Archive | Des livres pour les juniors RSS feed for this section

Y étiez-vous ? Premiers pas Premières pages du jour et de la nuit

27 Mar

Samedi 18 mars 2017, 15 bébés et leurs parents ont assisté à la séance mensuelle des tout-petits animée par les bibliothécaires, Premiers pas Premières pages  : au programme, le jour et la nuit… Chants, comptines et jeux de doigts, le soleil et la lune étaient au rendez-vous de cette belle matinée. Voici pour tous les bébés intéressés les titres de tous les livres qui leur ont été présentés, à lire et à relire… qu’il fasse jour ou nuit 🙂

Petite recette d’une bonne journée  : commencer avec Bonjour de Jeanne Ashbé (nouvelle fenêtre) puis chanter le réveil en lisant l’album Cocorico de Audrey Poussier (nouvelle fenêtre) .

Pour apprendre le nom des jours, réciter Le petit prince a dit  (nouvelle fenêtre) « la comptine enfantine mise en dessin » par Patrice Léo.

 

Continuer avec Une poule sur un mur de Stefany Devaux (nouvelle fenêtre) « La célèbre comptine suivie d’une belle berceuse : « L’était une p’tite poule grise qu’allait pondre dans l’église, pondait un p’tit coco que l’enfant mangeait tout chaud ! » Les illustrations de Stéfany Devaux sont un vrai feu d’artifices de couleurs tantôt gaies et toniques, tantôt avec des contrastes en demi-teintes particulièrement réussis. » (extrait de la présentation de l’éditeur) ou Tommy de bon matin de Suzanne Rotraux Brener (nouvelle fenêtre),  « une histoire douce pour les tout-petits, pour les aider à apprivoiser leur quotidien ».

Intercaler avec une comptine :

Toc, toc, toc, Monsieur pouce, es-tu là ?

Personne ! Toc, toc, toc,

Monsieur pouce, es-tu là ?

Chuuuut ! Je dors…

Toc, toc, toc, Monsieur pouce, es-tu là ?

Oui, je me lève !

Bonjour les enfants ! Bonjour Maman ! Bonjour Papa ! Bonjour grand Frère ! Bonjour petite Soeur !

Aaaaah les petits doigts sont bien réveillés, il est l’heure d’aller déjeuner !

En fin de journée, se préparer pour L’heure du bain illustrée par Jeanne Ashbé (nouvelle fenêtre).

Feuilleter Au lit tout le monde, (nouvelle fenêtre), un album d’Audrey Poussier qui explique que  » dormir avec son doudou, sa bouillotte, son traversin, ça arrive à tout le monde. Mais dormir avec sa boîte à outils, c’est un peu…bizarre… pourtant, ça peut être utile ! »

Avant de dormir, lire Fais dodo Colas mon petit frère de Delphine Grenier (nouvelle fenêtre), une version revisitée de la célèbre chanson où Colas aura bien du mal à s’endormir, car une fête se prépare pour l’anniversaire de Mamie Léonie…

Finir la journée de bébé avec une comptine Doucement s’en va le jour :

Doucement, doucement

Doucement s’en va le jour

Doucement, doucement

À pas de velours

La rainette dit

Sa chanson de nuit

Et le lièvre fuit

Sans un bruit

Dans le creux des nids

Les oiseaux blottis

Se sont endormis

Bonne nuit

Et ne pas avoir peur du noir grâce à Regarde dans la nuit, un album de Catherine Jousselme (nouvelle fenêtre) où « l’enfant peut compter, page après page, les éléments qui illuminent la nuit : 1 Lune, 2 yeux, 3 fenêtres, 4 phares de voiture, 5 lucioles et… des milliers d’étoiles »…

 

 

Un grand merci à Alvina C., Dominique S. Et Marie-Charlotte W. pour leur participation à cet article 🙂

La prochaine séance de Premiers pas Premières pages aura lieu le samedi 22 avril 2017 : inscription en ligne le samedi 1er avril sur le site de La Médiathèque (nouvelle fenêtre) ou au 01 47 15 73 40.

