Archive | Premiers pas premières pages RSS feed for this section

Jamais on n’a vu autant d’animaux au cours d’un Premiers pas premières pages !

11 Avr

Samedi dernier, le 7 avril 2018,  la séance mensuelle des tout-petits, Premiers pas premières pages, a réuni 15 bébés captivés et leurs parents qui ont découvert à La Médiathèque une multitude d’animaux : entre bruit et imitation, cris, chants et mimes, ils y ont suivi et écouté papillons, grenouilles, crocodiles,oiseaux, ours, tigres, baleines et cochons … Si vous y étiez, ou si vous n’avez pu participer, retrouvez ici les livres animés et les comptines de cette séance très animale 🙂

On commence par une petite chenille

  • La chenille qui fait des trous d'Eric Carle (catalogue de La médiathèque-nouvelle fenêtre) La chenille qui faisait des trous (nouvelle fenêtre) d’Éric Carle édité par Mijade.
  • Traduit dans plus de 45 langues différentes et vendu à près de 29 millions d’exemplaires, ce livre est devenu un classique de la littérature jeunesse : il réussit la prouesse de faire découvrir des notions de calcul, les jours de la semaine, les secrets de l’alimentation, le cycle de la vie du papillon… tout en s’amusant grâce aux petits trous laissés par la vorace chenille !Qui devient papillon avec une comptine :

Vole, vole, vole papillon

Au-dessus de mon village

Vole, vole, vole papillon

Au-dessus de ma maison.

On imite ensuite les grenouilles :

La grenouille à grande bouche gobe toute la journée des mouches. Mais un soir, elle en a marre et décide d’aller se promener pour trouver quelque chose de nouveau à manger…

    • Et on chante en chœur sans oublier les gestes :

Les petites grenouilles font

Hum (on ferme les yeux) Hum (On tire la langue)

Les petites grenouilles font

Hum (on ferme les yeux) Hum (On tire la langue)

Mais elles ne font pas

Hum (on ferme les yeux) Hum (On tire la langue)

Haa! (On ouvre les yeux et la bouche)

Les petites grenouilles font

Chabadabada (On fait le geste d’une vague avec une main dans une direction)

Les petites grenouilles font

Chabadabada (On fait le geste d’une vague avec une main dans une direction)

Mais elles ne font pas

Hum (on ferme les yeux) Hum (On tire la langue)

Haa! (On ouvre les yeux et la bouche)

Ah les crococos de Marie Paruit (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)

et à rire » édité chez Casterman qui met à l’honneur la célèbre comptine  :

Un crocodile, s’en allant à la guerre, disait au revoir, à ses petits enfants… !

  • Qui suis-je de Tristan Mory (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre) On peut aussi s’amuser à chercher quel animal se cache derrière l’image avec Qui-suis-je ? (nouvelle fenêtre) de Tristan Mory édité chez Milan, un livre animé plein de surprises qui invite le tout petit à tirer, jouer,

Coa, coa ! Qui sautille autour de l’étang ? Gruic ! Qui est tout rose et bien dodu ? A l’enfant de deviner en actionnant les animations de ce livre interactif ! Ce tout-carton se compose de 12 doubles pages : 12 images qui prennent sens quand on actionne la tirette. A chaque séquence, une question en « Qui », écrite sous forme d’une ritournelle, capte l’attention de l’enfant et le met sur la piste.

  • La baleine obtient un franc succès avec cette comptine :

C’est la baleine qui tourne, qui vire

Comme un joli petit navire

Prenez garde à votre doigt

Ou la baleine le mangera

Prenez garde à votre doigt

Ou la baleine le mangera

Petit escargot porte sur son dos sa maisonnette

Aussitôt qu’il pleut, il est tout heureux, il sort sa tête !

