Archive | Lectures de voyage RSS feed for this section

Connaissez-vous le tourisme littéraire ?

3 Déc

Le tourisme littéraire constitue une forme de tourisme culturel qui a le vent en poupe, et qui fait référence à la visite de lieux fréquentés par un auteur ou encore à ceux dont il est fait mention dans ses livres. Ces «pèlerinages» servent à rendre hommage à l’écrivain ou à retrouver l’ambiance particulière d’un moment spécifique, d’un livre donné, ou mettre ses pas dans ceux d’un auteur inspirant.

Quelques exemples marquants

En France ( à Paris ) la saga à succès Vernon Subutex (nouvelle fenêtre) de Virginie Despentes a inspiré une flopée d’articles sur « les incontournables du 19e arrondissement de Vernon » permettant aux personnes qui ont aimés le livre de s’imprégner du personnage.
Au Japon ( à Tokyo), il est organisé une balade sur les traces d’Haruki Murakami retraçant par exemple une partie du parcours des protagonistes du roman  les amants du Spoutnik (nouvelle fenêtre), précisément à l’université Waseda ou dans le parc Inokashira.

En Ecosse (à Edimbourg), le spoon café où la jeune J.K.Rowling a imaginé les aventures d’Harry Potter (nouvelle fenêtre) est pris d’assaut.
De même que Ian Rankin et son inspecteur Rebus (nouvelle fenêtre) dont les enquêtes se situent au cœur de la capitale écossaise, a inspiré un «Rebus Tour» dans la capitale, s’arrêtant devant l’appartement, le siège de la brigade criminelle ou les bars préférés du célèbre inspecteur écossais.  En vingt-cinq ans d’existence, Rebus a mené 17 enquêtes, traduites en 26 langues et ses investigations connaissent un grand succès. Retrouvons-le par exemple dans Cicatrices (nouvelle fenêtre) où une enquête des Affaires internes (l’équivalent de notre IGS) vise l’inspecteur Rebus…

En Italie (à Naples), la saga que tout le monde s’arrache L’amie prodigieuse (nouvelle fenêtre) d’Elena Ferrante a entrainé un regain d’intérêt pour la ville. Le livre étant une peinture de la société italienne moderne du XXe siècle, les voyageurs veulent voir par eux-mêmes l’adéquation entre les lieux, les couleurs et les odeurs perçus dans la saga.
Quant à  la Venise de Donna Leon, elle remporte depuis des années un vif succès grâce aux aventures du commissaire Brunetti, par exemple Brunetti en trois actes (nouvelle fenêtre) ce qui vient également de l’actualité dans laquelle les enquêtes s’inscrivent. L’auteur nous montre une Venise éloignée des touristes, une Venise réelle, enjeu de luttes de pouvoir administratif, financier et politique. Elle y décrit la corruption passive et active sous l’ère Berlusconi et jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Monti.
L’Islande, l’Irlande et la Croatie ont servi de théâtre pour la saga a succès de Game of Throne, inspirée du roman de George R.R. Martin : Le trône de fer (nouvelle fenêtre) où les tour-operators du monde entier proposent d’arpenter les lieux de tournage,
La Suède (Stockolm) a largement bénéficié de l’écriture de Stieg LARSSON et de sa promenade «  sur les traces de … » pour son Millenium (nouvelle fenêtre). La ville d’Ystadt a aussi son parcours de mémoire sur les traces de l’inspecteur Wallander d’Hennig Mankell.

Pour suivre sur la carte  les différents endroits inspirant les auteurs suivez la Google maps (nouvelle fenêtre)

 

 

 

Malgré son succès, cette approche littéraire du grand public reste considérée comme un peu suspecte par les acteurs culturels publics français qui revendiquent plutôt la conservation et la préservation à des fins mémorielles. Cette approche plus culturelle et plus frileuse contraste avec l’approche anglo-saxonne plus floue et qui exploite l’engouement pour les best-sellers portés par les adaptations cinématographiques à gros budgets.

Pour aller plus loin :  l’article très approfondi du numéro 117 de Mappemonde, la revue trimestrielle sur l’image géographique et les formes de territoire :  « Du roman policier au territoire touristique. Ystad, Stockholm: enquête sur les phénomènes Wallander et Millénium « (nouvelle fenêtre) qui s’interroge sur la façon de « faire d’un roman noir et par essence critique un outil de valorisation territoriale ».

À venir sur Liseur : Des destinations en quête d’auteurs.

