Archive | Théâtralement vôtre RSS feed for this section

Au théâtre chez nous (2), Théâtre et canapé à L’Odéon

15 Mai

Après Au théâtre chez nous (1), La comédie continue à La Comédie française, voici une nouvelle proposition de spectacles faite par une autre grande institution, le Théâtre de l’Odéon, à destination des « spectatrices et spectateurs en manque » * 

Grande scène parisienne, le Théâtre de l’Odéon annonce la couleur dès le premier clic  :

se divertir ou se cultiver, laissez le théâtre entrer chez vous pendant la période de confinement. Nous vous proposons une série de contenus accessibles depuis cette page qui sera régulièrement enrichie.

Dans ce formidable théâtre à domicile, vous trouverez  :

des captations de représentations avec notamment un cycle Molière (Tartuffe, L’école des femmes et Le misanthrope- nouvelle fenêtre ), Les trois sœurs de Tchekov (nouvelle fenêtre) , un cycle Henrik Ibsen avec sept pièces mises en scène par Stéphane Braunschweig.

Des pépites inclassables  : « du cinéma à fleur de théâtre » avec ces Fausses confidences de Marivaux, un film réalisée par Luc Bondy et tourné au théâtre et au jardin du Luxembourg ( nouvelle fenêtre)  avec Isabelle Huppert, Louis Garel, Bulle Ogier…l

Les Fausses Confidences – le film from Theatre Odeon on Vimeo.

Des lectures confinées (nouvelle fenêtre) par des comédiens de leurs textes préférés comme Le livre de l’Intranquillité ou encore L’appel de la forêt. 

Plusieurs nouvelles du Décaméron de Boccace enregistrées par des acteurs de chez eux sur une idée de Sylvain Creuzevault, artiste associée à l’Odéon :

Mais aussi des portraits, des entretiens vidéos, des podcasts, des émissions et des making off de grands spectacles…

 

  • Aux côtés des grandes institutions, certaines plate-formes à vocation culturelle et commerciale se mobilisent elles aussi pour rendre le théâtre accessible :

Ainsi, la plate-forme OpsysTV (nouvelle fenêtre), habituellement sur abonnement payant, offre en ce moment un programme gratuit chaque jour sans nécessité de se créer un compte, comme par exemple Quadrille de Sacha Guitry. OpsysTV « du grec Opsys, terme qui apparait chez Aristote pour indiquer le regard sur scène » se propose d’offrir « aux passionnés, amateurs et curieux, les pièces, documentaires et des masterclasses qui font aujourd’hui la richesse du spectacle vivant ».

Vous pouvez aussi avoir accès gratuitement à l’ensemble du catalogue pendant 7 jours en vous inscrivant sur le site.

Et maintenant, quel que soit votre choix de programme, bon spectacle !

*emprunté au site Théâtre et canapé

Au théâtre chez nous (1)La Comédie continue à La Comédie française

22 Avr

De nombreuses institutions et associations ont décidé de transmettre, pendant le confinement, des programmes culturels de qualité (gratuitement ou à prix très bas). Tandis que le blog Cin’Eiffel a repéré des programmes audiovisuels diffusés de façon exceptionnelle (nouvelle fenêtre), chez Liseur, on vous emmène au théâtre avec La comédie continue ! (nouvelle fenêtre).

La Comédie Française, n’a jamais subi d’interruption depuis sa création par Louis XIV le 21 octobre 1680 ! Le covid19 ne l’arrêtera pas non plus…

À l’initiative d’Eric Ruf (nouvelle fenêtre) metteur en scène, acteur et administrateur général de la Comédie Française,  les metteurs en scène, acteurs et techniciens de la vénérable vieille dame ont assemblé et mis en ligne de nombreux programmes autour du théâtre, alors que tous les spectacles vivants sont à l’arrêt.

Toute la Troupe et la Maison se mobilisent, à l’heure de l’impossibilité de jouer dans les différentes salles parisiennes et en tournée. Avec La Comédie continue ! nous vous proposons une programmation à la fois familiale et pédagogique, poétique, divertissante et toujours théâtrale.
Bienvenue à toutes et tous !