  • Avec Les oiseaux (nouvelle fenêtre) un livre édité chez Sarbacane, les couleurs sont à l’honneur à chaque page. Une lecture à intercaler avec la comptine Colibri, perdrix, fourmi, souris.
  • C’est facile (nouvelle fenêtre) de Mary Ann Hoberman édité chez Circonflexe, l’histoire d’un petit garçon qui, un jour d’été, rencontre un chien, puis un chat, puis un cheval et enfin un tigre…
  • Avec Amis, animaux (nouvelle fenêtre) d’Alain Crozon édité chez Des grandes personnes, on suit l’histoire d’une petite bête qui monte et qui descend, d’un volatile qui se dandine, d’une grenouille prête à bondir hors de la page…
  • Et pour finir une petite chanson à fredonner, à partager ou juste à raconter avec Jamais on n’a vu  (nouvelle fenêtre) de Mimi Zagarriga et Marianne Vilcoq chez Casterman

Dans ce livre, ce n’est pas la famille Tortue qu’on a jamais vue courir après les rats, mais on ne verra jamais… Une vache dodue se promener en tutu, un ours très très gros… faire pipi sur le pot, ou encore un terrible lion… dévorer son biberon !

 

Merci à Françoise MG  pour sa participation à la conception, à la réalisation de cette séance et à la rédaction de cet article 🙂

Publicités

Premiers pas premières pages : jeux de doigts, jeux avec toi

19 Fév

La première séance de Premiers pas premières pages de l’année 2018 a fait salle comble avec des lectures, des chansons et des comptines : 15 bébés ravis ont ouvert grand leurs oreilles pour écouter, chantonner, rythmer et jouer avec leurs doigts !

Pour commencer et se mettre en voix, parents et enfants ont écouté puis se sont essayés à Sibilarico, un petit jeu rythmique qui permet de découvrir le rythme et de mémoriser :

Sibilarico, canard aux lentilles

Sibilarico canard aux lentilles

Sibilarico fiasco

Laritibounia gibounia fia fia

Laritibounia gibounia fia

La séance continue avec un roman … Un roman pour les bébés ? Corinne Dreyfuss l’a fait ! Et il n’y avait qu’elle pour se lancer dans l’aventure avec ce livre qui ne ressemble à aucun autre.

  • Caché (nouvelle fenêtre) de Corinne Dreyfus

Conçu comme un véritable roman, avec uniquement du texte donc, il raconte l’histoire d’une partie de cache-cache et d’un narrateur à la recherche de son ami. Dans la maison, sur la table, dans le jardin, sous le pommier : mais où a-t-il bien pu passer ?!
Avec des jeux typographiques et une maquette d’une grande modernité, ce roman pour tout petits se joue des codes liés à ce genre littéraire. Couleurs fluo et bandeau rouge rappelant ses grands frères, Caché ! Le premier roman des bébés est un OVNI qui ne manquera pas de faire parler de lui. (présentation de l’éditeur)

  • On continue la lecture avec Coucou le grand cache-cache des animaux (nouvelle fenêtre)  d’Edouard Manceau qui raconte l’histoire d’un réveil qui se transforme en chouette, d’une fleur qui devient Lion, d’une montgolfière qui se change en lapin… En quelques gestes simples, les images se transforment, comme par magie ! Un album surprenant et tout en poésie que les enfants ont adoré et que les parents pourront à leur tour animer en leur lisant.

 

Une fois que les bébés ont fait connaissance avec les animaux et leurs métamorphoses,  la comptine Toc toc toc Tortue leur permet de découvrir leurs doigts.

Toc toc toc Tortue

Sorts ta tête, sors ta tête

Toc toc toc Tortue

Sorts ta tête, sors ta tête

Il ne pleut plus.

Toc toc toc Tortue

Sors tes pattes sors tes pattes

Toc toc toc Tortue

Sors tes pattes sors tes pattes

Il ne pleut plus

Le soleil est revenu

Et quand il y a plusieurs tortues, on peut aussi les compter, claquer dans ses doigts et rythmer en chantant La famille tortue :

Jamais on a vu, Jamais on ne verra
La famille tortue courir après les rats
Le papa tortue et la maman tortue
Et les enfants tortue
Iront toujours au pas !

