Archive | Le coin de La Médiathèque RSS feed for this section

Le coin de La Médiathèque de février rend hommage à l’Histoire

18 Fév

Pour la 9ème édition du Salon du Roman Historique de Levallois (nouvelle fenêtre) qui aura lieu le dimanche 1er mars 2020, Le coin de La Médiathèque plonge dans l’Histoire avec un roman policier, un roman graphique, un album et un roman jeunesse. Les auteurs présentés seront parmi les 140 présents au Salon où ils dédicaceront leurs livres.

Petits meurtres au Caire de Olivier de Barde-Cabuçon (catalogue de La Médiathèque - nouvelle fenêtre) Petits meurtres au Caire de Olivier de Barde-Cabuçon / Éditions Actes sud (disponible en livre numérique à télécharger – nouvelle fenêtre)

Pour avoir sauvé la vie de Louis XV, roi de France, lors de l’attentat de Damiens (1757), le chevalier de Volnay obtient la charge de « Commissaire aux morts étranges » dans la police parisienne et devient le précurseur de la police scientifique. Toujours accompagné de son père « le moine hérétique », c’est au Caire (Égypte) que nous allons le retrouver pour cette 8ème enquête (qui peut être lue sans avoir lu les romans précédents), la plus exotique et probablement la plus inattendue et la plus inclassable. Chargés d’enquêter sur un double meurtre par les autorités locales, ces deux enquêteurs nous entraînent dans une Égypte ottomane musulmane, plongée dans les contes des Mille et Une Nuits, et encore pleine des dieux et des mythes de l’Égypte ancienne. Nos héros, acquis à l’esprit des Lumières alors capital en Occident, vont se laisser surprendre par des sensations inconnues et les mystères de l’Orient.

Lire Petits meurtres au Caire, c’est embarquer sur une felouque avec Shéhérazade

Furio !  de Gilles Baum et Chiara Armellini (catalogue de La Médiathèque - nouvelle fenêtre) Furio !  de Gilles Baum et Chiara Armellini (nouvelle fenêtre)  / Éditions des Éléphants

Deux rois, par fierté ou ennui, se narguent du haut de leurs donjons. Abusant de leurs pouvoirs, ils arment leur peuple et la surenchère commence…

Gilles Baum raconte presque sobrement ce déchainement de violence. Le choix d’une typographie violette interpelle. Volonté de faire référence à l’imagination ? Une histoire terriblement banale, quels que soient l’époque ou le lieu, même si dans la vraie vie, chacun jure : « plus jamais ça « . Il s’agit ici d’une guerre à l’ancienne avec machines infernales, projectiles, cavaliers, archers et fantassins. Au final, ni vainqueurs ni vaincus. Pour soutenir le propos, les illustrations de Chiara Armellini sont éclatantes. Des couleurs franches qui claquent et des formes qui rappellent étrangement les jeux des petits garçons d’antan : châteaux de briques, jeux de balles et ballons, de cours de récréation, cacophonie. Une histoire qui se termine là où elle avait commencé dans la provocation et le jeu.

Une histoire pour jouer, imaginer le pire et surtout, maintenir la paix.

Le Rapport W, infiltré à Auschwitz  de Gaétan Nocq (catalogue de La Médiathèque - nouvelle fenêtre) Le Rapport W, infiltré à Auschwitz  de Gaétan Nocq (nouvelle fenêtre) / Éditions Daniel Maghen

Gaétan Nocq a réalisé un gros travail de documentation afin de reproduire au mieux les scènes et l’environnement du camp d’Auschwitz. Inspiré d’archives et du Rapport Pilecki , ce roman graphique suit l’officier Witold Pilecki, sous son faux nom Tomasz Serafinski, infiltré dans le camp d’Auschwitz à partir de 1940 afin de monter un réseau de résistance polonais. Les années passent et les conditions de vie dans le camp se détériorent, de plus en plus de prisonniers arrivent, des bâtiments sont construits pour agrandir le camp : la solution finale a été enclenchée. W. Pilecki a de plus en plus de difficultés à maintenir son réseau de résistance, son matricule est le 4859 et les nouveaux arrivants sont tatoués au-delà de 105 000. Les SS recherchent activement les résistants et leurs soupçons vont naturellement vers les petits numéros, les prisonniers qui sont dans le camp depuis plusieurs années. Les dessins et les couleurs de Gaétan Nocq sont très épurés, les fonds sont principalement blancs et les personnages et décors déclinent une couleur par scène. On admire les gros plans sur des détails de la vie quotidienne et les vues aériennes du camp et de la campagne.

