour Maman ! Bonjour Papa ! Bonjour grand Frère ! Bonjour petite Soeur !

Aaaaah les petits doigts sont bien réveillés, il est l’heure d’aller déjeuner !

En fin de journée, se préparer pour L’heure du bain illustrée par Jeanne Ashbé (nouvelle fenêtre).

Feuilleter Au lit tout le monde, (nouvelle fenêtre), un album d’Audrey Poussier qui explique que  » dormir avec son doudou, sa bouillotte, son traversin, ça arrive à tout le monde. Mais dormir avec sa boîte à outils, c’est un peu…bizarre… pourtant, ça peut être utile ! »

Avant de dormir, lire Fais dodo Colas mon petit frère de Delphine Grenier (nouvelle fenêtre), une version revisitée de la célèbre chanson où Colas aura bien du mal à s’endormir, car une fête se prépare pour l’anniversaire de Mamie Léonie…

Finir la journée de bébé avec une comptine Doucement s’en va le jour :

Doucement, doucement

Doucement s’en va le jour

Doucement, doucement

À pas de velours

La rainette dit

Sa chanson de nuit

Et le lièvre fuit

Sans un bruit

Dans le creux des nids

Les oiseaux blottis

Se sont endormis

Bonne nuit

Et ne pas avoir peur du noir grâce à Regarde dans la nuit, un album de Catherine Jousselme (nouvelle fenêtre) où « l’enfant peut compter, page après page, les éléments qui illuminent la nuit : 1 Lune, 2 yeux, 3 fenêtres, 4 phares de voiture, 5 lucioles et… des milliers d’étoiles »…

 

 

Un grand merci à Alvina C., Dominique S. Et Marie-Charlotte W. pour leur participation à cet article 🙂

La prochaine séance de Premiers pas Premières pages aura lieu le samedi 22 avril 2017 : inscription en ligne le samedi 1er avril sur le site de La Médiathèque (nouvelle fenêtre) ou au 01 47 15 73 40.

Loulou, une histoire de loup à La Médiathèque

10 Fév

Mercredi 1er février 2017, une séance spéciale de Ciné Contes a fait salle comble avec la projection de Loulou et autres loups, un film d’animation réalisé par Serge Elissalde et Marie Caillou, tiré de l’album Loulou de Grégoire Solotareff (Éditions de l’École des loisirs, 1989). Si vous l’avez manqué, pas de panique : bien d’autres loups vous attendent à La Médiathèque !

Parmi les livres qui traitent d’une amitié “contre nature”, on trouve, des loups qui s’acoquinent avec des lapins, mais aussi avec des cochons…

Le déjeuner des loups (nouvelle fenêtre) de Geoffroy de Pennart, Un monde de cochons (nouvelle fenêtre) de Mario Ramos ou encore Ami-ami (nouvelle fenêtre) de Rascal.

Il arrive que le loup soit remplacé par un renard : On a volé Jeannot Lapin (nouvelle fenêtre) de Claude Boujon. Ou par un dragon : La chasse au dragon (nouvelle fenêtre) de Jean-Luc Englebert et Andréa Nève. Voire par un tyrannosaure : L’ami du petit tyrannosaure (nouvelle fenêtre) d’Anaïs Vaugelade et Florence Seyvos…

 

promenons-nous-dans-les-bois-la-chorale-des-petits-ecoliers (Catalogue de la Médiathèque-nouvelle fenêtre)

Un album musical à écouter en ligne sur le site de La Médiathèque

Ou que les loups se promènent dans les bois en musique…

Promenons-nous dans les bois
Pendant que le loup n’y est pas
Si le loup y était
Il nous mangerait
Mais comme il n’y est pas
Il n’nous mangera pas
Loup y es-tu ? Entends-tu ? Que fais-tu ?
– Je mets mes chaussettes… etc

Il y a aussi d’autres histoires d’amitié entre des animaux et des enfants :

Évidemment,  le livre Loulou est disponible à La Médiathèque (nouvelle fenêtre), de même que le DVD du film Loulou et autres loups… : cinq histoires originales (nouvelle fenêtre) 

Merci à Marie-Charlotte W. pour la conception, la réalisation et les images de cet article 🙂

%d blogueurs aiment cette page :