Tag Archives: applis

Les applis du mois de décembre

19 Déc tablettes-ipads

En ce mois de décembre, les bibliothécaires ont sélectionné pour vous 4 applications testées et approuvées : Saisons : Morphosis, Les voyages d’Adeline la girafe, les Choses de Georges Perec et Animation en volume. Venez les découvrir tous les jours sur les iPads de La Médiathèque.

Les Saisons – Morphosis

est une application gratuite de France TV Education tirée du film Les saisons de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud sorti en salle le 27 janvier 2016, pour smartphones ou tablettes.

Ce jeu documentaire sur l’environnement permet d’appréhender l’évolution des paysages au fil du temps : de l’âge de glace à aujourd’hui en 6 périodes historiques et 18 épisodes animés, alors remontez le temps pour découvrir ces métamorphoses !

Choisissez un avatar parmi plusieurs animaux et immergez-vous ! Une molette en bas de l’écran permet de parcourir les différentes périodes et de découvrir les changements physiques, géologiques et humains qui ont modifié notre environnement.

En complément, trois petites activités sont proposées par périodes : L’âge de glace, Comment le loup est devenu chien, Comment naissent les îles, Comment le ver de terre devient l’architecte du sous-sol, Le néolithique, Comment la forêt se développe, Comment l’homme devient sédentaire, Comment le bœuf change la vie de l’homme, L’empire romain, Comment l’Europe devient le grenier de Rome, Comment les Romains transforment le cheval, Comment surviennent les premières pollutions.

De magnifiques illustrations, signées Pauline Merlaut, servent cette application très douce et essentiellement narrative.

Alors même si cette application est loin d’être parfaite à tous niveaux, vous auriez tort de vous en priver !

À emprunter à La Médiathèque

À écouter en ligne sur la plateforme 1DTouch (après authentification sur le site)

couverturebandeoriginalelessaisons

Ils en parlent : Déclic Kids, La Souris grise, Super-Julie.

À partir de : 6 ans

Le voyage d’Adeline la girafe

est une application ludo-éducative gratuite pour smartphones et tablettes réalisée en co-production par Gedeon Programmes, MFP, Francetv nouvelles écritures, Francetv éducation et le Muséum National d’Histoire naturelle.

imageadelinelagirafeapplication

Elle invite les enfants à découvrir les animaux et végétaux de cinq grandes régions du monde représentant les 5 biozones du Parc Zoologique de Paris et 25 espèces : au Sahel, en Guyane, en Patagonie, à Madagascar et en Europe.

Son graphisme doux et soigné en papier découpé est signé Benjamin Gibeaux, auteur d’une autre application originale Petites Choses.

Dotée de son petit sac à dos, Adeline vous embarque dans un tour du monde et vous envoie des messages pour un voyage tout en douceur ! Des fiches descriptives des animaux et des régions sont proposées, des petits jeux et bien sûr un quiz à la fin de l’application.

Ils en parlent : La Souris grise, App-enfant, Déclic Kids.

À partir de : 5 ans

Les choses de Perec – L’Apprimerie

Connaissez-vous l’Apprimerie, cette maison d’édition ? Pas encore ? Et pourtant, elle vaut vraiment la peine d’être découverte.

L’ebook Les choses de Georges Perec réalisé par le studio de création l’Apprimerie pour le compte des éditions Julliard est une pure merveille !

Cette réédition numérique est un véritable objet interactif qui met en scène le texte original de Perec et respecte à la lettre près l’esprit de l’auteur : il est enrichi d’animations graphiques, sonores, typographiques.

couvertureebookleschosesdegeorgesperec    livre-interactif-les-choses-screenshot

La lecture de ce classique de la littérature française en numérique constitue une expérience inédite et justifie largement son prix de 9,99€. Les critiques sont dithyrambiques et l’ebook est arrivé très naturellement Finaliste des Pépites numériques du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil 2013.

 

À lire à La Médiathèque

Ils en parlent : France Inter, Télérama , Libération.

À partir de : 11 ans

Animation en volume

Dans un précédent article intitulé Des applis numériques à découvrir, nous vous avions fait découvrir l’application ONF StopMo Studio.application_animation_en_volume

Avec l’application gratuite Animation en volume, disponible sur smartphones et tablettes, le principe est le même.

Créez des dessins animés en Haute Définition (HD) 16:9 en toute simplicité sans avoir besoin d’un ordinateur.