Une bande-dessinée remarquable par ses illustrations et qui frappe par son histoire, une lecture à ne pas manquer !

À l'aube du D-Day de Nathalie Le Cleï (catalogue de La Médiathèque -nouvelle fenêtre) À l’aube du D-Day de Nathalie Le Cleï (nouvelle fenêtre )/ Éditions Oskar

En mai 1944, la France est en guerre avec l’Allemagne depuis quatre ans et  les alliés préparent le débarquement en Normandie pour la libérer. Les deux héros de cette histoire sont cousins mais ne se connaissent pas : Hans est allemand et aide à l’édification du « mur de l’Atlantique » (système de fortification destiné à empêcher l’invasion des Alliés depuis la Grande-Bretagne), Robert, lui est américain et se trouve en Angleterre pour participer au débarquement libérateur. Hans et Robert ont 16 ans et sont déjà soldats.

L’histoire commence le dimanche 28 mai 1944 et se termine dix jours plus tard, le 6 juin, premier jour de la bataille de Normandie, connue sous le nom de code Overlord. Ainsi au fil des pages vont se succéder en alternance le récit de chacun des deux jeunes soldats relatant cet évènement historique de leur point de vue.

À la fin, l’auteur propose au lecteur un épilogue de quelques pages : et si le jour J avait été différent ?… L’Histoire n’est jamais écrite d’avance.

Merci à Marianne V., Nathalie F., Fanélie B. et Marie-Charlotte W. pour leur participation à la rédaction de cet article 

Le coin de La Médiathèque de janvier 2020 ouvre grand ses oreilles

9 Jan

Si lire davantage fait partie de vos bonnes résolutions et que vous pensez avoir du mal à concrétiser ce vœu, pourquoi ne pas ouvrir grand vos oreilles et tout simplement écouter ? En ce début d’année, le coin de La Médiathèque vous propose une sélection de livres audio à emprunter ou à écouter en ligne ou, quels que soient votre âge ou vos envies de lecture.

La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben, lu par Thibault de Montalembert (catalogue de La Médiathèque - nouvelle fenêtre) La vie secrète des arbres de Peter Wohlleben, lu par Thibault de Montalembert (nouvelle fenêtre). Éditions Audiolib

À travers cet ouvrage passionnant et instructif, le garde-forestier allemand Peter Wohlleben nous fait partager sa passion des arbres tout en s’appuyant sur des connaissances scientifiques. Best-seller dans le monde et traduit dans une trentaine de langues, La vie secrète des arbres permet de découvrir un monde méconnu et de réfléchir sur son environnement. Ainsi, on apprend que les arbres forment une société, communiquent entre eux, s’entraident, se protègent les uns les autres. L’auteur nous parle de l’intelligence des arbres et de leur capacité à fonctionner comme les communautés humaines. Récompensée du grand Prix Audiolib en 2018, la version audio de cet ouvrage (pas moins de 7 heures d’écoute), lu par Thibault de Montalembert, acteur-comédien et très grand lecteur, est complémentaire de la lecture de ce document. Les explications techniques et scientifiques, les noms parfois compliqués méritent que l’on s’imprègne de la version écrite.

Courir de Jean Echenoz lu par l’auteur (catalogue de La Médiathèque - nouvelle fenêtre) Courir de Jean Echenoz lu par l’auteur (nouvelle fenêtre). Éditions  Audiolib

Si lire la prose de Jean Echenoz est un ravissement, tant sa plume fluide nous enveloppe et nous entraine dans un univers très accessible et teinté d’humour, l’écouter lire lui-même son texte l’est tout autant.

