Tag Archives: Prix littéraire des lycéens et apprentis

Soirée littéraire de lectures à La Médiathèque par les élèves de 1ère SMTG du Lycée Léonard de Vinci

2 Mai

Demandez le programme de lectures ! Rendez-vous le 31 mai 2018 à La Médiathèque pour conclure une année riche en découvertes. Et découvrez l’aventure, entre plaisir et contrainte, d’une classe de 1ère du Lycée Léonard de Vinci à Levallois et de son professeur de français.

Lire ou ne pas lire ?

Déjà dans les années 90, les sociologues  Francois de Singly, auteur de Lire à 12 ans. Une enquête sur les lectures des adolescents (nouvelle fenêtre) et Christian Baudelot, auteur de Et pourtant ils lisent (nouvelle fenêtre) s’interrogeaient sur la lecture des adolescents. Et chaque année, c’est le même leitmotiv. Les jeunes ne lisent pas, dit-on. Vrai ou faux ? Comme le montre cette infographie du blog Allez vous faire lire (nouvelle fenêtre) Il se pourrait bien pourtant que les jeunes lisent plus que leurs ainés … Voici le défi d’un professeur de français du Lycée Léonard de Vinci à  Levallois : Monsieur Fournier, sceptique, joueur ou ambitieux… Il applique à la lettre le premier précepte du droit des lecteurs défini par Daniel Pennac dans son célèbre Comme un roman (nouvelle fenêtre) et que l’auteur explicitait à nouveau dans Télérama (nouvelle fenêtre) en janvier 2018  :

Si tu veux qu’ils lisent un jour, ne te moque jamais de ceux qui ne lisent pas. Mais, laisse plutôt trainer un chef d’œuvre à leur portée…

Mais entre programme scolaire et échéance du bac de français, comment motiver ces adolescents ? Peu d’impératif et beaucoup de participatif !

Mode d’emploi d’un prix très sérieux

Pour la 7ème année, la Région Île-de-France (nouvelle fenêtre)  organise, avec la Maison des écrivains et de la littérature (nouvelle fenêtre) , le Prix littéraire des lycéens, des apprentis et de la formation professionnelle (nouvelle fenêtre).

Il s’agit d’un prix aux multiples atouts :

  • Il pousse les jeunes à constater la richesse des lieux de proximité (Médiathèques, librairies) permettant de s’approvisionner en lectures, d’y découvrir des professionnels et de bénéficier de leurs conseils avisés.
  • Il incite toutes les classes de la Région Île de France impliquées à découvrir la littérature contemporaine française dans toute sa diversité : correspondance, poésie, roman graphique, BD, polar etc… avec une large sélection (nouvelle fenêtre) spécifique à chaque département.

Comme les années précédentes (voir nos articles Clôture du Prix des lycéens à La Médiathèque (2014),  et Passez votre soirée du 3 juin à La Médiathèque (2015), les bibliothécaires de La Médiathèque ont participé à cette opération en accompagnant les élèves et leur professeur dans leur projet. Ainsi, lors de plusieurs rendez-vous à La Médiathèque, les élèves ont découvert la médiathèque Albert-Camus et la médiathèque Gustave-Eiffel et surtout La Médiathèque en ligne. Ils ont participé à des ateliers d’écriture et préparé une surprise pour cette fin de mois de mai.

C’est ainsi que -le croirez-vous ?-, en plus des programmes scolaires obligatoires, les élèves de la classe de STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) du lycée de Levallois ont lu :

D’un cœur léger : carnets retrouvé du Dormeur du Val (nouvelle fenêtre) de Loïc Demey

Un paquebot dans les arbres  (nouvelle fenêtre) de Valentine Goby

Les cosmonautes ne font que passer (nouvelle fenêtre) de Elitza Gueorguieva

Pas trop saignant  (nouvelle fenêtre) de Guillaume Siaudeau

Pereira prétend  (nouvelle fenêtre) de Pierre-Henry Gomont

Sur les 3 heures hebdomadaires de cours de français, non seulement les élèves ont lu ces ouvrages, mais ils ont aussi rencontré leurs auteurs, pris le temps de débattre entre eux, rédigé des avis de lecture et élu leur titre favori.