Avec un peu de réseau, vous pouvez suivre, tous les jours (nouvelle fenêtre) à partir de 16h et jusque dans la soirée, tous les programmes en direct de La comédie continue ! : pièces de théâtre, récentes ou pas, parfois jamais diffusées, mais aussi des portraits d’acteurs, des entretiens, de courtes rubriques (Speakerin du jour…), un gisement exceptionnel pour tous les amoureux de théâtre!!

Le programme de la semaine du 21 au 26 avril est déjà sur le site de La Comédie Française (nouvelle fenêtre), repérez dès maintenant des spectacles rares, que vous n’êtes pas prêts de revoir ! Aujourd’hui, par exemple, c’est La petite sirène d’après le célèbre conte d’Andersen à 18h30 puis Pedro et le commandeur de Felix Lope de La Vega à 20h30…

Alors rendez vous tous les jours à 16h (même confinés) !

Moi, moi et François B. au Théâtre Montparnasse

28 Déc

La rencontre entre un jeune auteur inconnu et un des meilleurs acteurs français a donné naissance à une surprenante pièce sur le théâtre.

berleand-2

On va parfois au théâtre sans rien connaître de la pièce et de son auteur, juste pour l’acteur principal. Et il ne faut pas hésiter puisque si le comédien joue ce rôle, c’est qu’il l’a jugé excellent. D’autant plus quand il est amené à incarner son propre personnage. Mais dans des conditions assez surréalistes en compagnie d’un apprenti auteur au comportement étrange prénommé Vincent interprété par Sébastien Castro et d’une jeune servante acrobate jouée par Inès Valarcher, François Berléand se retrouve coincé dans un lieu clos avec un homme qui l’a « aspiré », ce qui signifie qu’ils se retrouvent coincés dans la tête de l’auteur. Vincent veut que François lise sa pièce et qu’il accepte d’en être l’acteur vedette. La pièce déroule les situations cocasses, où chacun va essayer de manipuler l’autre pour arriver à ses fins. Car c’est bien la question que se pose le spectateur, quelle fin peut-il y avoir, surtout que le décor change au troisième acte et l’on se retrouve dans l’appartement de Berléand avec son épouse interprétée par Contance Dollé et l’auteur de la pièce Clément Gayet qui interprète lui aussi son propre rôle ?

Au Théâtre, la fiction devient la réalité et les acteurs ne sont-ils pas les prisonniers de leurs propres personnages que manipule à son gré l’auteur ?

berleand-3

Pour l’anecdote, l’auteur a déposé son texte au Théâtre Édouard VII accompagné d’une boîte de chocolats pour François Berléand qui a immédiatement accepté de la lire en échange d’une deuxième boîte. Cette première pièce est un tour de force qui réussit à surprendre le public et à lui faire passer un excellent moment de théâtre avec une mise en scène de Stéphane Hillel très réussie et pleine d’humour, malheureusement seulement jusqu’au 31 Décembre 2016 au Théâtre Montparnasse.

berleand-4

Seuls de Wajdi Mouawad au Théâtre de la Colline jusqu’au 9 octobre 2016 !

5 Oct

Si vous avez aimé l’œuvre foisonnante, lyrique et épique, (ou si vous voulez la découvrir) de Wajdi Mouawad, (né le 16 octobre 1968 à Deir-el-Qamar au Liban), venez voir cet homme de théâtre, metteur en scène, auteur, comédien, directeur artistique, plasticien et cinéaste libano-canadien jouer au Théâtre National de la Colline dans le spectacle, Seuls, qui fait partie du cycle de création nommé Domestique, œuvre où il arpente les sillons de de  la cartographie familiale. Décrite par cinq personnes depuis des angles différents, cette pentalogie comprend aussi  Sœurs (dont la mise en scène aboutie est déclinée dans plusieurs salles), suivront Frères, Père et Mère.