Courir est la biographie romancée du grand coureur Emil Zatopek né en 1922 en Tchécoslovaquie, que rien ne prédestinait à la course à pied et qui régna sur le 5 000 m, le 10 000 m et le marathon, raflant les médailles d’or de ces disciplines aux Jeux olympiques d’Helsinki, en 1952… Confronté aux incohérences liées au régime d’Europe de l’est de l’époque, son parcours est loin d’être simple. On le suit trimant dans les usines Bata, ou servant l’armée Tchèque avant d’en venir à la course à pied plutôt par hasard. Il est d’abord remarqué dans les compétitions locales ; très vite sa notoriété devient internationale en pulvérisant tous les records du monde y compris ceux des Jeux olympiques d’Helsinki. En pleine guerre froide, Emil Zatopek, alors surnommé « la locomotive tchèque » est tributaire de son gouvernement qui décide pour lui de ses compétitions. Et Emil ne se rebelle pas, il accepte, semblant traverser les évènements pour satisfaire sa passion.

On est terrifié par le destin tragique et absurde de ce coureur broyé par les Russes qui réprimèrent tous les acteurs du printemps de Prague.

Un roman court magnifiquement conté qui réjouira les amateurs de running ou non.

Timouk, l’enfant des deux royaumes, un conte musical de Yun Sun Limet (catalogue de La Médiathèque -nouvelle fenêtre) Timouk, l’enfant des deux royaumes, un conte musical de Yun Sun Limet, sur une musique composée par Guillaume Connesson, raconté par Marie Gillain (nouvelle fenêtre). Éditions Didier jeunesse

Une ouverture qui nous plonge dans une ambiance mystérieuse avant d’entendre la voix posée et calme de Marie Gillain qui introduit l’histoire. Puis la musique devient plus légère et se coupe à chaque narration. Cela permet au lecteur d’apprécier la composition de Guillaume Connesson, tantôt rapide et joyeuse, tantôt triste et lente, et de se concentrer sur l’histoire quand il entend la voix de Marie Gillain. Chaque page est un chapitre et chaque chapitre correspond à un changement de musique. À chaque fois, la mélodie est en osmose avec les actions du personnage ce qui nous permet d’entrer complètement dans le récit. On suit les aventures de Timouk, jeune prince qui se réveille un matin et trouve le château désert. Privé de la parole, Timouk part à l’aventure à travers la ville et le zoo et fait la rencontre d’un gardien qui sait jouer du piano… Parviendra-t-il à travers la musique à retrouver la parole ?

Monsieur Renard à la pipiliothèque (site de La Médiathèque - nouvelle fenêtre)Monsieur Renard à la pipiliothèque, à écouter ou à lire sur le site de La Médiathèque  via Storyplayr (nouvelle fenêtre)

Un renard affamé poursuit une souris qui lui ferait un bon festin… Or, celle-ci plus rusée que ce dernier se faufile dans un trou sombre et l’entraîne dans un endroit mystérieux avec des étagères partout….. une pipiliothèque ? Mais non une bi-blio-thè-que,  lui explique la souris.

Pour ne pas se faire dévorer, le rongeur dodu qui a l’habitude des lieux,  explique au renard deux  règles essentielles  : « il est interdit de manger » et « on ne doit pas déranger les autres »…. Grâce à cette balade nocturne, le renard va découvrir les nourritures de l’esprit, les joies de la lecture et tous les voyages au pays de l’imaginaire où les livres nous transportent.

Cette histoire succulente et truculente est à savourer sur la bibliothèque numérique Storyplayr accessible sur le site de La Médiathèque. Sur cette plateforme vous avez la possibilité de lire, d’écouter  et  même d’enregistrer votre propre version de l’histoire.

Merci à Marie-Odile S., Sylvie Z., Fanélie B. et Marie-Charlotte W. pour leur contribution à cet article.

 

Le coin de La Médiathèque de décembre se prépare pour les fêtes

23 Déc

À quelques jours des fêtes, le coin de La Médiathèque effectue ses derniers préparatifs avec des recettes de douceurs, du bricolage déco ainsi que de belles histoires pour comprendre ce que représente la fête de Noël dans le monde entier.

Gâteaux de Noël : du sablé à la bûche : toutes les techniques en pas à pas (catalogue de La Médiathèque- nouvelle fenêtre) Gâteaux de Noël : du sablé à la bûche : toutes les techniques en pas à pas (nouvelle fenêtre) pour se régaler de Marie-Laure Tombini / Éditions Mango

Pour les fêtes, difficile de passer à côté de ces desserts qui font partie de la tradition de Noël ! Mais hélas vous ne vous sentez pas un talent de pâtissier …

N’ayez plus de craintes : ce livre de recettes est fait pour vous.  En le  feuilletant, vous n’aurez qu’une envie : faire vous-même vos bûches, vos truffes, vos mignardises, vos petits sablés et pourquoi pas,  une magnifique maison de pain d’épices !