Importez des images, ajoutez des effets graphiques ou sonores, coloriez, partagez vos films et le tour est joué !

Alors laquelle des deux préférerez-vous ?

captureecranapplicationanimationenvolume

Nous nous retrouverons l’année prochaine pour de nouvelles sélections !

Des applis numériques à découvrir

25 Oct robotsansmarge

Dans le cadre de Ma soirée à la Médiathèque, rendez-vous annuel du mois d’octobre, intitulé cette année « La petite fabrique numérique« , vous avez pu découvrir et peut-être tester 4 applications sur le thème du numérique. Si vous n’avez pas pu être présent, rien de grave !  Des iPads sont à votre disposition tous les jours à La Médiathèque.

Quiver 3D

logoquiver

Quiver 3D coloring App (anciennement Colar Mix) est une application conçue par l’éditeur Néo-Zélandais Puteko que vous pourrez télécharger gratuitement sur l’iTunes Store et sur le Play Store.  Cette application de coloriages vous permet de réaliser simplement et sans préparation une expérience de réalité augmentée.

1/imprimer le dessin de votre choix.

2/colorier ce dessin, attention aux couleurs foncées.

3/ ouvrir l’appli et placer la caméra devant le dessin.

La magie opère ! Le sujet colorié va s’animer et sortir de la feuille en 3D : il va par exemple faire un signe de la main ou danser, cracher du feu pour un dragon, tirer pour un robot, battre des ailes pour un papillon.

Voici un exemple de réalisation :

Souris 3D

Aurasma

Logo application Aurasma

Aurasma permet avant tout de lire la réalité augmentée, mais elle permet également de créer sa propre réalité augmentée.

Le principe est simple : incruster une image ou une vidéo sur un élément du réel en prenant une photo par exemple ou en choisissant des Auras « publiques ».

Même si la prise en main de cette application n’est pas toujours évidente, son intérêt est très prometteur notamment dans le domaine éducatif comme en témoigne cet enseignant sur son blog.

Retrouvez en ligne des astuces pour utiliser Aurasma.

Ainsi qu’un exemple :

 Stabilo 3DLOGOStabilo.png

 

Avec Stabilo, les rêves des enfants deviennent réalité, leurs dessins s’animent ! Le principe est similaire à l’application Quiver :

1/ imprimer le dessin parmi les huit modèles proposés.

2/ colorier le dessin.

3/ ouvrir la caméra et placer le dessin devant.

Chaque modèle proposé intègre 4 effets d’animation différents et le personnage virtuel adopte les mêmes couleurs que l’original dessiné par l’enfant.

Et voici le résultat :

 ONF StopMo Studio

LOGOONFStopMoStudio.png

Qu’est-ce que le Stop Motion ? Une technique d’animation images par images qui mises bout à bout constitue un film. C’est ce que propose cette application simplement et rapidement !

On prend une première photo, on déplace les objets ou personnages, on prend une seconde  photo…etc.

Une fois le tournage des images réalisé, on peut travailler au montage et à l’ajout d’éléments.

Voici ce que ça peut donner :

ou encore la première partie du très beau film d’animation de Patrick Bouchard (Bydlo) Faut pas emmerder pépé.

Rendez-vous pour de nouvelles applications, le trimestre prochain !

Des applis BD à découvrir !

16 Juin ipad-975408_640

Savez-vous que vous pouvez utiliser des tablettes à La Médiathèque et découvrir des applications passionnantes sélectionnées par vos bibliothécaires? Pour ce premier article de présentation d’applications, nous vous proposons une sélection autour de la bande dessinée.

  • Phallaina, une « bande défilée » de Marietta Ren.

Phallaina

Le projet : Marietta Ren est auteure et réalisatrice de film d’animation. Elle a notamment participé à Ernest et Célestine ainsi qu’à Avril et le monde truqué. Son intérêt pour la neurobiologie la pousse en 2015 à travailler sur un vaste projet innovant: Phallaina. Il s’agit à la fois d’une bande dessinée numérique sans cases et d’une installation artistique dévoilée pour la première fois en janvier 2016 lors du festival d’Angoulême : une fresque monumentale de 115m de long accompagnée d’un système sonore interactif.

L’histoire : Phallaina raconte l’histoire d’Audrey, une jeune fille qui souffre de crises hallucinatoires au cours desquelles elle voit des baleines. En lui faisant passer des examens, un neurologue décèle chez elle un physeter, une structure anomalique qui permet à ses porteurs de rester longtemps en apnée.