Idées lectures, l’Asie à travers la littérature (1)

21 Mar

Le printemps est arrivé avec ses floraisons, ses parfums et ses premières belles journées, alors, préparer ses prochaines vacances met du baume au cœur et permet d’entamer la rêverie autour de ces paysages, décors urbains exotiques et populations attachantes. Projetez-vous grâce à ce billet : découvrez avec plaisir des lieux que vous parcourrez et faites surgir des odeurs, des atmosphères de cet ailleurs.

Les bibliothécaires vous font partager leurs romans et bande-dessinées préférés sur la Birmanie, la Thaïlande et le Cambodge.

Le Myanmar

Voici la Birmanie, un pays qui sera différent de tous ceux que tu connais. Rudyard Kipling

La Birmanie a inspiré de nombreux auteurs occidentaux, y compris deux lauréats du Prix Nobel de Littérature. Cependant sa richesse littéraire est voie de disparition aujourd’hui…

Pour vous donner envie, voici deux chroniques extraites de la rubrique info du site d’Arte Birmanie : à lire et à voir (nouvelle fenêtre), du 9 octobre 2015.

Le Palais des miroirs de Amitav Ghosh (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre) Le Palais des miroirs (nouvelle fenêtre), Amitav Gosh, 2002

Une magistrale saga familiale qui s’ouvre sur l’exil des derniers souverains birmans vers l’Inde en 1885, raconte le sort des ouvriers agricoles indiens venus trimer dans les plantations de caoutchouc en Birmanie et se clôt sur un rassemblement autour de la maison d’Aung San Suu Kyi. Amitav Gosh est un célèbre écrivain indien, multi-primé pour sa vision critique et détaillée du système colonial en Asie.

Chroniques birmanes (nouvelle fenêtre), Guy Delisle, 2007Chroniques birmanes de Guy Delisle (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)

Le dessinateur québécois s’est fait connaître par les chroniques de sa vie d’expatrié dans plusieurs pays en développement, au gré des missions de sa femme Nadège, collaboratrice de Médecins sans frontières. Dans cet album sur la Birmanie où il a passé quatorze mois, il croque avec humour ses désillusions au quotidien, son rôle de père, l’absurdité du régime dictatorial, les rumeurs qui circulent, les scandales de drogue ou de corruption, son obsession pour la maison d’Aung San Suu Kyi où la figure de l’indépendance a été assignée à résidence pendant quinze ans.

À lire également le désormais classique de Joseph Kessel La vallée des rubis (nouvelle fenêtre).

La Thaïlande

La Thaïlande n’est pas seulement un pays de plages et de temples somptueux. Au-delà des clichés, une littérature fascinante ne demande qu’à se faire connaître, et une pléiade d’auteurs talentueux propose des œuvres de qualité.  Extrait d’un article d’ActuaLitté de Clément Solym du 18/04/2011 (nouvelle fenêtre) .

cafe-lovely de R. Lapcharoensap (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)

Café Lovely (nouvelle fenêtre), R. Lapcharoensap, 2005

Extrait des avis de La Médiathèque – Florence B.

Saviez-vous vous que les « farangs » ne sont intéressés comme le dit la mère de Luk que par « le cul et les éléphants » ? Le ton de ces nouvelles est donné dès le premier récit ! La Thaïlande souffre encore de cette image consumériste, mondialisée et du tourisme sexuel mais dans ces nouvelles pleines d’humour, de tendresse, d’émotion, de tristesse, le lecteur va découvrir une autre Thaïlande. L’originalité de ces nouvelles vaut surtout pour leur dimension sociologique. On y découvre dans Café Lovely, qui donne le titre à ce recueil,  les relations entre deux frères livrés à eux-mêmes, dans Tour au paradis, le voyage à Koh Lukmak d’une mère bientôt aveugle et de son fils, dans Priscilla la Cambodgienne, l’accueil fait par les Thaïs aux immigrés cambodgiens avec l’image frappante de Priscilla et de ses dents en or ou encore dans la dernière et certainement la plus aboutie de ses nouvelles : Combat de coqs, l’histoire d’un homme qui, par les défaites essuyées par ses coqs au combat, entraîne sa famille dans la déchéance.

La maturité et la lucidité exprimée ici, par Rattawut Lapcharoensap, jeune auteur américain, ayant grandi à Bangkok, en font un recueil très précieux pour qui veut découvrir la Thaïlande sous un autre angle.

À lire également Bangkok 8 de John Burdett (nouvelle fenêtre), Les cafards de Jo Nesbo (nouvelle fenêtre), Les oiseaux de Bangkok de Manuel Vasquez Montalban.

Le Cambodge

Longtemps orale, la littérature cambodgienne peine à s’exporter aujourd’hui.

