Tag Archives: Littérature française

Les couples d’écrivains, Julia Kristeva et Philippe Sollers…

11 Juin

Ou quand l’écriture se conjugue au pluriel … Julia Kristeva et Philippe Sollers font partie de ces couples illustres qui partagent leur vie et le même métier : écriture, connivence ou rivalité ? Nous l’avons vu avec Paul Auster et Siri Hustvedt, et l’on pourrait aussi parler de certains couples mythiques : Aragon et Elsa Triolet, Sartre et Beauvoir …

Mais ces exemples ne doivent pas faire oublier tous ceux qui, aujourd’hui, poursuivent une œuvre, sociologique, philosophique, littéraire, artistique ou militante. Ainsi la psychanalyste et l’écrivain entretiennent depuis cinquante ans une relation amoureuse et complice fondée sur une indépendance farouche, que Julia Kristeva et Philippe Sollers racontent dans Du mariage considéré comme un des beaux-arts que je vous invite à lire. En voici un extrait :

 Je n’ai jamais songé à me marier. Sauf une fois. Et une fois pour toutes. Cette aventure singulière, et très passionnée, méritait, je crois, d’être racontée en détail. (Philippe Sollers)

Nous sommes un couple formé de deux étrangers. Notre différence nationale souligne encore mieux une évidence qu’on se dissimule souvent : l’homme et la femme sont des étrangers l’un à l’autre. Or le couple qui assume la liberté de ces deux étrangers peut devenir un véritable champ de bataille. D’où la nécessité d’harmoniser. La fidélité est une sorte d’harmonisation de l’étrangeté. Si vous permettez que l’autre soit aussi étranger que vous-même, l’harmonie revient. Les « couacs » se transforment alors en éléments de la symphonie. (Julia Kristeva)

Du mariage considéré comme un des beaux arts de Philippe Sollers et Julia Kristéva (catalogue de La Médiathèque-nouvelle fenêtre)

La romancière et psychanalyste et l’écrivain ont eu le coup de foudre à Paris en 1966,ils ont mariés en 1967 et continuent de s’aimer. C’est un couple légendaire, et ce texte co-écrit s’avère émouvant et subtil.

Julia Kristeva  est née à Sliven en Bulgarie, elle est philologue, psychanalyste, féministe, c’est une écrivaine française et un professeur émérite de l’université Paris VII -Diderot.

Il est ardu d’essayer de synthétiser son œuvre complexe et polymorphe. Pour résumer, elle a inventé la notion d’ intertextualité , elle est membre de la société psychanalytique de Paris depuis 1997. Et elle a publié une trentaine d’ouvrages, s’est intéressée aux femmes écrivains et intellectuelles. Son œuvre a une très grande influence sur le féminisme international contemporain.

Philippe Sollers, né Philippe Joyaux à Bordeaux en 1936, prend le pseudonyme de Sollers « tout en art » (en latin) en 1957. Il offre une œuvre abondante, et reçoit de nombreux prix.

Il fonde la revue Tel quel aux éditions du Seuil qui rassemble des personnalités telles que Roland Barthes, Jacques Derrida, Jacques Lacan.

Il épouse Julia Kristeva en 1967.En 1968, il rédige pour la Nouvelle critique, revue des intellectuels communistes. En 1982, il quitte le Seuil pour Gallimard, et fonde l’Infini chez Denoël qui passera ensuite chez Gallimard où la revue continue à paraître. En 1983 il publie Femmes. La même année il devient directeur de collection chez Gallimard. En 1993 paraît Le secret qui remporte un gros succès en librairie.

Si son œuvre est plutôt méconnue du grand public, Sollers occupe une place singulière dans la littérature française contemporaine : romancier et essayiste, fondateur et directeur de revues littéraires importantes, il est aussi un grand lecteur qui aime les écrivains. Il remet dans le circuit des écrivains oubliés ou mal compris, auxquels il redonne toute leur place dans la conversation et la pensée vivantes (Saint Simon, Casanova, Lautréamont…..)

Il a à son actif plus d’une soixantaine de livres qui passionnent par leur multiplicité foisonnante…. et leur diversité (romans, certes, mais aussi essais sur les livres, sur la peinture, ou la musique….)

Car Sollers à l’évidence aime la diversité. Dans cette Nuit Rêvée, il affirme ses goûts, « je reconnais un écrivain en quelques lignes », ses affections, son amour des femmes intelligentes et belles : « les sorcières ne m’aiment pas », ses raisons de vivre dont la lecture de Bataille…, et il crée des relations inédites entre des œuvres apparemment hétérogènes : littéraires, musicales, et picturales….

Pour aller plus loin, réécoutez sur France Culture l’émission du 9/4/2016 spéciale Philippe Sollers du Temps des écrivains, animée par Christophe Ono-Dit-Biot.