Une comptine à répéter à la maison que les petits adorent  : on la rechante en remplaçant  » vu  » et  » verra  » par un tapement de mains. Puis on continue en ajoutant un claquement de langue à la place du mot  » tortue « ..
Puis en ajoutant un bzzz à la place de rats et en mimant leur fuite.
Et enfin en ajoutant un tapement de pied à la place du mot  » pas « .

Les parents inventifs pourront trouver d’autres accessoires ou façons de marquer le rythme sur cette célèbre comptine.

Les bébés peuvent aussi compter avec Trois éléphants :

Un éléphant qui se balançait
Sur une toile toile toile
Toile d’araignée
Il trouvait ça tellement amusant
Qu’il alla chercher un
Deuxième éléphant ……………..

Deux éléphants qui se balançaient
Sur une toile toile toile
Toile d’araignée
Il trouvait ça tellement amusant
Qu’il alla chercher un
Troisième éléphant

Comme les bébés sont des grands découvreurs, le livre Le petit curieux (nouvelle fenêtre)  d’Edouard Manceau est fait pour eux et leur permet d’appréhender le vaste monde qui les entoure…

Un ovni graphique où une fenêtre découpée dans le livre invite à regarder le monde qui nous entoure… Un jour, un petit curieux a pris ce livre entre ses mains. Il a regardé par ce trou et il a vu tout un tas de choses. Et toi, que vois-tu ?

On le sait, les bébés, en découvrant leur univers, ne se lassent pas des « coucous ». La comptine Le mur se bâtit  joue avec la disparition et la réapparition, ce mystère qui ravit les bébés.

Le mur se bâtit,

Le macon est là

Une pierre par ci

Une pierre par là

Coucou me voilà

J’ai deux mains

J’ai deux mains

Elles sont propres elles se regardent

Elles se tournent le dos elles se croisent

Elles se tapent  elles nagent elles s’envolent

Et puis elles s’en vont derrière mon dos

Quand elle s’ouvre on y découvre de petits trésors. Un livre tendre où l’on découvre comment un petit geste peut être plein d’amour .

  • Enfin, pour terminer et jouer avec ses mains, rien de tel qu’un grand classique : Pomme de reinette et pomme d’api

Pomme de Reinette et Pomme d’Api
Tapis tapis rouge,
Pomme de reinette et Pomme d’Api
Tapis tapis gris.
Cache ton poing derrière ton dos
Ou j’te donne un coup d’marteau…
Boum!!!

Merci à Françoise MG. pour sa contribution à la conception et la réalisation de cet article ainsi qu’aux bébés et leurs parents pour leur participation 🙂

Premiers pas premières pages de décembre spécial Noël

24 Déc

C’est d’actualité ces jours-ci ! La dernière séance de premiers pas premières pages de l’année, samedi 16 décembre 2017, était consacrée aux fêtes et à Noël. Quinze bébés enchantés étaient présents, enthousiastes et fascinés  par livres, chants et comptines ! Pour revivre l’ambiance un peu magique de ce rendez-vous, voici les titres des albums racontés et les paroles des chansons qui ont captivé les bébés !

Des livres à retrouver à La Médiathèque :

Avec Qui c’est (nouvelle fenêtre)  de Ramadier et Bourgeau, petits et grands s’interrogent : au soir de Noël, Pinpin attend ses amis et aussi le Père Noël…  Viendra-t-il ? Ce joli petit album cartonné vous le dira 🙂

Pour les petits, le toucher est une des meilleurs façons d’appréhender le monde… Avec Joyeux Noel, un livre à toucher (nouvelle fenêtre), Jo Moon les invite à découvrir les matières de Noël du bout de leurs doigts…

Dans Des boutons à foison (nouvelle fenêtre), Sabine Lohf et Helma Hergane montrent aux tout-petits tout ce que l’on peut faire quand du sac du Père Noël tombent des boutons à foison… On peut en faire tellement de choses pour s’amuser : mettre des bleus pour remplacer les roues du berceau de la poupée, des blancs comme boules de neige, ou des multicolores pour décorer le sapin.  Tout plein d’idées pour, chaque jour qui les sépare du soir tant attendu de Noël, occuper les enfants de façon créative et ludique avec quelques boutons.