Phallaina est le récit intime d’une transformation personnelle, mêlant sciences cognitives et mythologie.

Les avis :

« Phallaina est un superbe roman graphique, un voyage, une histoire murmurée et ressentie. C’est une expérience de lecture nouvelle, et pourtant totalement instinctive. » (9e art.fr)

« Un ovni dans la BD. » (Le Monde)

« Une expérience narrative vraiment immersive et originale, d’une fluidité remarquable. » (Imm3rsive) 

Public : Adultes

 

  • Je vous ai compris, une BD numérique interactive de Frank Chiche.

    Je vous ai compris

L’histoire : Alger, avril 1961. Alors que le putsch des Généraux fait trembler le gouvernement de Gaulle, cinq jeunes s’apprêtent à affronter leur destin. Tous aiment leur pays, mais chacun à sa manière…

Inspirée de faits réels, Je vous ai compris est une fiction qui revisite l’Histoire sous la forme d’un mélange étonnant de cinéma et de Bande Dessinée, avec un clin d’œil au jeu vidéo. Frank Chiche a mêlé animation 2D et 3D aux prises de vues réelles et à la narration en musique.

L’interactivité de l’e-BD consiste à faire apparaître, au fur et à mesure du déroulement de l’histoire, des marqueurs à l’écran lorsque des informations complémentaires sont disponibles, offrant un éclairage sur l’un des protagonistes ou sur le contexte historique. À chacun de les consulter durant le visionnage ou après, indépendamment.

Public : à partir de 18 ans

3 épisodes de 25 min

 

  • Anuki, une application ludique pour créer ta BD !

anuki

Anuki est une série de bandes dessinées muettes destinées aux plus petits et créée par Stéphane Sénégas et Frédéric Maupomé. Elle raconte l’histoire d’un petit indien qui vit des aventures plus drôles et émouvantes les unes que les autres, au fil des saisons et de ses rencontres…

L’application Anuki créée par la Bibliothèque départementale de la Somme en collaboration avec les auteurs de la bande dessinée permet de créer des cases et des pages de bande dessinée muette, grâce à une interface particulièrement intuitive et des centaines de dessins inédits ou extraits de la série. Une section documentaire explique les différentes étapes de création d’une BD. Les plus jeunes pourront découvrir une histoire inédite, jouer au memory ou colorier leurs personnages.

Public : à partir de 6-8 ans

Prix de l’innovation numérique 2015

Anne Frank au pays du manga

Au Japon, le Journal d’Anne Frank reste un inusable best-seller. À tel point que son destin tragique est même réinterprété en manga. Que révèle ce succès sur la mémoire de la Seconde Guerre mondiale au sein de la société nippone ?

Un voyage transmédia qui mêle BD documentaire, photos, vidéos et interview pour comprendre ce qui, de la Shoah et d’Hiroshima, peut – ou non – constituer une expérience commune au Japon et à l’Europe.

Vous pouvez découvrir cette application à la Médiathèque ou lire la BD interactive sur le site d’Arte-TV.

Public : A partir de 13 ans

4 chapitres, 60 pages de BD animées et sonorisées, plus de 50 minutes de vidéos, 45 minutes d’audio et 169 photos.

  • Napoléon: l’ombre et la lumière, un roman graphique historique.

    Napoléon

Cette application saisissante propose un voyage historique entre documentaire et fiction et dresse le portrait de l’empereur entre ombre et lumière. Créée en collaboration par l’éditeur Quelle Histoire et le magazine Historia, l’appli nous permet de suivre les pas de Napoléon, de la Corse jusqu’à la débâcle, avec la voix de Francis Huster . Chaque chapitre est enrichi de cartes, anecdotes et documents d’archives.

Une expérience graphique immersive et ludique qui nous plonge dans l’univers de Napoléon.

Public: A partir de 12 ans

Le + : venez consulter ces applis sur les iPads à la médiathèque Gustave-Eiffel.