Loulou, une histoire de loup à La Médiathèque

10 Fév

Mercredi 1er février 2017, une séance spéciale de Ciné Contes a fait salle comble avec la projection de Loulou et autres loups, un film d’animation réalisé par Serge Elissalde et Marie Caillou, tiré de l’album Loulou de Grégoire Solotareff (Éditions de l’École des loisirs, 1989). Si vous l’avez manqué, pas de panique : bien d’autres loups vous attendent à La Médiathèque !

Parmi les livres qui traitent d’une amitié “contre nature”, on trouve, des loups qui s’acoquinent avec des lapins, mais aussi avec des cochons…

Le déjeuner des loups (nouvelle fenêtre) de Geoffroy de Pennart, Un monde de cochons (nouvelle fenêtre) de Mario Ramos ou encore Ami-ami (nouvelle fenêtre) de Rascal.

Il arrive que le loup soit remplacé par un renard : On a volé Jeannot Lapin (nouvelle fenêtre) de Claude Boujon. Ou par un dragon : La chasse au dragon (nouvelle fenêtre) de Jean-Luc Englebert et Andréa Nève. Voire par un tyrannosaure : L’ami du petit tyrannosaure (nouvelle fenêtre) d’Anaïs Vaugelade et Florence Seyvos…

 

promenons-nous-dans-les-bois-la-chorale-des-petits-ecoliers (Catalogue de la Médiathèque-nouvelle fenêtre)

Un album musical à écouter en ligne sur le site de La Médiathèque

Ou que les loups se promènent dans les bois en musique…

Promenons-nous dans les bois
Pendant que le loup n’y est pas
Si le loup y était
Il nous mangerait
Mais comme il n’y est pas
Il n’nous mangera pas
Loup y es-tu ? Entends-tu ? Que fais-tu ?
– Je mets mes chaussettes… etc

Il y a aussi d’autres histoires d’amitié entre des animaux et des enfants :

Évidemment,  le livre Loulou est disponible à La Médiathèque (nouvelle fenêtre), de même que le DVD du film Loulou et autres loups… : cinq histoires originales (nouvelle fenêtre) 

Merci à Marie-Charlotte W. pour la conception, la réalisation et les images de cet article 🙂

Histoires de galettes à La Médiathèque

8 Jan

Le 4 janvier 2017,  la galette était à l’honneur pour une séance spéciale et gourmande d’Acti-contes, un des Rendez-vous des Histoires du mercredi à La Médiathèque : au programme, comptines, chansons, contes et réalisation d’une couronne… mais aussi redécouverte de l’histoire de la galette.

Date de l’Épiphanie 2017

La date de la galette des rois, et donc de l’Épiphanie est toujours fixée 12 jours après Noël. Soit le 6 Janvier. Mais comme cette journée n’est pas fériée, pour mieux en profiter il a été décidé de la fêter le 1er ou 2ème dimanche de janvier. En 2017, la date de l’Épiphanie est ainsi le dimanche 8 janvier.

La galette des rois

Á l’époque des Romains, on fêtait les Saturnales. Ces fêtes duraient 7 jours et chacun avait le droit de faire ce qu’il voulait. C’est à ce moment- là qu’est venue la tradition de donner des gâteaux à ses amis.
Aujourd’hui, la tradition veut que pour le ‘Jour des rois’, on partage un gâteau appelé galette. Selon la région, il s’agit soit d’un gâteau feuilleté soit d’un gâteau brioché.
Dans cette galette est dissimulée une fève. Celui qui mange la part contenant la fève est déclaré roi. La coutume veut que le plus jeune de la famille se glisse sous la table pour désigner qui aura quelle part. Ainsi, personne ne peut tricher… On pose une couronne sur la tête du roi qui doit alors choisir sa reine (ou le contraire).
Dans certaines familles, on laisse de côté la « part du pauvre »  offerte le plus souvent au visiteur imprévu.