Mais qu’arrive-t-il quand le père Noel est en difficulté avec toutes ces chaussettes et se demande À qui c’est ? (nouvelle fenêtre) ? Dans cet album d’Agnès Jadoul, il est question d’une chaussette étrange, mais aussi de toutes petites chaussettes, une chaussette brillante… Un album avec des matières à toucher pour découvrir en compagnie du père Noël à qui appartient chaque chaussette : Olga la sorcière, les nains ou le loup ?

Des chansons pour bien se préparer

  • Neige, neige blanche

Ou encore :

  • Toc toc, Père Noël, es-tu là ?

Chut ! je dors.

Toc toc, Père Noël, es-tu là ?

Chut ! Je me réveille doucement.

Toc toc, Père Noël, es-tu là ?

Je mets mon manteau rouge.

Toc toc, Père Noël,  es-tu là ?

J’enfile mes grandes bottes.

Toc toc, Père Noël,  es-tu là ?

Je place ma hotte sur mon dos

Toc toc, Père Noël, es-tu là

Oui !!! Je sors avec tous mes cadeaux

  • Parce qu’un Père Noël ça sourit tout le temps

Parce qu’un Père Noël ça sourit tout le temps.

Ça ne fait pas la tête aux enfants.

Parce qu’un Père Noël, c’est content d’avoir

Des tas de merveilles à livrer le grand soir.

Et pour patienter en rythme…

Joyeuses fêtes à tous !

Merci à Dominique et Françoise qui ont ont participé à la conception, à la réalisation de cette séance et à la matière à cet article !

Contons sous la pluie avec « Premiers pas premières pages »

24 Oct

Samedi 21 octobre, 40 bébés (et leurs parents) étaient présents pour la première séance de Premiers pas premières pages de la saison 2017- 2018  : un grand succès pour Il pleut il mouille, le spectacle de la conteuse Laetitia Bloud qui allie contes, comptines, jeux de doigts et de sons… Eau, calebasses, percussion d’eau, grelots, bâton de pluie, bol tibétain et atmosphère apaisante ont invité petits et grands à la rêverie et à la promenade. Un spectacle poétique à prolonger grâce à des chansons, lectures, des berceuses et des contes pour les tout-petits.

Cop. Jean-Marc Prévôt

C’est la fête à la grenouille !

Les escargots vont mollo, les fleurs montrent leurs couleurs

et les poissons jouent à saute-mouton.

C’est aussi le grand voyage au fil de l’eau, au fil des mots,

d’une goutte d’eau. Elle rêve de retrouver son nuage, tout là-haut.

 

À lire

À chanter

Si t’arrives trop tard,

pour la chasse aux canards

on ira en bateau

attraper des têtards dans la mare à Toto !

Pour comprendre

La pluie de Thérèse Bonté et Auguste Gire (nouvelle fenêtre)

La pluie c’est fait de quoi ? Y a-t-il des gouttes de taille différente ? C’est quoi un pluviomètre ? Comment se forment les gouttes ? Et d’où viennent-elles ? Un curieux périple au coeur de la pluie et dans les nuages, pour réaliser que peut-être, quand il pleut, on peut s’amuser à observer les gouttes…

 

Bonne pluie à tous !

Premiers pas premières pages, envole-toi petit oiseau

17 Mai

En début d’année, la séance mensuelle des tout-petits Premiers pas Premières pages a fait gazouiller quinze bébés  : désormais le printemps est bien installé et Liseur vous fait partager les lectures, comptines et chansons qui ont enchanté les heureux bébés de cette matinée hivernale. Maintenant, à vous de les reprendre en chœur et en famille !