Côté technique, aucun souci : toutes les recettes sont illustrées par des photographies montrant chacune des étapes, de quoi suivre la recette pas à pas, sans oublier un petit conseil destiné à chacune d’elles.

Tout y est : pétrissage, montage, nappage, glaçage, façonnage pour un apprentissage sans ratage !

Déco de Noël en couture créative (catalogue de La Médiathèque - nouvelle fenêtre) Déco de Noël en couture créative (nouvelle fenêtre) de Petra Hassler-Mattes / Éditions de saxe

Noël arrive à grand pas. Pourquoi ne pas réaliser soi-même cadeaux et décorations pour les fêtes ?

Avec quelques chutes de tissus aux couleurs de Noël, boutons, perles et paillettes et un peu d’imagination, ce livre vous permettra de fabriquer différents objets à coudre à la machine ou à la main. Grâce aux explications claires et détaillées, vous pourrez réaliser d’adorables lutins barbus, un sapin de noël en étoiles ou bien encore un calendrier de l’Avent aux couleurs vives. Une liste de fournitures, des gabarits et des astuces facilitent la réalisation de chaque objet. Cadeaux, décorations de table, tous les projets sont inspirants et vous permettront de créer un Noël joyeux, ludique et créatif !

Olivia prépare Noël (catalogue de La mMédiathèque - nouvelle fenêtre) Olivia prépare Noël (nouvelle fenêtre) de Ian Falconer / Éditions  Seuil Jeunesse

C’est la veille de Noël, et il reste encore tant de choses à préparer ! Heureusement Olivia, l’adorable petite cochonne de Ian Falconer, est là… et elle aide aux préparatifs, pleine d’entrain et maladroite : décorer le sapin, dresser la table, faire les courses et attendre le passage du père Noël pour ouvrir enfin les cadeaux.

L’album nous plonge avec Olivia, la malicieuse, dans l’attente et l’effervescence de Noël : on s’enthousiasme, on trépigne avec elle, et on s’amuse des réactions de ses parents,  tantôt indulgentes ou désemparées face aux bêtises de notre héroïne.

Les illustrations, en noir et blanc, très épurées, et rehaussées de touches colorées, les photomontages insérés çà et là, et les rabats participent à rendre cet album plein de peps et de bonne humeur.

Drôle et tendre à la fois, Olivia prépare Noël est une histoire de famille, de complicité, d’attente et bien sûr de magie de Noël…

Noel de Stéphanie Ledu (catalogue de La Médiathèque -nouvelle fenêtre) Noël (nouvelle fenêtre) de Stéphanie Ledu /  Éditions  Milan

Fêter Noël est une tradition dans de nombreux pays : après un bref rappel historique, ce documentaire explique les différents préparatifs qui accompagnent Noël ainsi que les légendes et les coutumes qui l’entourent. Quelle est l’origine de cette fête, qui a eu l’idée du calendrier de l’Avent, que symbolise la bûche glacée…?

Tous les temps forts que va rencontrer l’enfant pendant cette période sont présents : catalogues de jouets, lettre au Père Noël, marchés de Noël, chants, sapin, réveillon… On y voit aussi le Père Noël ainsi que ses variantes dans d’autres pays.

Assorties de textes courts, les illustrations vivantes et colorées mettent en scène avec beaucoup de pédagogie à la fois l’aspect religieux, culturel, festif et familial de l’évènement.

Un livre pour les enfants de 3 à 6 ans pour connaitre et comprendre la fête de Noël dans le monde entier.

Le coin de La Médiathèque de novembre s’interroge sur la démocratie

27 Nov

À l’occasion de la première des Rencontres de Liseur de la saison 2019-2020 qui aura lieu le samedi 30 novembre 2019 avec une conférence de Loic Blondiaux intitulée « La démocratie aujourd’hui, où en est-on ? », le coin de La Médiathèque de novembre se penche sur la démocratie avec un essai, un roman, un film et un album pour enfants.