Pourquoi y-a-t-il une fève dans la galette des rois ?

jaime-la-galette-texte-chansonUne légende raconte que la fève serait née le jour où Peau d’Ane avait oublié sa bague dans un gâteau destiné au prince. En fait, son utilisation remonte certainement au XIIIe siècle. La fève existe sous de nombreuses formes et dans différentes matières, il y en a pour tous les goûts. Du haricot sec à la fève dorée à l’or fin 24 carats, on peut en trouver en plastique blanc ou, la plupart du temps, en porcelaine. La fève est devenue un véritable objet de collection ! Ainsi le Musée de Blain (ville de la Loire-Atlantique)  en conserve plus de 10 000. Les collectionneurs de fèves sont appelés les fabophiles.

Des livres pour tous les gourmands

Pour prolonger les joies de la galette, voici une sélection de livres disponibles dans toute bonne médiathèque, dont évidemment La Médiathèque de Levallois 🙂

Et pour les amateurs de pâtisserie, voici des recettes à expérimenter  : vous avez tout le mois de janvier pour tester !

Catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre

Les galettes royales de Su Sue

LISEUR remercie Marie-Charlotte W pour la conception, les textes et les images de cet article  🙂

Ça bouge à La Médiathèque : des livres animés !

29 Oct

Matières variées, tirettes, images surgissant entre les pages…  Les livres animés amusent les petits et font rêver les grands. Une sélection est désormais proposée à La Médiathèque de Levallois ! Profitez des vacances pour les découvrir.

ou-est-mon-camion-rachel-wellsEn avant les matières diverses et variées !

Tous les bébés aiment caresser : collantes, gluantes, brillantes, douces, piquantes, rugueuses, elles invitent à découvrir le monde du bout des doigts. Les éditions Usborne, par exemple,  savent qu’il n’est jamais trop tôt pour favoriser le goût du livre. Leur catalogue propose un large choix d’histoires parfaitement adaptées aux tout-petits.  Des parcours découvertes et ludiques pour s’initier aux livres par le biais des 5 sens .

ou-est-mon-singe-rachel-wells (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)ou-est-mon-chien-rachel-wells (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)

 

 

 

 

Attraper la tirette du bout des doigts pour tirer délicatement et découvrir les aventures de Monsieur Croc éditées chez Milan. crocVoici LE héros de la petite enfance.

Quelles sont ses aventures  disponibles à La Médiathèque ?

À vous de trouver !

 

 

Quand le petit grandit et devient plus habile…

Il soulève les rabats,  regarde dans les découpes à la recherche de surprises. Certains auteurs se sont fait une spécialité des livres animés et sont connus par plusieurs générations d’enfants.

l-homme-au-camion-bruno-munariBruno Munari, artiste italien  se montre très inventif pour  ses livres-objets.

dans-le-brouillard-de-milan-bruno-munari l-histoire-des-trois-oiseaux-bruno-munari gigi-a-perdu-sa-casquette-bruno-munari

Pour en savoir plus sur le travail de Bruno Munari , rendez-vous sur le site du SLPJ

Dans un autre style, ces ouvrages fascinent et attirent depuis plus de vingt ans et font frémir de peur  avec toujours autant de succès :

chhht-peter-utton la-maison-hantee-pienkovski

Juste pour vous mettre en appétit !


grenouille-qui-avait-une-grande-boucheQuand ce n’est pas pour exploser de rire avec les aventures de La Grenouille qui avait une grande bouche

Un classique indémodable !

 

 

Oui, les histoires racontées en 3D sont nombreuses et certains auteurs ont acquis une grande renommée :

David Pelham ou Chuck Murphy sont parmi ceux-là

Juste pour vous mettreEnregistrer

Enregistre

ou encore David Carter et ses Popup books

 

Et maintenant, bonnes lectures … animées !