  •  À la volette  

Cette chanson, d’une structure assez simple – un vers par couplet –comporte une ritournelle qui comme son nom l’indique « ritourne », c’est-à-dire revient à une place régulière dans chaque couplet. Cette mélodie est apparue dans un chant de Noël en 1672.

  • Parti de Jeanne Ashbé (catalogue de La Médiathèque- nouvelle fenêtre) Parti de Jeanne Ashbé (nouvelle fenêtre).

« Tiens, un oiseau dans l’arbre ! « Cui cui », chante-t-il. Mais il s’envole. L’enfant contemple son absence : « Reviens ! » L’oiseau revient. Le chat le suit et l’enfant se réjouit de toutes ces retrouvailles. Certaines pages du livre prennent la forme de l’arbre et le texte se mêle aux images aériennes pour dire au revoir et bonjour à l’oiseau.

  • Petit oiseau d’or et d’argent

Petit oiseau d’or et d’argent

Ta mère t’appelle au bout du champ

Pour y manger du lait caillé

Que les souris ont barboté

Pendant une heure de temps

Petit oiseau va- t’en !

Une histoire amusante avec des illustrations animées que les tout-petits pourront manipuler encore et encore.

Bébé Chouette dort tranquillement à côté de sa mère dans un nid haut perché quand soudain il bascule hors du nid. Il se retrouve tout en bas, sur le sol, seul et perdu. Mais où est passée sa maman ? Heureusement, un écureuil plein d’entrain (mais pas très malin) se propose de l’aider à la retrouver.

  • Une chanson célèbre… Dans la forêt lointaine
  • Il l'a fait de Ole Konnecke (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre) Il l’a fait de Ole Könnecke (nouvelle fenêtre)

Burt s’est préparé. Mentalement. Physiquement. Il a tout vérifié. Encore et encore. Il a hésité. Il manquait quelque chose…Ah oui ! Prendre des forces. Ce n’est pas que Burt a tenté de reculer, non, non, il est juste allé chercher une banane. Il avait bien le droit. Tout de même, arrivé si près du but, peut-être que si ses amis ne l’avaient pas tous encouragé, Burt n’aurait pas osé. Mais ils ont crié BURT! parce qu’ils y croyaient. Et c’est là, et seulement là, que Burt s’est senti prêt. Et il l’a fait.

Quel ennui de rester sur sa branche toute la journée ! Notre oisillon en a assez et est bien décidé à apprendre à voler ! Et qui mieux que son papa peut lui enseigner ? Mais celui-ci, accaparé par ses obligations d’adulte, n’est pas toujours disponible pour répondre à ses interrogations répétées. Alors Petit oiseau est triste, il pleure, il s’énerve et ressent une multitude de sentiments contrastés. L’oisillon va se débrouiller tout seul pour inventer des réponses à ses questions. Un graphisme simple et efficace qui sert un texte où les questionnements propres à l’enfance sont habilement mis en scène.

 

Un album joyeux et chantant pour les enfants, qui s’amuseront avec délectation à répéter, une fois la page tournée, les mots lus par leur parent.

« Pie niche haut. Oie niche bas. L’hibou niche ni haut ni bas… ». Avec des illustrations simples et expressives, ce livre donne aux petits le goût du virelangue.

  • Mon oiseau se pose

Mon oiseau se pose sur les doigts de ma main

le petit gourmand picore tout le grain

Mon oiseau s’endort dans le creux de ma main

le petit frileux reste jusqu’au matin

Mon oiseau s’éveille prisonnier de ma main

Il s’enfuit bien vite il est déjà très loin

  •  Et pour finir Deux gros oiseaux  : comptine jeu de doigts par Marie Brignonne.

Merci à Marie L. et Françoise MG. pour leur contribution à cet article 🙂

Enregistrer

%d blogueurs aiment cette page :