Car le 16 mars 2018, tous les jeunes d’Île de France participant à ce projet se sont retrouvés au Salon du Livre de Paris pour remettre le prix à l’élu de leur choix.

Impressionnant !

Mais pour qui ont-ils voté ? L’auteur de la BD ? Que nenni, ils ne sont pas laissés tromper par la fausse facilité. Et l’heureux élu est :

Guillaume Siaudeau

© Coline Sentenac

Guillaume Siaudeau pour Pas trop saignant, son troisième roman.

Pour certains, fuir se résume à entrer dans un beau rêve. Pour d’autres les choses ont besoin d’être plus concrètes. Joe est de cette trempe. Il veut se sentir bien. Vivant. Pour de vrai. Voilà pourquoi, émergeant d’un demi-sommeil existentiel, il passe à l’action.

L’aventure va-t-elle s’arrêter là ?

Non ! L’aventure de cette classe continue : coachée par Jean-Marc Haloche de la Compagnie Ici Londres (nouvelle fenêtre), toute la classe a travaillé à la mise en voix de leurs textes préférés pour vous proposer une soirée littéraire le jeudi 31 mai 2018.

Pour les écouter, rendez-vous à l’auditorium de la médiathèque Gustave-Eiffel !

Lire sera alors devenu un acte presque familier, un moment de partage où il ne manquera que vous pour construire une vraie relation.

Venez nombreux pour apprécier toute la formidable énergie et ce feu d’artifice d’énergies mises au service de la lecture.

Publicités

Passez une soirée lecture du mercredi 3 juin à La Médiathèque

2 Juin
Après la Nuit de la littérature,  une soirée entière est consacrée à la lecture le mercredi 3 juin 2015. Ce soir-là, votre Médiathèque accueille un évènement unique, le Café littéraire des lycéens de la classe de Seconde 10 du Lycée Léonard de Vinci. Ces lycéens exécuteront devant vous un exercice difficile et périlleux : lire à voix haute les textes qu’ils ont choisis… Alors mercredi soir, ouvrez grand vos oreilles à la Médiathèque !

Fruit d’un travail intensif et d’une longue préparation, cette représentation sollicite la plus grande concentration tant du public que des acteurs…

Affiche-café-littéraire-lyceens-2015

Durant toute l’année scolaire, dans le cadre d’un projet annuel d’accompagnement à la lecture au lycée auquel la Médiathèque de Levallois est associée depuis 2014 avec le Prix littéraire des Lycéens, ces lycéens de seconde, guidés par leur professeur de Français, M. Fournier, ont lu, certes des « classiques », mais se sont aussi plongés aussi dans des œuvres contemporaines francophones et publiées récemment.

Inspirés par les thèmes de l’adolescence et du voyage, ils ont lu et critiqué :

Promenons nous dans les bois, Emouvant, Un livre qui fait réfléchir, ou Une journée pour changer… voici les titres des avis de Maxence, Léonard, Antonin, Morgane et Matilde  sur Un jour par la forêt de Marie Sizun.

Valentine et Julien nous parlent de Mue mystérieuse d’une ado et de Maîtrise de la langue à propos du roman Muette de Eric Pessan.

Petites scènes quotidiennes et Coup de cœur, le roman Petites scènes capitales de Sylvie Germain a inspiré  Théo, Lauryn et Macessilia.

Adolescence, Une fille mal dans sa peau, Un style original, L’adolescence restituée à travers un roman, Légèreté, tels sont les avis de Margaux, Tiffany, Céline, Jean, Florian, Chainez, Robin et Alexandre sur le roman d’Emmanuelle Richard La légèreté.

Amour profitable ou destructeur, Livre contemporain, Morale sur l’éducation ou Roman réaliste : Olivier, Steeve, Axel K., Raphaël, Arnaud, Maxime et Axel A. ne sont pas tous d’accord sur le roman Georgia de Julien Delmaire.