Enregistrer

Enregistrer

« Demain, un nouveau monde en marche », un livre pour imaginer l’impossible ?

8 Oct

Crise écologique, économique, sociale et avenir dramatique, et si il y avait des solutions ? Complémentaire du film Demain de Cyril Dion et Mélanie Laurent, qui sera projeté dans le cadre de Cin’Eiffel + à La Médiathèque le dimanche 16 octobre 2016 (en présence du réalisateur),  le livre Demain, un nouveau monde en marche revient sur ces solutions et alternatives qui partout dans le monde existent.

demain-un-nouveau-monde-en-marche-dion-laurentQue vous ayez déjà vu le film, que vous prévoyiez de le voir à La Médiathèque (voir l’article du blog Cin’Eiffel Demain, le film, à La Médiathèque ) ou encore que vous soyez simplement curieux en quête d’un nouveau projet de société, ce livre est fait pour vous. Le nom de la collection Domaine du possible, créée par Cyril Dion, est à l’image du contenu de  cet ouvrage édité chez Actes Sud. En effet, c’est bien de cela dont il s’agit : tout ce qu’il est possible de faire, seul ou en communautés, de la plus petite à la plus large échelle pour essayer de changer le monde.

Écrit d’après le film et organisé en 6 grands chapitres, l’ouvrage en reprend les grandes thématiques. Expliquant les étapes du voyage extraordinaire qu’a été le tournage, il rappelle aussi la genèse et le facteur déclenchant de ce projet : une étude, Approaching a state shift in Earth’s biosphere (texte en anglais sur Researchgate.net), publiée en 2012 par 22 scientifiques annonçant que l‘humanité serait en grand danger de disparition d’ici à 2100 … Un constat scientifique qui fait froid dans le dos… et qui a fait réagir le réalisateur Cyril Dion, cofondateur avec Pierre Rabhi du mouvement Colibris, ainsi que Mélanie Laurent, l’actrice réalisatrice.

L’idée directrice du projet n’est pas de se désespérer ou de critiquer ce qui n’est pas fait ou mal fait, mais plutôt de voir quelles solutions existent de par le monde et s’en inspirer.

Car comme le dit le gouverneur de l’état de Washington Jay Inslee, cité par Anthony Barnosky (l’un des scientifiques qui a signé l’étude de 2012) :

 Nous sommes la première génération qui ressent l’effet du changement climatique mais certainement la dernière à pouvoir faire quelque chose.

Un livre pour sensibiliser et impliquer les adultes

Nous pouvons agir et des solutions existent. Tel est le propos du film, du livre, des auteurs mais aussi de tous les pionniers à l’origine de ces initiatives qui, mises bout à bout, peuvent construire le monde de demain.

Il ne nous reste pas beaucoup de temps. Nous avons peut-être vingt ans pour réorienter les choses dans la bonne direction. C’est un moment critique pour l’humanité.

D’après les auteurs et les personnes interviewées, le salut passe par des actions collectives : « si chacun de nous fait un petit peu, cette accumulation peut devenir une immense part du changement », explique le scientifique rencontré par Cyril Dion et Mélanie Laurent à Stanford.

Mais comment ? Alimentation, énergie, économie et politique, toutes les initiatives qui peuvent contribuer à changer de direction sont bonnes à prendre !

À tous ceux qui pensent que c’est impossible, Lester Brown, expert incontesté de la situation écologique mondiale et auteur notamment de Le plan B, pour un pacte écologique mondial en 2007, rappelle qu’à d’autres moments de notre histoire, les Cassandre ont aussi prédit que nous n’y arriverions jamais… Chiffres considérables, objectifs inatteignables, la solution est à l’époque venue alors d’un changement radical de priorités.