Et pour relire l’article consacré à Paul Auster et Siri Hustvedt, c’est sur Liseur

Publicités

Christian Gailly disparaît

10 Oct

Christian Gailly, l’un des auteurs des Éditions de Minuit, nous a quittés le 4 octobre dernier.

L’incident a été adapté au cinéma en 2009 par Alain Resnais sous le titre Les herbes folles, et Un soir au club par Jean Achache.

Petite revue de presse d’un romancier à ne pas oublier ou à découvrir à la médiathèque :

Céline R.

La rentrée littéraire d’Hubert Artus à Levallois

7 Oct

La rentrée littéraire en compagnie d’Hubert Artus à la Médiathèque Eiffel.

Hubert Artus à la médiathèque Gustave-Eiffel

Hubert Artus à la médiathèque Gustave-Eiffel

Vendredi 4 octobre, dans le cadre de la programmation Variations littéraires, les bibliothécaires de Levallois ont eu l’honneur et le plaisir d’accueillir Hubert Artus, journaliste et chroniqueur littéraire, pour un petit tour d’horizon de la rentrée littéraire française.

En 2013, 555 romans sont parus, dont 357 titres français et 86 premiers romans : une rentrée colossale !

etagere

Des centaines de livres paraissent donc en même temps. Comment s’y retrouver ? Que lire ? Que choisir ? Que proposer sur nos étagères ?

bib

Même si les bibliothécaires lisent énormément et super vite, il est facile de comprendre pourquoi la venue d’Hubert Artus à la médiathèque était tant attendue !

Alors pour tous ceux et celles qui n’ont pas pu assister à cette rencontre, je vous dévoile les choix d’Hubert :

  •  Le quatrième mur de Sorj Chalandon

Metteur en scène, Sam décide de monter l’Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Gravement malade, il va demander à son ami Georges de le remplacer. Ce dernier se retrouve au cœur d’une guerre dont personne ne sort indemne.

  • Les anges meurent de nos blessures de Yasmina Khadra

A travers une splendide évocation de l’Algérie de l’entre-deux-guerres, Yasmina Khadra met en scène le parcours d’un boxeur. Un destin hors norme pour ce jeune homme.

Khadra

  • Bel-air de Lionel Salaün

Dans les années 50, une histoire d’amitié entre deux adolescents mis a mal, sur fond de guerre d’Algérie.

Salaun

  • Faber de Tristan Garcia

Ce nouveau roman ausculte les rêves perdus d’une génération, qui  a eu 20 ans à l’aube du XXI e siècle.

Garcia

Roman de l’après-guerre de 14, Pierre Lemaitre compose la grande tragédie d’une génération perdue.

A 43 ans, Jean Deichel est à la rue. Il décide de vivre dans sa voiture. Il découvre alors une vie qu’il soupçonnait à peine.

Haenel

  • Les sauvages de Sabri Louatah

Pour la première fois en France, le favori pour les élections présidentielles est un candidat d’origine algérienne. Troisième et dernier volume de cette trilogie qui raconte la collision inévitable entre le destin d’une famille et les espoirs d’un pays.

Louatah3

Céline Minard signe un western inattendu, animé par des personnages au destin singulier sur une toile de fond poétique et contemplative.

Minard

  • Les évaporés de Thomas B. Reverdy

Un roman sensible et poétique où l’auteur nous parle du Japon contemporain. A la fois roman policier, quête existentielle et roman d’amour.

Reverdy

  • La grâce des brigands de Véronique Ovaldé

L’enfance et les secrets de famille sont au cœur de ce nouveau récit, sans doute le plus intense des romans de l’auteure.

Ovalde

A ces dix titres tout nouveaux, tout frais d’auteurs de renom, notre critique littéraire révèle ses coups de cœur pour six premiers romans de la rentrée :

A force d’être pressentie et d écrite, la révolte ne va-t-elle pas nous exploser en pleine face ? Un roman coup de poing.

  • Riviera de Mathilde Janin

Parcours de trois jeunes artistes, liés par la passion de la musique et la quête de liberté aux États-Unis dans les années 80.

  • Georgia de Julien Delmaire

Un jeune sénégalais se retrouve travailleur sans-papiers, dans une France en crise où il n’a pas sa place.

  • Le roman de Boddah d’ Héloïse Guay de Bellissen

Boddah raconte l’histoire du double de Kurt Cobain, chanteur et guitariste du groupe Nirvana.

  • La saison de l’ombre de Léonora Miano

Roman d’une jeune camerounaise sur une communauté africaine confrontée à la traite négrière et à la disparition d’êtres aimés.

  • Manuel el negro de David Fauquemberg

L’histoire percutante d’un chanteur de flamenco.

Tous ces romans sont bien sur disponibles à la médiathèque de Levallois.

En vous souhaitant de délicieux moments de plaisir et de très belles découvertes…

%d blogueurs aiment cette page :