L’élimination (nouvelle fenêtre), Rithy Panh, 2012 L'élimination de Rithy Panh (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)

Extrait des avis de La Médiathèque – Isabelle D.

Récit et souvenirs au fil de l’interview du responsable de M13 puis de S21, centres de torture du régime de Pol Pot… Petit à petit, se dessine le portrait de Duch, bourreau et criminel de masse au service du régime totalitaire khmer, entre affirmations politisées, slogans, omissions et réécriture de l’Histoire. Sous la plume du narrateur, de plus en plus perturbé par ces entretiens, deux versions se confrontent, celle du survivant, Rithy Panh, enfant d’une famille d’intellectuels humanistes et celle de l’ancien tortionnaire, fier de l’organisation du processus de mort qu’il a mise en place puis améliorée sans relâche. Outre l’usage de tortures systématiques et arbitraires, outre l’élimination systématique d’une population à rééduquer, outre le génocide de plus de 1.7 millions de personnes, le plus troublant dans cette lecture, pour le lecteur autant que pour le narrateur, sont les mots même de Duch, reflet de cette parole qui fut l’outil privilégié du régime du Kampuchéa démocratique. L’invocation constante de l’idéologie de l’Angkar (l’Organisation révolutionnaire) le goût pour la méthode, la dialectique, l’abandon de toute sincérité pour une langue lisse  où tout devient équivalent, sans poids. 40 ans plus tard, les mots de Duch sont restés ceux d’une propagande. Ils font résonner l’inhumanité d’un régime dont Duch se dit « otage et acteur », illustrant à l’envers les propos de l’auteur qui souhaite « donner à voir par les mots », projet et œuvre d’une vie, celle d’un jeune garçon devenu cinéaste. Volonté de témoigner et de questionner, hommage à tous ceux qui sont morts… C’est en évoquant la force morale de ses parents, que Rithy Panh écrit cette terrible expression « la puissante banalité du bien ». À lire avant de regarder les films de ce grand cinéaste.

L’anniversaire du roi (nouvelle fenêtre), Marc Trillard, 2016 L'anniversaire du roi de Marc Trillard (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)

Extrait des avis de La Médiathèque – Florence B.

Victor-Vong, artiste franco-khmer mis au ban du Tout-paris débarque à Phnom Penh pour redorer son blason d’artiste. Il a un grand projet : réaliser 90 portraits pour célébrer l’anniversaire du roi du Cambodge Norodom Sihanouk qui sous peu soufflera ses 90 bougies. Pour ce faire, il réunit de jeunes étudiants cambodgiens qui seront chargés de prendre pour modèle la population cambodgienne. Beau projet mais en 2012, le retentissant procès des criminels khmers est en cours et remue profondément le pays. Un roman déroutant au départ par sa langue, entre humour et tragédie, qui raconte la grande Histoire au travers des tribulations de cet artiste médiocre mais attachant. Non seulement on revit le traumatisant épisode du génocide cambodgien, mais on ressent également l’atmosphère, on se régale des soupes, on vit au rythme du marché central. Marc trillard relève avec défi ce pari et fait de ce roman une véritable réflexion sur la nature humaine, sur le devoir de mémoire. Une très agréable lecture et une découverte du pays garantie !

Les bibliothécaires vous souhaitent de belles lectures, en attendant le prochain article !

Découvrir des livres sur le Business Plan dans Bibliovox

26 Fév

Connaissez-vous Bibliovox ? Logo Bibliovox by cyberlibris

C’est une ressource en ligne proposée par La Médiathèque sur son site (nouvelle fenêtre)

Elle permet d’accéder à plus de 20 ooo ouvrages de jour comme de nuit et en illimité.

Une simple connexion internet suffit ainsi qu’une authentification à son compte !

Les thèmes sont variés :

  • vie pratique
  • arts et lettres
  • économie d’entreprise
  • sciences humaines
  • tourisme/voyages
  • emploi/métiers/formation

Ce mois-ci, apprenez à rédiger un Business Plan !

Montez votre business plan avec succès- Catalogue de La Médiathèque (nouvelle fenêtre) Construire son business plan- Catalogue de La Médiathèque (nouvelle fenêtre)  Réussir son business plan -Catalogue de La Médiathèque (nouvelle fenêtre)   A chaque enjeu son business plan- Catalogue de La Médiathèque (nouvelle fenêtre)

reinventez votre Business Model-Catalogue de La Médiathèque (nouvelle fenêtre)

Bonne lecture !

%d blogueurs aiment cette page :