Les démocraties sont-elles devenues ingouvernables ? Les citoyens se sentent toujours trahis par des dirigeants qu’ils ont élus et qui ne parviennent plus à les satisfaire. Le philosophe Pierre-Henri Tavoillot voit dans la montée des populismes, des mouvements libertaires, des gilets jaunes, des communautarismes et dans la progression inexorable de l’abstention, corollaire du désintérêt pour la chose publique, la manifestation d’une triple déception : celle de la représentation, celle de l’impuissance et du déficit de sens de l’action publique.

En s’appuyant sur les nombreuses expériences de démocratie du monde moderne – la votation suisse, la démocratie Internet, la démocratie participative –, l’auteur enquête sur les moyens de sortir de la crise de la représentation, mais sans nous réveiller en régime autoritaire.

Dans ce traité d’art politique extrêmement documenté, il nous interpelle notamment sur ce qui fait « l’obéissance volontaire » et plaide pour des citoyens « adultes », qui assument les deux parties du mot démocratie : le peuple (démos) mais aussi le pouvoir (cratos). Un essai revigorant qui aiguisera à coup sûr votre esprit critique de citoyen du XXIème siècle…

Dans ce roman, l’auteur a voulu montrer combien la pensée de Socrate est moderne et actuelle. Né au Vème siècle à Athènes, Socrate est considéré comme l’un des premiers philosophes : il définit la place de la philosophie dans la cité en même temps que son rôle. La philosophie devient une façon de vivre sa vie. En découvrant la vie de Socrate, de ses premières années jusqu’à sa mort, nous apprenons une mine d’informations sur la vie à Athènes en 470 av. J.-C. et aussi sur la pensée de ce philosophe antique. Ce roman invite à réfléchir sur la démocratie. Comme il y a 2 500 ans, Socrate nous convie à interroger le monde, à poser des questions. Il rappelle que nous avons le devoir d’être libre en démocratie, libres de penser, de critiquer et de nous méfier des opinions toutes faites. Car comme l’écrit Christopher Bouix, « Socrate rêve d’une cité gouvernée non par des hommes de pouvoir mais par des hommes de pensée ». À lire à partir de 15 ans.

Un peuple et son roi est une grande chronique historique et humaine de la Révolution française, qui débute lors de la prise de la Bastille et s’achève le 21 janvier 1793 avec l’exécution de Louis XVI. Le film est à la fois une fiction passionnante et une véritable leçon d’histoire. Pierre Schoeller a rassemblé une énorme documentation sur l’époque afin de restituer l’esprit de 1789 et le rôle décisif des hommes du peuple (et peut-être surtout des femmes) dans l’instauration tumultueuse de la République. Le cinéaste reconnait être passionné par le fait politique : il s’est employé à faire revivre l’origine et les fondements de la démocratie afin de mieux cerner notre histoire et comprendre les crises insurrectionnelles actuelles.

Depuis dix ans, les éditions La ville brûle s’engagent « pour dire le monde et agir sur lui ». En éditant l’album On n’est pas des moutons, Claire Cantais et Yann Fastier répondent sans aucun doute à cet engagement. Tous deux utilisent des expressions françaises, impliquant des animaux pour revendiquer haut et fort le droit de comprendre, de penser, de réfléchir, de se révolter, de ne pas répondre aux dictats, sans pour autant être hors norme. Si toutefois, le message n’était pas bien saisi, en fin d’album, des portraits d’enfants  ne répondant pas tout à fait aux attentes des adultes illustrent avec beaucoup de justesse le propos : libres de s’affirmer, libres de contredire, libres d’aimer ou pas, libres de dire, libres de se démarquer en tant qu’individu…

La technique utilisée pour les illustrations, celle du papier (aux teintes vives) découpé puis collé, ajoute une touche d’originalité à cette histoire qui est en réalité l’histoire de chacun de nous.

Un ouvrage qui devrait aider les enfants dès 4 ans à avoir confiance et assumer leurs différences dans le respect des autres.

Merci à Céline L., Marie-Odile S., Marianne V. et Nathalie F. pour leur contribution à cet article.