Enfin Lauriane, Célestine et « Lues » ont lu Trois jours à Oran d’Anne Plantagenêt  : Intimités profondes d’une famille, Mémoires et Voyage en Algérie.

Retrouvez l’intégralité de ces avis sur le site de la Médiathèque et laissez-vous tenter avant de venir écouter ces lycéens. Nul doute qu’ils sauront vous convaincre de plonger dans la lecture d’œuvres inattendues. Vous finirez la soirée enchantés et surpris par ce moment de grâce.

Rendez-vous le mercredi 3 juin à 19 heures à la médiathèque Gustave-Eiffel pour une soirée exceptionnelle 🙂

Clôture du prix littéraire des lycéens à la Médiathèque de Levallois

17 Mai
Café littéraire audacieux le mercredi 21 mai 2014 à 19 heures à la médiathèque Gustave-Eiffel :   deux heures de lectures, de passions et de débats, animés par des apprentis-critiques .

Mais qui sont-ils  ?

Ils sont jeunes, ils  sont beaux… ils sont lycéens .

Et cette année, ils ont goûté de nouvelles expériences. Transgressives …
L’alcool ? Le sexe ? Peut-être mais ici, ce n’est pas de ça qu’il s’agit.

Non, non,  ils ont pris un risque unique, vraiment inédit : LIRE. En prime, ils ont découvert une partie des métiers cachés derrière l’objet « livre ».
Exit l’ordi, stop les séries, grande bouffée d’oxygène. Et en avant l’aventure !

Dans le désordre :
Lecture en solo. Rencontre d’auteurs en chair et en os acceptant de parler de leurs textes  et  métier (et même un prix Goncourt !). Dépoussiérage d’idées reçues sur les médiathèques de Levallois. Rédaction  et publication de critiques. Découverte du métier de libraire.  Mise en voix de  leurs textes  préférés. Séances de coaching par le metteur en scène Jean Marc Haloche (Cie ici Londres)…

Bon, je vous l’accorde, cette démarche n’était pas tout à fait spontanée…

Ils ont été coachés par un professeur  très impliqué qui s’est chargé des démarches institutionnelles.

salon du livre prof entouré de ses eleves

Hervé-François Fournier

Ils ont été retenus  pour participer au Prix des lycéens mis en place  par le Conseil régional d’île de France.

Ils ont lu en  un temps record et, en plus  du programme scolaire, de 6 à 40 livres de tous genres : roman, nouvelle, poésie, essai, roman graphique …. Destinés à un public adulte.

Et oui, c’est possible !

Et ils sont venus à la Médiathèque où ils ont découvert de nouvelles façons de rechercher, travailler et vivre ensemble …..

Ils ont mis en ligne (s) des critiques que vous pouvez consulter :

« roman des sensations » pour le roman Une saison de Sylvie Bocqui, « un essai raté » pour Foire internationale de Emmanuelle Pireyre, « oeuvre d’art » pour Heureux qui comme Ulysse de Nicolas Presl, « plein de suspense » pour Un notaire peu ordinaire de Yves Ravey, « un art subtil de la manipulation » pour Un homme effacé d’Alexandre Postel…

Ils se sont déplacés en masse au Salon du livre  de Paris où ils ont remis leur  Prix littéraire à l’auteur. Ainsi, le prix des Hauts-de-Seine, a été remis à Yves Ravey pour son roman Un notaire peu ordinaire.

ravey

Yves Ravey

Parmi les nombreux compliments  des lycéens à leur lauréat   : « Vous pouvez être lu par un enfant de 7 ans ».

Ne souriez pas, non seulement ce compliment est sincère et vient du fond du cœur mais il est riche de sens.

Ce choix a aussi été validé par des experts de la critique littéraire.

En conclusion, une année dense qui se termine pour cette classe de seconde du Lycée Léonard de Vinci le 21 mai à 19 h à la médiathèque Gustave-Eiffel 111  rue Jean-Jaurès : avec ce café littéraire auquel tous,  lecteur, critique, parent ou simple curieux,  êtes invités.

 

%d blogueurs aiment cette page :