Alors pourquoi ne pas se lancer ? Ne serait-ce qu’en prenant véritablement conscience de la réalité et en observant les expériences lancées ici ou là dans tous les domaines ? Sachez que comme le film, le propos du livre est  volontairement subjectif : des initiatives existent, en voici les aspects positifs, loin du « oui, mais …  » qui ne permet pas d’avancer. La volonté des auteurs est d’être inspirants.

Si vous avez vu le film, vous pouvez vous demander pourquoi en avoir fait aussi un livre. Nous ne sommes pas dans les objectifs mercantiles du traditionnel « produit dérivé » pourtant, la déclinaison de la thématique du film sur d’autres supports emprunte au marketing la volonté d’accroître la notoriété et la popularité des idées avancées par les auteurs.

Peut-être faut-il aussi se rappeler que ce qui est écrit noir sur blanc marque les esprits… Quoique le pouvoir de l’image et donc la force du film soient incontestables. Sachant que tout ce qui est susceptible de nous aider à changer le monde est bon à prendre, que cela passe par l’image, l’écrit ou encore la musique.  Enfin, un des avantages du livre est ce qui vient de sa nature même : la possibilité de relire, revenir, approfondir, piocher au hasard, partir à la découverte et surtout imaginer. Pour peut-être essayer, chacun à notre mesure, de contribuer à créer une autre histoire et imaginer l’impossible…

Et parce qu’ils sont particulièrement concernés par l’avenir de notre monde, les plus jeunes ont une version adaptée de Demain.

Un livre pour les enfants à partir de 7 ans : Demain, Les aventures de Léo, Lou et Pablo à la recherche d’un monde meilleur !

demain-dion-laurent-actes-sud-junior (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)Raconté sous la forme d’un récit à la manière de certains romans pour préado, il reprend les grandes thématiques du projet en les déclinant en version junior.

Ainsi, à la faveur d’un pic de pollution qui l’empêche de vivre sa journée habituelle de petite Parisienne, une petite fille de 10 ans, Lou, prend conscience de l’état du monde et s’interroge. Elle s’interroge aussi sur l’attitude des adultes, en particulier de ses parents qui ne semblent pas bouleversés par la catastrophe annoncée… Avec son petit frère, elle les oblige à ouvrir les yeux. La famille part donc pour un voyage qui ira des pays nordiques à San Francisco en passant par Bristol, à la rencontre de ces gens qui croient que l’on peut faire autrement et réorienter les priorités.

Écrit avec une innocence peut-être surfaite, la candeur de ce regard d’enfant a  le mérite de poser les bonnes questions et de décrire l’engagement de nombreux adultes, sans insister sur la politique de l’autruche de certains. Exactement comme ces enfants qui remarquent le détail absurde et posent la question qui fâche…

Ce point de vue enfantin rappelle aussi avec insistance que ce seront les jeunes générations qui subiront le monde que leurs ainés leur laisseront et qu’ils sont sans doute les plus concernés par l’urgence du changement. On pourra être agacé par le ton « djeuns », la surabondance d’optimisme, ou les propos bourrés de bon sentiment et un peu moralisateurs, mais ne peut-on espérer que comme dans les contes, les héros sortent vainqueurs de cette épreuve ? Et si l’on accepte sans hésitation que dans les livres et les histoires pour enfants, tout y finisse bien, ne peut-on imaginer que l’histoire de notre monde tende lui aussi vers une issue positive ?

Alors oui, ce livre est optimiste, confiant, sans doute un peu utopiste, mais didactique, simple et amusant, et son intérêt est de nous obliger à nous poser la question : pourquoi ne fait-on pas autrement ? La version pour enfants est nécessaire car elle implique tout le monde, des plus petits aux plus âgés, montrant que l’on peut parler, réfléchir, agir et que les solutions passent par des actions concrètes.

En se mettant tous ensemble, on pourra faire des choses incroyables et réparer la planète. Parce que le monde de demain c’est le nôtre ! Non mais sans blague !

%d blogueurs aiment cette page :