3 applis pour trouver des amis grâce à votre bibliothèque

30 Nov book-112117_640
Si vous faites comme moi partie de ces gens, qui, quand ils sont invités chez d’autres, regardent leurs bibliothèques avant de se faire une idée de la personnalité de leurs hôtes, si vous êtes pour la lecture solidaire, généreuse et coopérative, si vous êtes persuadés qu’elle peut être source d’échanges, ces nouvelles applications de lecture sociale sont pour vous. Partage 50 nuances de Grey et fais de nouvelles rencontresConsultez l’avis de vos amitiés littéraires et suivez leurs lectures ou Rencontrez votre prochaine lecture : telles sont les devises de ces applis de partage de livres. Les amateurs auront déjà noté que  la très attendue appli Collibris est téléchargeable ce jour, 30 novembre 2015, s’ajoutant ainsi à Bookweather (2013) et Booxup (2014).

Accès au site de Booxup.com Free your books !  Accès au site de bookweather.com : trouvez votre prochain livre Accès au site de Collibris app.com : rencontrez votre prochaine lecture

  • C’est quoi une appli de lecture sociale ?

Vous avez tous une idée de ce qu’est Facebook, le monstre du réseautage social né à Harvard sur l’idée du trombinoscope d’étudiants et devenu le numéro 1 des plates-formes d’échange de connaissances (dans tous les sens du terme). Alors maintenant, sur la base de l’ancêtre facebookien 🙂 imaginez un instant une photographie interactive de tous les livres présents dans votre maison  : c’est votre Profil. Jacquette, 4e de couv. et like, tout est possible… Pratiquement, vous n’avez qu’à photographier avec votre téléphone (ou tablette) les codes-barres de vos ouvrages pour remplir votre profil.

  • J-adore-votre-mussoUn mur :  Selon les applications, vous y ajoutez de petites fiches de présentation, un réseau d’amis potentiels, des centres d’intérêt (ex: littérature finnoise et polar coréen), des amis (Beauvoir et Houellebecq),  les amis de vos amis (Sartre et Beigbeder), des groupes de discussion (comme le célèbre groupe « comment parler des livres qu’on a pas lus ? »), des évènements auxquels vous participez (la foire aux livres de Provinceland), et un mur virtuel, sur lequel vos relations peuvent laisser de petits messages, le support virtuel s’avérant tout comme pour Facebook, préférable à la graphie du gougnafié qui écrirait J’adore votre Musso sur le mur de votre salon…

 

  • Une localisation  : créé et enrichi par les nouveaux venus sur vos étagères, il vous permettra alors d’échanger des informations et d’interagir avec  des utilisateurs ayant les mêmes auteurs et lectures favoris. Cette proximité intellectuelle entre livres de chevet ajoutée à la possibilité de géolocalisation des tomes manquants à votre série des Rougon-Macquart vous permettra alors d’enrichir le nombre de vos relations socio-culturelles, de compléter votre carnet d’adresse d’amis virtuels et culturels, et pourquoi pas, de les rencontrer en chair et en os… Il va sans dire que le code de reconnaissance à l’heure du rendez-vous sera un livre à la boutonnière.

 

  • books-698480_640Des voisins… Selon  l’appli choisie, vous découvrirez alors qu’un(e) inconnu(e) stocke 1500 livres à 802 mètres de chez vous et qu’à 57 m, un autre se délecte de Max Weber et de Brett Easton Ellis. Ces regroupements personnels révélent des bibliothèques, des caractères et des passions. Tout ça à côté de chez vous. Et ces applis vous disent tout… des lectures de vos voisins. Peut-être regarderez-vous différemment celui du 5e gauche quand vous saurez que Proust est à son aise dans son salon. Même chose quand la voisine du rdc apprendra que Pancol et Angot dorment côte à côte sur votre table de nuit…

 

  • Une intimité dévoilée ? Via ces applications, vous choisissez (ou pas) de partager votre intimité et/ou votre identité. Pseudo ou pas, vous ne livrez de vous que ce qu’il vous plaît de dévoiler… Et c’est comme dans la vraie vie, vous pouvez donner l’image de qui vous voulez être. Le virtuel a ceci de commun avec la réalité qu’il y a les bibliothèques d’apparat, avec des livres qui font joli, ceux qu’on étale sur la table basse pour indiquer un statut, et ceux qu’on aime et lit vraiment. Il y a aussi tous ceux qui prennent la poussière, et qu’on est pas obligé de mentionner…
Bref soit on joue la transparence soit on devient un personnage, que l’on construit avec ses livres de bibliothèque. Mais après tout, se construire un personnage via ses lectures, cela n’est pas si mal 🙂
%d blogueurs aiment cette page :