Le coin de La Médiathèque d’octobre 2019 cultive l’imaginaire

30 Oct

Le 12 octobre dernier, La Médiathèque était en fête avec la désormais traditionnelle Soirée à La Médiathèque, dont le thème cette année était l’imaginaire : escape game, blind test, fresque collective, voyage virtuel ou ombres dessinées, vous avez été nombreux à participer à ce grand moment festif et joyeux. Pour prolonger encore un peu cette ambiance créative et ludique, Le coin de La Médiathèque d’octobre vous propose un parcours dans les méandres de l’imagination auquel vous ne saurez échapper !

L'étrange bibliothèque de Murakami (catalogue de La médiathèque - nouvelle fenêtre) L’étrange bibliothèque (nouvelle fenêtre) de Haruki Murakami et Kat Menschik. Éditions Belfond

Un jeune homme venu emprunter des livres à la bibliothèque est séquestré par un inquiétant vieil homme dans une cellule où il doit lire trois ouvrages volumineux jusqu’à les connaître par cœur. Alors le vieil homme lui ouvrira le crâne pour aspirer son cerveau riche de connaissances. Aidé de l’Homme-Mouton, sorte d’esclave bienveillant que la peur prive de liberté et d’une petite fille muette à la beauté saisissante, l’adolescent va tenter de s’échapper de l’étrange bibliothèque.

Fantastique, bizarre, angoissant comme un cauchemar. Sombre comme les illustrations de Kat Menschik tout en sépia ou noir et blanc.

 

Child of light (catalogue de La médiathèque - nouvelle fenêtre)

Aurora, l’héroïne de ce jeu, est une jeune princesse qui tombe dans un profond sommeil. Elle se réveille dans un monde merveilleux : le Royaume de Lémuria.  Réinterprétation moderne des contes de fées, Child of Light est un jeu de rôle (Role Playing Game) qui invite à explorer un univers magique et féérique.  Aidée d’une luciole et de pouvoirs magiques, Aurora devra sauver Lémuria des maléfices de la Reine Noire en combattant des créatures obscures qui ont dérobé le soleil, la lune et les étoiles.  Le joueur plongera dans une épopée aux décors magnifiques, telles des aquarelles, tout en participant à des combats et en résolvant des énigmes. Composée par l’artiste Cœur de pirate, la musique contribue à l’ambiance onirique du jeu. Développé par le studio Ubisoft Montréal (Assassin Creed), le dialogue de Child of Light est écrit en vers, comme un poème.

Cet album est le 3ème tome de la série Les Ogres-Dieux, saga gothique magnifiquement illustrée à la trame narrative passionnante. Le 1er  tome suit les aventures de Petit, fils du Roi-Ogre, un géant : dans un monde peuplé d’ogres géants et d’hommes, il cherche à échapper à la fureur de son père qui souhaite s’en débarrasser du fait de sa petite taille. Le 2ème  tome s’intéresse à l’histoire des hommes et en particulier à celle de Yori, un demi-sang né de l’union entre le roi et l’une de ses favorites. Les ambitions dévastatrices de Yori le poussent à écraser tous ses opposants pour enfin devenir chambellan au service du Roi-Ogre. Le 3ème  tome introduit un nouveau personnage bien marginal et révèle certains secrets entourant les origines des géants…

Les amateurs d’univers proches du Trône de fer et du Seigneur des anneaux ne seront pas déçus par la construction du récit qui réussit à croiser les destins de tous ces personnages entre intrigues familiales, héritages et déterminisme social. Un chef d’œuvre visuel et d’imagination qui mérite d’être relu plusieurs fois.

L’histoire est racontée  par  Jack, un corbeau, qui est devenu l’ami et le guide de Cornélia, une jeune fille aveugle qui vit dans un orphelinat avec sa meilleure amie Virginia. Depuis leur enfance, les deux amies sont attirées tous les soirs dans la forêt qui longe le bâtiment de l’institution où se trouve un anneau magique : le posséder va menacer leur amitié… À l’adolescence, Cornélia va être ensorcelée par un homme cruel qui va faire d’elle une sorcière et l’éloigner de ses amis. La force de leur amitié parviendra à briser le sortilège. Les auteurs, mêlant légendes médiévales et mythologies nordiques, nous conduisent dans ce monde imaginaire.

Un conte envoûtant servi par une écriture tout en poésie et par de magnifiques illustrations empreintes de douceur et mélancolie.

Merci à Sylvie Z., Fanélie B., Marie-Odile S., Valérie N. pour leurs contributions à cet article.

%d blogueurs aiment cette page :