seuls visuel © Pankov

© Pankov

Ainsi, je me suis retrouvée dans une salle comble devant une scène sur laquelle l’auteur incarne avec humour et délicatesse le personnage pour le moins autobiographique d’Harwan, à l’existence marquée par l’exil. Pour ce faire, il nous entraîne dans les fondements de sa propre vie : quête d’identité, acceptation des différences, racines qui ne s’enracinent pas, image de soi…

Le spectacle est mené avec une indéniable générosité, et une mise en scène qui fait travailler notre imaginaire d’une façon extraordinaire, avec des formes théâtrales surprenantes, attachantes, éprouvantes. Par un jeu subtil de dédoublement et de passe-muraille, sa silhouette est projetée sur le mur, agissant à sa guise en dehors de ses actes sur scène.  Avec en fond, des voix enregistrées du père et de la sœur d’Harwan, les lumières, la musique, la peinture corporelle, tout se chevauche, tout se mélange, traverse les frontières, pour finir dans un délire ultime de couleur et du corps comme lieu de tous les possibles. Et une succession d’événements avec une parabole qui  le mène à se confronter à lui-même à travers le chef-d’œuvre de Rembrandt, Le Retour du fils prodigue.

Le retour du fils prodigue

Le retour du fils prodigue par Rembrandt — Hermitage Torrent. Domaine public.

C’est une pièce singulière au cœur de l’émotion où tout est maitrisé, un tour de force en solo pour Wajdi Mouawad  qui crée l’illusion que nous avons été plongés dans l’histoire et l’univers d’une foule de personnages.

Il  interprète, de façon originale  la douleur du monde et recherche l’apaisement de façon dévorante, elle  s’incarne dans le corps de l’auteur, ce qui nous trouble nous, spectateurs, au plus profond de notre être.

C’est une expérience fascinante à partager, et que je vous invite à tenter.

En attendant retrouvez Littoral, Incendies, Forêts, triptyque du Sang des promesses à emprunter à la Médiathèque de Levallois et le CD Horizons interprété par le groupe Détroit.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Défi de scène 2014-2015

13 Oct
Fort du succès de ces deux précédentes éditions, le prix Défi de scène est heureux de vous présenter sa nouvelle saison ! Pas moins de six nouvelles créations théâtrales vont concourir pour séduire le jury et les Levalloisiens de septembre 2014 à avril 2015.

Les compagnies professionnelles ont dû passer des sélections afin d’avoir la chance d’être sélectionnées et de bénéficier du prêt de la salle du petit théâtre Odyssée situé à L’Escale au 25 rue de la gare. Demandez le programme Défi de Scène ici.

Cette année, le choix est éclectique avec des pièces d’auteurs de différentes nationalités et des thèmes abordant la comédie dramatique, la poésie ou l’amour sous la forme de l’humour.

Ont été retenues :

  • Nuit d’été de David Greig et Gordon Mcintyre par la compagnie Spirytus
  • Danny and the deep blue sea de John Patrick Shanley
  • Je voudrais pas crever de Boris Vian par la compagnie Koalako
  • Journal d’un imbécile de Benoît Marbot par la compagnie de l’auteur
  • Evadées par la Compagnie des Sables d’Or
  • Un divan pour la scène de Jean-Luc Solal par le Théâtre de la Promesse

L’objectif de ces compagnies est bien sûr d’avoir un lieu pour présenter leurs créations au public levalloisien pendant une semaine mais également d’avoir le retour des membres du jury composé, entre autres, de professionnels du théâtre et de la culture.

Le lauréat bénéficiera gratuitement la saison suivante du prêt de la salle Odyssée et d’une communication pour leur nouveau spectacle.

Haha_lauriers

Venir à ces représentations est l’assurance d’assister à un spectacle de qualité pour une somme modique (pour mémoire, les abonnés de la Médiathèque, du Conservatoire et de l’Escale bénéficient du tarif réduit)  mais également un acte militant pour la création théâtrale, cet art qui ne vit que pour et par le public.

Les textes de ces pièces ne sont malheureusement pas tous édités en France mais vous pouvez retrouver d’autres écrits de ces auteurs à la Médiathèque, notamment dans la collection de l’Avant-scène théâtre.

Théâtralement Votre !

%d blogueurs aiment cette page :